Chute et immobilisation technique, mais optimisme pour Bautista

partages
commentaires
Chute et immobilisation technique, mais optimisme pour Bautista
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
26 oct. 2018 à 12:15

Le remplaçant de Jorge Lorenzo chez Ducati n'a pas connu une journée simple en EL1 et EL2, mais se montre résolument optimiste sur sa capacité à pointer plus haut que la 15e place demain.

Si l'on s'en tient strictement à sa position sur les moniteurs de chronométrage, la première journée d'Álvaro Bautista en tant que remplaçant de Jorge Lorenzo n'a pas été des plus simples. Le pilote espagnol, qui pilote ce week-end la Ducati GP18 d'usine, a signé le 14e temps de la première séance d'essais libres (+1"245) et le 15e de la seconde séance, avec un écart accru sur le chrono de référence (+1"603). Loin des temps d'Andrea Dovizioso ou des Ducati de l'équipe Pramac de Petrucci et Miller, mais rien de toutefois insurmontable, selon le principal intéressé, qui n'a bouclé que cinq tours lors des EL2 et a connu une chute ayant raison de ses préparatifs.

"Je pense que ce fut une journée étrange avec seulement quelques tours dans l'après-midi, mais je me suis senti à l'aise sur la moto", résume le principal intéressé.

"Je suis heureux car dans la matinée, nous avons fait une comparaison entre différents réglages : l'un d'entre eux était celui utilisé jusqu'à présent par l'équipe Ducati factory, et un autre presque similaire à celui que j'utilise sur la GP17. Au final, nous avons décidé de continuer avec le réglage le plus proche du mien, car le ressenti était bien meilleur", détaille-t-il.

Lire aussi:

Une chute mais la recette pour faire un temps

En EL2, Bautista dit avoir trouvé des sensations satisfaisantes le laissant confiant sur sa capacité à placer sa monture dans des chronos plus dignes de son rang et à éviter un passage par la Q1.

"Dans l'après-midi, je me suis senti vraiment bien dès le début avec la moto. J'ai commis une erreur avec la boite de vitesses car elle est un peu différente de celle que j'utilise sur la GP17. Avant le virage 6, je n'ai pas engagé la vitesse, et en relâchant l'accélérateur, la vitesse s'est engagée et m'a un peu poussé l'avant. J'ai chuté, heureusement sans conséquence physique pour moi."

Bautista n'a ensuite pas pu utiliser la seconde moto, ayant rencontré un problème avec un voyant lumineux dans la matinée. "Dans l'après-midi, ils pensaient que le problème était réglé mais en démarrant la moto, la même alarme s'est mise en route. Nous avons préféré rester dans le box pour ma sécurité", explique le pilote d'usine suppléant.

L'objectif pour la journée de samedi est clair, et c'est bel et bien l'optimisme qui prime en dépit d'une position générale peu flatteuse.

"Je dois réaliser plus de kilométrage et essayer d'adapter mon style de pilotage à cette moto, mais pour le moment je pense que c'est tout, car dans l'après-midi, je me sentais vraiment bien sur les tours que j'ai réalisés. Je pense que je peux beaucoup progresser sans rien toucher à la moto. Demain, nous allons uniquement nous concentrer sur le fait de faire plus de tours et d'ajuster des détails."

Et de conclure sur l'analyse du principal trait de différenciation entre la GP17 et la GP18.

"C'est un peu différent de la moto que j'utilise car le caractère du moteur est un peu différent. Il faut donc piloter la moto en modifiant légèrement [le style]."

Article suivant
Dovizioso : "La réalité du vendredi n'est jamais celle du dimanche"

Article précédent

Dovizioso : "La réalité du vendredi n'est jamais celle du dimanche"

Article suivant

Accord trouvé entre Ducati et Honda sur les tests de Lorenzo à Valence

Accord trouvé entre Ducati et Honda sur les tests de Lorenzo à Valence
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Australie
Catégorie Essais Libres 2
Pilotes Álvaro Bautista
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Guillaume Navarro
Type d'article Réactions