Bagnaia : "Je ne m'attendais pas à faire un chrono comme ça"

Le pilote Pramac a fait sensation ce vendredi en Italie en signant un meilleur temps, qu'il attribue pour une bonne part à un meilleur feeling au niveau de l'avant de sa machine.

Bagnaia : "Je ne m'attendais pas à faire un chrono comme ça"

Un Italien a signé le meilleur temps à l'issue de cette première journée au Mugello, mais ce n'est pas une tête d'affiche telle qu'Andrea Dovizioso ou Valentino Rossi. Au contraire, c'est le très jeune Pecco Bagnaia qui a surpris tout son monde pour fixer la première référence sérieuse de ce week-end, bien aidé par la monte du pneu medium à l'avant et surtout du soft à l'arrière.

De meilleures sensations sur l'avant

Avec un abandon lors de chacune des deux dernières courses, l'Italien savait qu'il devait réagir sur ses terres, et c'est bien ce qu'il fait pour le moment. Il tire notamment les fruits des enseignements reçus notamment au Mans, où il a considérablement progressé au niveau de son feeling sur l'avant de la Ducati. Un cap clé de franchi pour la confiance. "J’ai recherché durant tout le début de la saison un bon feeling avec l’avant et nous y sommes finalement arrivés", s'est réjoui Bagnaia à l'issue de la journée. "Cela m’a permis d’être plus rapide et régulier. Ce qu’il nous manque particulièrement est de terminer les courses et d’avoir plus de feeling pour les affronter. Les deux dernières se sont finies au bout de six tours, donc il sera important d’aller au bout de celle-ci afin de recueillir beaucoup plus d’informations et d’avoir plus de confiance en cette moto et plus de kilomètres."

Lire aussi :

Son résultat, le pilote Pramac l'affirme, tire sa source de la manche précédente qui, bien qu'écourtée, lui a donc permis d'appréhender ces fameuses sensations tant recherchées par les pilotes sur l'avant. Discret lors des EL1, qu'il a bouclé en 17e position, Bagnaia a ainsi par la suite pu faire étalage de tout son potentiel à l'occasion d'un time attack particulièrement impressionnant.

"Au Mans nous avons fait de l’excellent travail qui n’a malheureusement pas payé car la course n’a pas duré longtemps et il a été difficile de doubler mais nous avons été un peu plus compétitifs que d’habitude", rappelle-t-il ainsi. "Le bon feeling que j’y ai eu m’a permis d’être assez compétitif dès les premiers essais aujourd’hui. Ce matin lorsque je suis arrivé il m’a fallu un moment pour prendre mes marques car c’est l’une des pistes les plus difficiles du Championnat du monde, et elle est aussi très rapide. Mais j’ai pris tout cela avec calme. Si je n’avais pas fait une erreur dans le dernier tour, j’aurais été proche du top 10 dès [les EL1]. Nous avons réalisé un bon après-midi, en faisant des essais de réglages qui m’ont beaucoup plu pour l’avant. Nous allons sûrement continuer ainsi, mais j’ai été surpris par le time attack. Je ne m’attendais pas à faire un chrono comme ça. Je ne l’ai pas fait différemment, j’ai juste attaqué plus et [le chrono] est arrivé. Cela veut dire que nous sommes à un bon niveau avec les réglages."

Pas de vues sur la victoire

Les Ducati étaient attendues au tournant au Mugello, sur un circuit de moteur où elles se sont imposées lors des deux dernières éditions (Andrea Dovizioso en 2017 et Jorge Lorenzo l'an dernier). Mais il est clair que ce n'était pas la GP18 qui devait jouer les têtes d'affiche en Toscane, mais bien sa version plus évoluée, la GP19. Dès lors, on est en droit de se demander si Bagnaia sera en mesure de tenir ce rythme effréné sur le reste du week-end.

Lire aussi :

Pour l'instant, l'intéressé fait profil bas. "Je ne suis pas inclus dans la lutte pour la victoire, parce que je ne suis qu'un rookie et je ne veux pas penser à cela. Nous savons que cette piste convient bien à la Ducati, et nous devons juste bien travailler pour être rapide." Info ou intox ? La réponse arrivera bien assez tôt, probablement dès les EL3 demain matin, qui seront décisifs pour l'accession directe à la seconde partie des qualifications.

partages
commentaires
EL2 - Bagnaia et Quartararo, la jeunesse au pouvoir !

Article précédent

EL2 - Bagnaia et Quartararo, la jeunesse au pouvoir !

Article suivant

Quartararo "ne peut pas expliquer" sa performance au Mugello !

Quartararo "ne peut pas expliquer" sa performance au Mugello !
Charger les commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021