Bastianini : "Zarco a pilé devant moi, je n'ai rien pu faire"

Enea Bastianini estime qu'il lui était "impossible" d'éviter Johann Zarco lorsqu'il l'a percuté pendant la mise en grille avant le départ du Grand Prix d'Italie.

Bastianini : "Zarco a pilé devant moi, je n'ai rien pu faire"

Un étonnant incident est survenu juste avant le départ du GP d'Italie. Alors que les pilotes bouclaient le tour de formation et approchaient de la grille, Enea Bastianini a violemment percuté Johann Zarco par derrière, surpris par la faible vitesse du Français.

Bastianini a reconnu qu'il était très troublé à cet instant, le décès de Jason Dupasquier ayant été annoncé moins de deux heures auparavant, et il a réalisé que son airbag n'était pas fonctionnel juste avant cette collision.

"C'était une journée très difficile pour moi, mais je pense que c'était aussi le cas pour beaucoup de pilotes, parce qu'après l'annonce [du décès de] Jason, je pense qu'on n'était pas concentrés pour la course", a expliqué le Champion en titre du Moto2. "Et quand j'étais sur le point de m'aligner sur la grille, j'ai découvert que mon airbag était déchargé, donc je n'étais malheureusement pas très concentré."

À cet instant, le pilote Avintia a été piégé par un freinage de Zarco devant lui. "Alors que j'arrivais vers la grille de départ, Zarco a pilé devant moi à la sortie du dernier virage, et je n'ai rien pu faire, je l'ai percuté de plein fouet", a-t-il expliqué, jugeant le freinage du Français "très étrange, très fort". Et d'ajouter : "C'était impossible de ne pas le percuter. Pour moi c'est fou, c'est la seule chose que je peux dire. Je ne sais pas."

 

Aux premières loges pour assister à l'accrochage, Valentino Rossi a rappelé à quel point la procédure de mise en grille peut être dangereuse. "Aujourd'hui tout le monde freine très fort avant d'arriver sur la grille pour faire chauffer les disques en carbone, et aussi pour le start device", a expliqué le #46. "Ouvrir les gaz, freiner, ouvrir les gaz, freiner... C'est une procédure normale, mais parfois c'est dangereux et ceux de derrière doivent faire attention. Quand on freine fort avec nos motos, elles s'arrêtent net, donc si on est trop proche... J'étais là et j'ai vu la chute de Bastianini à un mètre de là. Je me suis dit 'ah, ça commence bien !' mais ce sont des choses qui peuvent arriver, malheureusement."

Cet accrochage étant inhabituel, la direction de course a annoncé que l'incident serait analysé une fois l'arrivée franchie, mais aucune sanction n'a été prononcée. Si Zarco craignait que sa moto soit trop durement touchée pour prendre le départ, il a finalement pu disputer l'intégralité de la course sans véritable difficulté, malgré des dégâts derrière la selle.

Lire aussi :

Bastianini, quant à lui, s'est retrouvé à pied au milieu de la piste et sa Ducati étant passablement endommagée, il a couru vers son garage pour monter sur sa deuxième machine. Visiblement toujours perturbé, le pilote Avintia n'a pas fini le premier tour, en raison d'une chute au virage 13. "J'ai essayé d'aller chercher ma seconde moto le plus vite possible, mais je suis tombé dans mon premier tour. Beaucoup de malchance, mais on va essayer de se racheter à Barcelone", résumait-il dimanche soir.

Après ces deux incidents, le pilote italien souffrait de la jambe gauche mais aucune blessure n'a été décelée et il affichait son espoir d'être totalement apte à disputer le GP de Catalogne à la fin de la semaine. "Physiquement, ça va comme ci, comme ça, et il est important d'être en forme pour Barcelone", a-t-il ajouté. "J'ai quelques douleurs, mais je vais essayer de me remettre pour Barcelone. On était compétitifs, on aurait pu faire une bonne course, j'en suis vraiment désolé."

partages
commentaires

Voir aussi :

Ducati proche d'un accord avec VR46 et Gresini
Article précédent

Ducati proche d'un accord avec VR46 et Gresini

Article suivant

Pourquoi Zarco n'a pas bénéficié des pénalités d'Oliveira et de Mir ?

Pourquoi Zarco n'a pas bénéficié des pénalités d'Oliveira et de Mir ?
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021