Réactions
MotoGP GP d'Allemagne

Bastianini veut faire mieux : "À chaque GP, je perds 5 ou 6 points"

Quatrième du championnat, Enea Bastianini n'arrive pas à retrouver son efficacité dans le tour qualifs et s'agace des points que cela lui coûté en course.

Enea Bastianini, Ducati Team

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Aujourd'hui, sa régularité place Enea Bastianini à une solide quatrième place du championnat, loin d'une saison 2023 cauchemardesque. Il vient notamment d'enchaîner trois Grands Prix lui ayant rapporté une vingtaine de points chacun, malgré une chute au sprint du Mugello. Deuxième le lendemain après avoir livré une remontée mémorable, il a décroché un autre podium à Assen et n'est jamais sorti des quatre premiers dans l'une ou l'autre des courses de ce double-header entre les Pays-Bas et l'Allemagne.

Pour autant, en ayant dû s'incliner face aux frères Márquez au Sachsenring, le pilote Ducati avouait son agacement. "Cette fois, j'ai loupé le podium, je ne suis pas très content", a-t-il commenté auprès du site officiel du MotoGP, bloqué à une seconde du podium alors que la chute de Jorge Martín en fin de course l'a fait remonter à la quatrième place.

"Ça a été une course difficile pour moi, dès le premier tour parce que j'ai laissé le device arrière activé par erreur et j'ai fait tout le tour avec la moto abaissée. Après, j'ai essayé de remonter et ça s'est amélioré tour après tour. Je suis passé très près du podium mais quand je m'y suis retrouvé proche, je me suis beaucoup battu contre Franky [Morbidelli], on a perdu du temps et Marc [Márquez] s'est échappé."

"Mon objectif était d'être sur le podium car mon rythme était bon. Mais toutes les courses ne se ressemblent pas. Celle-ci n'a pas été la meilleure pour moi", a regretté le pilote Ducati, déplorant des difficultés à la sortie des virages 8 et 10 et une obligation assez contraignante à préserver ses pneus.

Mais Enea Bastianini aimerait surtout retrouver toute son efficacité dans le tour qualifs. "Je dois partir plus devant à l'avenir car là c'est impossible", pointait-il en quittant l'Allemagne pour entrer dans la trêve estivale. "Quand j'ai fait un tour seul avec personne devant, je l'ai bouclé en 1'21"100 et on en était au 22e tour. C'était un bon temps ! Mais si vous êtes derrière, vous ne pouvez pas vous battre pour la victoire."

Enea Bastianini regrette d'avoir perdu du temps en se battant contre Franco Morbidelli au GP d'Allemagne.

Enea Bastianini regrette d'avoir perdu du temps en se battant contre Franco Morbidelli au GP d'Allemagne.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images



"On vient de faire des pistes qui ne sont pas les meilleures pour moi, mais je ne veux pas en faire une excuse. On a un peu modifié notre base et elle est très bonne, on arrive toujours à être efficaces en course mais on a peut-être perdu quelque chose pour le time attack. Je ne sens jamais le grip supplémentaire qu'ont les autres et ça donne tout le temps la même chose, c'est-à-dire qu'ils sont en première ou deuxième ligne, et moi en troisième ligne."

Mieux se qualifier pour limiter la perte

Après ces neuf premiers Grands Prix, qui lui ont déjà permis de marquer beaucoup plus de points que l'an dernier, il dresse un bilan mitigé, voyant une vraie marge de progression compte tenu de quelques occasions manquées : "Je me mets 7/10 parce que j'ai fait une bonne première partie mais avec peut-être quelques petites erreurs de trop, qu'au final on paye."

"Ici aussi, j'ai compris des choses qui me sont bénéfiques", a-t-il, souligné, se félicitant de progrès personnels sur une piste qui ne lui a jamais guère plu. "J'ai un nouveau style de pilotage. Ma base est aussi très solide actuellement. Il n'y a qu'à Barcelone que ça n'a pas très bien fonctionné, mais pour le reste, je pense que l'on est compétitifs sur toutes les pistes. Je suis confiant quant au fait que ça sera le cas aussi à l'avenir. Par contre, il faut qu'on progresse en qualifications, car quand on met des pneus neufs, on ne fait pas la différence comme les autres pilotes Ducati et ce n'est pas bon pour nous."

"Je perds des points, et ça, ça n'est pas bon. À chaque Grand Prix, je perds cinq ou six points, donc c'est un problème", a insisté Bastianini. "Évidemment, il faut qu'on essaye de résoudre ça pour la seconde moitié de la saison parce qu'il reste encore beaucoup de points en jeu et tout peut arriver. Il va être important d'améliorer les départs."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Di Giannantonio obligé de s'arrêter en Allemagne : "C'était dangereux"
Article suivant Morbidelli chez VR46 ? "Ça bouclerait la boucle"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France