La pole de Bezzecchi a tourné à la désillusion

Poleman et leader en début de course, Marco Bezzecchi a dégringolé dans le classement et a fini le Grand Prix de Thaïlande hors des points. L'Italien manquait de sensations sous la pluie.

La pole de Bezzecchi a tourné à la désillusion
Charger le lecteur audio

La joie du samedi a laissé place à une immense déception le dimanche. Auteur de sa première pole en MotoGP samedi, Marco Bezzecchi avait de gros espoirs pour la course et cette dernière a bien débuté puisqu'il a conservé la tête au départ, profitant néanmoins d'un passage hors de la piste au premier virage. Il a été contraint par la direction de direction de course à laisser la tête à Jack Miller, une décision qu'il peine à comprendre.

"Tout d'abord, je n'ai pas vraiment compris pourquoi j'ai reçu cette pénalité parce que Martín m'a touché deux fois avant le premier virage et m'a envoyé hors piste, donc je n'avais nulle-part où aller", a déploré Bezzecchi auprès du site officiel du championnat. "Je ne pouvais pas vraiment disparaître pour éviter cette pénalité. Je ne comprends pas vraiment."

Cette pénalité n'était que le début des mésaventures de Bezzecchi. Une fois deuxième, le leader du classement des rookies a eu du mal à garder le contrôle de sa Ducati sous la pluie et a vite dégringolé dans la hiérarchie. C'est finalement en 16e position, hors des points, qu'il a franchi la ligne d'arrivée : "Même sans cette pénalité, le résultat n'aurait pas pu être différent parce que je ne me sentais pas bien du tout sur la moto."

Marco Bezzecchi, VR46 Racing Team MotoGP

Marco Bezzecchi sur la grille de départ

"Quand il y a eu moins d'eau en piste, à partir du cinquième tour, j'ai commencé à beaucoup souffrir avec l'avant la moto. Je perdais l'avant à chaque virage donc pour moi c'était très dur d'être plus rapide que ça. Je suis évidemment déçu après un très bon week-end et un warm-up au cours duquel j'étais très rapide sur le sec. Au final, c'est comme ça. On ne peut rien faire avec la météo."

Cette course difficile semble avoir effacé la satisfaction de la pole mais Bezzecchi veut retenir les promesses montrées en Thaïlande : "Ce week-end a été positif parce que j'étais très rapide et que j'ai montré que j'étais assez performant sur le sec. Pas vraiment sous la pluie malheureusement, mais le positif, c'est qu'on a très bien travaillé et qu'on a fait de gros progrès entre vendredi et samedi. J'ai décroché ma première pole ce qui est toujours sympa, mais il n'y a rien de positif à retenir de la journée qui compte le plus."

Lire aussi :

partages
commentaires
Les pilotes inquiets de la mauvaise visibilité en début de course
Article précédent

Les pilotes inquiets de la mauvaise visibilité en début de course

Article suivant

Dall'Igna remercie Zarco d'avoir renoncé au podium pour Bagnaia

Dall'Igna remercie Zarco d'avoir renoncé au podium pour Bagnaia