MotoGP 2017

Bautista commence tout juste à s'habituer à la Ducati

Alors que se profile sa huitième saison en MotoGP, Álvaro Bautista a terminé son année sur une note positive, en se montrant le plus rapide des pilotes de la catégorie reine présents sur les essais de Jerez, la semaine dernière.

À 32 ans, l'Espagnol possède désormais une expérience riche. Arrivé en MotoGP en tant que pilote officiel Suzuki, en 2009, il a disputé deux saisons avec les Bleus avant de prendre en main une Honda satellite durant trois ans et de signer avec elle sa première pole position et ses premiers podiums. Ces deux dernières années, c'est avec Aprilia qu'il était engagé, une aventure d'un nouveau genre puisqu'il s'agissait de poser les bases du nouveau programme de Noale.

Malgré le recul que peut lui donner son parcours, Álvaro Bautista estime qu'il est encore trop tôt pour qu'il puisse tirer des conclusions sur la Ducati GP16 qu'il a découverte ces dernières semaines. "Chaque moto a ses propres caractéristiques, ses points forts et ses points faibles. Je ne sais pas encore ce qui ressort de cette moto, je recherche une base pour travailler avec elle. Je suis en train de m'habituer et je n'en ai pas encore tout extrait", explique-t-il à Motorsport.com.

Par la force des choses, disposer de la version 2016 de la Desmosedici va cependant modifier l'approche du pilote espagnol la saison prochaine. "Les objectifs sont différents", reconnaît-il. "Avec Aprilia, on travaillait pour l'avenir, pour créer une base, quelque chose pour le long terme. Maintenant, c'est différent, nous avons la base et il s'agit d'exploiter ce que la Ducati a de bon et de tenter d'optimiser ce qui ne va pas. L'objectif c'est d'arriver au Qatar en sachant tirer le maximum de cette moto et de moi-même."

Un nouvel environnement de travail

Les deux séances d'essais organisées après le tomber de rideau du championnat lui ont offert une première opportunité de prendre ses marques dans son nouvel environnement, lui qui découvre Ducati tout en retrouvant le team Aspar, avec lequel il a été titré en 125cc il y a dix ans.

À Jerez, la semaine dernière, alors que Jonathan Rea a permis au clan WSBK d'avoir le dessus sur les MotoGP, Bautista s'est montré le plus rapide des pilotes de prototypes à avoir fait le déplacement. Avec un chrono de 1'38"945, il a tourné une seconde plus vite qu'il ne l'avait fait en avril dernier lors du Grand Prix d'Espagne, où son meilleur temps de 1'39"935 avait été enregistré en essais libres au guidon de l'Aprilia.

"Je suis content. C'était un test destiné à m'accoutumer à la moto, aux ingénieurs et à la façon de travailler de l'équipe. Ça a été un test très positif", nous explique-t-il. "Passer à la Ducati à Valence après avoir parcouru tant de kilomètres avec l'Aprilia, ça a été difficile. Dans ce dernier test, j'ai remis mon esprit à zéro et je me suis vite trouvé à l'aise avec la moto. Maintenant, il faut que je m'adapte plus à l'équipe, mais j'explique beaucoup les choses afin que les techniciens me comprennent. Il faut juste qu'on se rode."

Interview José Manuel González Tamajón

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Pilotes Álvaro Bautista
Équipes Ángel Nieto Team
Type d'article Actualités
Topic MotoGP 2017