Le travail solide de Bagnaia balayé par la malchance au Qatar

Le pilote italien a vu sa première course en MotoGP compromise suite à un contact dès le premier tour. Malgré sa persévérance, il a été contraint à l’abandon en raison d’un aileron cassé, et n’a pas récolté les fruits de son travail, mené durant trois jours.

Le travail solide de Bagnaia balayé par la malchance au Qatar

Après une pré-saison encourageante et un excellent dernier test sur le circuit de Losail, Francesco Bagnaia était très attendu lors du premier Grand Prix de la saison, sur ce même tracé. Le pilote Pramac Racing n’a pas démérité tout au long du week-end, mais a vu tout le travail fourni gâché par un contact dans le premier virage qui l’a contraint à l’abandon.

Lire aussi :

Pourtant, le jeune Italien avait préparé sa course au mieux en travaillant sur son rythme dès les EL1 et EL2 tout en cherchant à faire un time attack. Victime de l’important trafic en piste, il terminait la première journée en 14e position, surpris par les chronos déjà très élevés de la concurrence. "Je ne m’attendais pas à un premier jour avec des temps aussi rapides", expliquait-il alors.

Apprenant de la veille, il attaquait en EL3 pour décrocher la deuxième position, à seulement 0"063 de Marc Márquez, mais ce n’était pas suffisant pour passer directement en Q2. Auteur d’un excellent chrono en Q1, il manquait d’être repêché pour 0"041 : "J’ai commis une erreur au virage 12 et je suis passé très près de la Q2. C’est la première qualification de l’année, ma première en MotoGP et le risque de se tromper existe. J’ai eu un bon rythme en pneus usés en EL4. Je pense qu’il est possible d’être dans le top 10."

Les attentes étaient donc élevées pour le rookie, qui pouvait espérer un bon résultat. C’était oublier la malchance, qui peut toujours apparaître, surtout dans le premier virage où les contacts sont fréquents. "J’ai pris un bon départ, mais quelqu’un a effectué un dépassement très agressif sur Petrucci dans le virage 1, et pour ne pas lui rentrer dedans Petrucci a dû venir sur moi. Il a touché mon aileron droit et je l’ai perdu", a expliqué Bagnaia.

Lire aussi :

"J’ai essayé de rouler, mais c’était vraiment impossible car il manquait un aileron à la moto et c’était très difficile de rouler. J’ai préféré m’arrêter car c’était dangereux." Contraint à l’abandon, l’Italien n’imaginait pas une telle fin à sa première course en MotoGP. Il préfère cependant retenir le positif : "Nous avons très bien travaillé tout au long du week-end et avons pu rouler quelques tours pour observer les avant-postes. Je suis content mais malheureusement nous avons eu de la malchance."

partages
commentaires
Malgré un aileron en moins, Iannone a été chercher les points au Qatar

Article précédent

Malgré un aileron en moins, Iannone a été chercher les points au Qatar

Article suivant

Tech3 a "commencé à rêver" avec Oliveira

Tech3 a "commencé à rêver" avec Oliveira
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021