Bautista et Abraham de retour sur les lieux de leurs exploits de 2017

En-dedans en ce début d'année, les deux pilotes de l'Ángel Nieto Team pourront prendre comme source d'inspiration leurs prestations de l'an dernier en Argentine pour tenter de refaire leur retard dans la hiérarchie.

Près de trois semaines après une première manche où l'équipe Ángel Nieto n'a pas rassuré, après des essais hivernaux déjà difficiles, Álvaro Bautista et Karel Abraham sont arrivés cette semaine en Argentine, là-même où ils avaient offert à leur structure ce qui allait s'avérer être le meilleur résultat comptable de la saison.

Un circuit de Termas de Río Hondo qui a laissé de bons souvenirs à Bautista. L'Espagnol y avait en effet signé son meilleur résultat de l'année, une quatrième place, sa meilleure arrivée en près de trois ans, depuis sa troisième place en France en 2014.

Alors, à l'heure de redresser la barre après un début d'année fastidieux, le numéro 19 aborde cette deuxième manche en confiance. "La course de l'an dernier en Argentine n'avait pas été mauvaise pour nous, avec une quatrième place qui a été le meilleur résultat de la saison", se souvient l'intéressé, 13e au Qatar. "C'est un circuit qui, sur le papier, semble assez facile et fun – je l'apprécie."

Meilleur en course qu'en qualifications

Conscient néanmoins que 2018 n'a pour le moment pas apporté les résultats escomptés, Bautista préfère faire profil bas. Mais même si son début de saison ne pousse pas à l'optimisme, tout n'est pas à jeter et le rythme affiché par sa Ducati en course témoignait déjà d'un léger mieux comparé à celui des qualifications – desquelles il avait obtenu une piètre 21e place sur la grille.

"Cette année nous arrivons dans un autre contexte. Nous étions mieux préparés en 2017, tandis que cette année nous faisons encore face à des problèmes", reconnaît sans ambages l'Ibère. "Au Qatar, après tout le travail que j'ai effectué lors des essais libres, nous avons constaté une progression en course, ce qui a été positif si on regarde d'où nous partions, que ce soit au niveau des temps au tour ou de l'écart à l'arrivée avec le vainqueur."

Néanmoins, un résultat du même acabit que celui obtenu l'an passé semble inaccessible pour l'instant en 2018, sauf conditions de course exceptionnelles qui viendraient niveler le niveau de performances de l'ensemble du plateau. "Ce sera difficile de renouveler le résultat que nous avons obtenu l'an dernier", reprend Bautista. "Mais si nous sommes capables de construire sur le feeling ressenti lors de la course au Qatar, nous pouvons certainement être plus proches. C'est notre objectif à présent : réduire l'écart jusqu'à ce que je sois capable de prendre du plaisir et donner mon maximum sur la moto."

Des conditions exceptionnelles, voilà ce qui avait justement favorisé la présence de Karel Abraham en première ligne en 2017. Quinzième au Qatar, le Tchèque espère faire mieux en Amérique du Sud ce week-end. "J'aime le circuit de Termas de Río Hondo, et cela s'est bien passé l'an dernier pour nous, en particulier le samedi, lorsque je me suis qualifié deuxième sur la grille", se rappelle-t-il. "Je suis impatient d'y retourner, et je veux donner mon maximum en qualifications pour obtenir une autre bonne position sur la grille, et sur laquelle nous allons pouvoir construire pour faire une course solide."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Circuit Autodromo Termas de Rio Hondo
Pilotes Álvaro Bautista , Karel Abraham
Équipes Ángel Nieto Team
Type d'article Preview