MotoGP
02 août
-
04 août
Événement terminé
09 août
-
11 août
Événement terminé
23 août
-
25 août
Événement terminé
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
EL3 dans
04 Heures
:
17 Minutes
:
42 Secondes
04 oct.
-
06 oct.
Prochain événement dans
12 jours
C
GP du Japon
18 oct.
-
20 oct.
Prochain événement dans
26 jours
25 oct.
-
27 oct.
Prochain événement dans
33 jours
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
Prochain événement dans
40 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
Prochain événement dans
54 jours

Pour Baz, tous les teams factory devraient penser à Quartararo

partages
commentaires
Pour Baz, tous les teams factory devraient penser à Quartararo
Par :
1 août 2019 à 09:15

L'ancien pilote Forward et Avintia ne cache pas être bluffé par les performances de Fabio Quartararo, à qui il prédit un grand avenir en MotoGP.

Fabio Quartararo a su conquérir le public du MotoGP et il ne manque pas d'admirateurs, mais le plus fervent et démonstratif de ses soutiens sur les réseaux sociaux est probablement l'un de ses "collègues", Loris Baz. Le Haut-Savoyard, désormais de retour en World Superbike, garde l'œil sur les Grands Prix, qu'il a quittés fin 2017, et suit tout particulièrement l'évolution du jeune Niçois sans cacher son admiration pour ses prouesses.

"C'est fantastique, je suis vraiment content pour lui", explique-t-il à Motorsport.com. "La première fois que je l'ai vu rouler, il avait sept ans et il était déjà super rapide et talentueux. On a désormais le même manager et je suis vraiment content pour lui. Le début de sa carrière en Grand Prix n'a pas été très facile et peut-être a-t-il fait de mauvais choix mais il a compris énormément de choses et pourtant il est encore très jeune. Normalement, on comprend ces choses-là quand on est un peu plus âgé."

Lire aussi :

Après avoir frappé les esprits dès son premier Grand Prix, avec une qualification en cinquième position suivie d'un départ de la pitlane puis d'une remontée tout en hargne, Fabio Quartararo a franchi un cap majeur avec l'arrivée en Europe : en six manches, il a pris cinq départs de la première ou de la deuxième place, a obtenu deux podiums et a mené pour la première fois une course MotoGP, jouant des coudes avec des top pilotes expérimentés. "Il réalise de super performances avec la Yamaha et il fait un boulot fantastique", salue Loris Baz. "J'ai été vraiment heureux de le voir finir deuxième en Catalogne. J'avais parié qu'il allait gagner et cette fois j'ai eu tort ! En tout cas, je suis vraiment heureux pour lui, il le mérite. J'espère qu'il va continuer comme ça et qu'il pourra ramener à la France sa première victoire [en catégorie reine] depuis Laconi."

Loris Baz souhaite à son jeune compatriote un destin glorieux, et estime qu'il a toutes les cartes en main pour séduire des constructeurs potentiellement à la recherche d'un nouveau pilote factory pour 2021. "Franchement, avec ce qu'il fait, je pense que de tous les team managers des équipes factory ont Fabio en tête à l'heure actuelle. Si j'avais une équipe, celui que je choisirais ce serait Fabio", assure-t-il. "Après, on peut penser à quelqu'un mais il n'y a que deux motos et ils ont tous une stratégie. Je pense que Fabio a un contrat de deux ans avec Petronas, alors pour le moment il faut qu'il se concentre sur ce qu'il fait, qu'il termine son contrat, et ensuite il obtiendra de bonnes choses, c'est certain. Mais je ne pense pas que Yamaha le laissera partir, en tout cas je ne l'espère pas parce qu'il est vraiment talentueux."

Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT

Pas simple pour Zarco de changer de moto

L'autre représentant tricolore du championnat est actuellement plus en difficulté, deux ans après avoir lui aussi frappé fort lors de ses débuts en catégorie reine. Johann Zarco cherche encore ses marques avec une KTM radicalement différente de ce qu'était sa Yamaha chez Tech3, et les efforts ne payent pas encore autant qu'il pourrait le souhaiter. Néanmoins, pour Loris Baz il s'agit d'un processus normal, qui n'est pas sans lui rappeler les difficultés également rencontrées par Jorge Lorenzo chez Ducati, et finalement surmontées avec brio.

"Je pense que le seul pilote qui serait capable de changer de moto et de continuer à faire les mêmes choses, ce serait Márquez", pointe Baz. "Ça n'est pas facile de passer d'une moto à l'autre. Par le passé, ça ne se voyait pas tellement, parce que je pense que le niveau n'était pas aussi élevé entre les pilotes, et puis il n'y avait que cinq motos qui allaient vite. Si vous n'étiez pas bien, vous étiez cinquième. Maintenant, si vous vous sentez mal, vous êtes 15e."

Lire aussi :

"Je crois que Jorge montre qu'il n'est pas facile de changer de moto et qu'il faut du temps. C'est ce qu'il a fait avec Ducati et au final il a gagné, et il fera la même chose avec Honda, j'en suis sûr. Il va gagner des courses, mais il va lui falloir du temps", poursuit-il. "Si un jour Fabio change de moto il va falloir qu'il s'adapte, mais c'est la vie. Tous les pilotes le savent, quand vous passez d'une top moto à une autre, qui sur le papier est moins bonne, ça n'est pas facile. Jorge est passé d'une top moto à une autre top moto, et il est en difficulté, alors si vous passez sur une moto qui n'est pas aussi bonne c'est encore plus dur."

Propos recueillis par Sebastian Fraenzschky

Article suivant
Météo - Des orages attendus pour les qualifications à Brno

Article précédent

Météo - Des orages attendus pour les qualifications à Brno

Article suivant

La méforme de Rossi n'est pas due à son âge, selon Meregalli

La méforme de Rossi n'est pas due à son âge, selon Meregalli
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Loris Baz , Fabio Quartararo
Équipes SIC Racing Team
Auteur Léna Buffa