Bautista : "Je crois que j'avais encore des choses à apporter"

L'Espagnol, qui rejoindra le Superbike l'an prochain, estime qu'il était au top de sa forme en fin de saison, et qu'il avait encore beaucoup de choses à prouver en MotoGP.

Bautista : "Je crois que j'avais encore des choses à apporter"

Parmi les pilotes qui ont tiré leur révérence à l'issue du Grand Prix de Valence figure Álvaro Bautista, qui rejoindra l'an prochain le championnat Superbike dans les rangs de Ducati.

La fin d'une longue aventure en Grand Prix, débutée en mai 2002 à Jerez en 125cc. Une catégorie où l'Espagnol allait finir par remporter le titre, quatre ans plus tard sur Aprilia, preuve d'un talent qui allait plus tard être transposé dans la catégorie reine, à partir de 2010.

Lire aussi :

Un potentiel jamais pleinement exprimé

Auteur de trois podiums et d'une pole position en MotoGP (lors du Grand Prix de Grande-Bretagne 2012), le numéro 19 n'est cependant jamais parvenu à véritablement faire son trou. Après des débuts avec Suzuki lors de ses deux premières saisons, il a rejoint par la suite tour à tour la structure Gresini (de 2012 à 2016) puis celle d'Aspar ces deux dernières années.

Dépourvu de matériel dernier cri, Bautista a cependant toujours su rentabiliser ses machines. Une aptitude dont il a encore témoigné au cours de la campagne 2018, durant laquelle il a su se remettre de débuts rendus difficiles par l'absence de son équipe lors d'une partie des essais de pré-saison, pour signer de nombreux top 10 durant la seconde partie du championnat.

Et quand on voit sa quatrième place obtenue en Australie dans le sillage d'Andrea Dovizioso, coéquipier d'un week-end de course alors qu'il suppléait chez Ducati un Jorge Lorenzo blessé, on ne peut que se poser la question de ce qu'il serait advenu si une machine officielle lui avait été confiée ces dernières années.

Une chose est sûre : Bautista quitte la discipline au sommet de sa forme. "J'ai eu une année faite de hauts et de bas, mais comme pilote je me sens meilleur que jamais", indique-t-il. "J'ai beaucoup travaillé sur moi-même, et pas que sur les résultats, et je sens que je suis un 'Bautista' plus complet que jamais. Cela dit ça me fait de la peine que le championnat se termine, je crois que j'avais encore des choses à apporter. J'aurais aimé avoir quelques courses de plus devant moi pour exprimer tout mon potentiel."

Alvaro Bautista, Angel Nieto Team

Une nouvelle aventure en Superbike

Son potentiel, il aura sans doute l'occasion de l'exprimer avec l'équipe officielle Ducati en Superbike, qui alignera en 2019 une toute nouvelle arme, la Panigale V4 R, censée bousculer Jonathan Rea et sa Kawasaki, dominateurs depuis 2015.

Cela a pour le moment très bien commencé, avec des essais à Jerez fin novembre bouclés à la troisième place, juste devant Chaz Davies, son nouveau coéquipier, pourtant dans l'équipe depuis 2015 (mais qui, il est vrai, s'était sans doute ménagé compte tenu de blessures persistantes à la clavicule droite durant l'été).

Lire aussi :

En attendant de faire des étincelles dans le championnat des motos dérivées de la série, Bautista continue de recevoir des messages de remerciement pour son parcours en Grand Prix. Un soutien qu'il apprécie tout particulièrement, et qu'il espère retrouver dans sa nouvelle discipline l'an prochain. "La vérité c'est que beaucoup de personnes m'ont remercié, les gens m'écrivent et me témoignent beaucoup d'affection", déclare-t-il. "Dans ce monde rempli d'intérêts, vous ne savez jamais si ce qu'on vous dit est sincère ou intéressé, mais dans ce cas précis je me rends compte que tout cela est dit avec beaucoup de bienveillance. Les gens m'apprécient et je suis très reconnaissant pour leur soutien. J'espère qu'ils vont continuer à me suivre en Superbike, car j'espère y faire le spectacle."

Alvaro Bautista, Ducati Test Team

Bautista a fait quelques heures supplémentaires en MotoGP, remplaçant Michele Pirro lors des essais de Jerez.

Plus discret que celui de Dani Pedrosa, qui a fait son entrée parmi les Légendes du MotoGP en marge du Grand Prix de Valence, le départ de Bautista de la catégorie reine ne signifiait pas un retrait total de la compétition.

De quoi relativiser et atténuer l'émotion, d'autant que d'importants préparatifs sont en vue pour la saison 2019. "Ce sont des adieux qui sont différents car dans le cas de Dani, il a décidé d'arrêter de courir", explique-t-il. "Moi, je change de championnat. Ce sont des adieux mais je change seulement de Championnat du monde."

Avec Germán Garcia Casanova

partages
commentaires
Quitter le MotoGP ? "Pas la première fois" que Pedrosa y avait pensé

Article précédent

Quitter le MotoGP ? "Pas la première fois" que Pedrosa y avait pensé

Article suivant

LIVE VIDÉO : Suivez le Monza Rally Show avec Valentino Rossi !

LIVE VIDÉO : Suivez le Monza Rally Show avec Valentino Rossi !
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021