Bezzecchi prêt à des adieux émouvants à l'équipe VR46

Premier pilote à avoir mené l'équipe VR46 au podium, puis à la victoire dans la catégorie MotoGP, Marco Bezzecchi s'apprête à prendre son envol. Un changement entre émotion et fierté pour lui comme pour la formation qui l'entoure.

Marco Bezzecchi, VR46 Racing Team

Marco Bezzecchi, VR46 Racing Team

Photo de: Media VR46

Toutes les belles histoires ont une fin et Marco Bezzecchi a désormais décidé de signer celle de son bout de carrière au sein du team VR46. Le pilote italien, âgé de 25 ans, a choisi de rejoindre Aprilia la saison prochaine, après avoir couru pendant cinq ans dans la formation créée par Valentino Rossi.

C'est cette équipe qui avait permis à Bezzecchi de se relancer après un championnat 2019 très complexe sur la KTM du team Tech3 dans la catégorie Moto2. "J'ai eu très peur que ça soit la fin de sa carrière", nous expliquait un jour Hervé Poncharal, attaché à ce jeune pilote mais désemparé de le voir toucher le fond cette année-là.

Sauvé par VR46 l'année suivante, Bezzecchi a non seulement relancé sa carrière mais même pu construire avec méthode les étapes qui l'ont mené vers ce guidon d'usine chez Aprilia. Car il l'a dans un premier temps refusé, préférant se battre pour le titre Moto2 (il fera quatrième puis troisième en 2020 et 2021) et obtenir son ticket d'entrée pour la catégorie reine via l'équipe de Tavullia.

Lui, déjà membre de la VR46 Riders Academy, il a trouvé dans cette équipe familiale et chaleureuse le cocon dont il avait besoin pour prendre ses marques avec la catégorie MotoGP, avec très vite de très bons résultats. Un podium à Assen dès 2022, le titre de Rookie de l'année, puis sept autres trophées l'année suivante et notamment trois victoires. Troisième du championnat 2023 après avoir été débordé par le duo Bagnaia-Martín à l'automne, une blessure de l'épaule ne l'aidant pas à tenir jusqu'au bout.

"Cette équipe représente vraiment beaucoup pour moi, à la fois en piste et en dehors", déclare Marco Bezzecchi dans un communiqué d'adieu transmis par VR46 au lendemain de l'annonce faite par Aprilia. "De Vale, à Uccio [Salucci], à Pablo [Nieto], à toutes les personnes qui travaillent sur ce projet, les techniciens, les mécaniciens, les gars du bureau, l'équipe de l'hospitalité, dire tout le monde. Je suis arrivé ici après une saison difficile, j'étais déjà dans l'Academy, mais ils m'ont accueilli d'une manière incroyable et on a créé immédiatement une combinaison gagnante."

"J'ai recommencé à aller vite, à me sentir chez moi, à m'amuser et je n'ai jamais perdu ce sentiment, au gré des hauts et des bas. On a obtenu beaucoup de résultats importants, depuis mon premier podium en Moto2 à Jerez, immédiatement après Covid, en passant par ma première victoire en Moto2, ma place sur le podium du championnat en 2021 et ma promotion en MotoGP. Et puis, ensuite, Assen en 2022 et beaucoup d'autres souvenirs à part comme la troisième place du championnat l'année dernière."

Marco Bezzecchi, le jour de sa première victoire MotoGP, au GP d'Argentine 2023.

Marco Bezzecchi, le jour de sa première victoire MotoGP, au GP d'Argentine 2023.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

"On n'oubliera jamais la fraction de seconde dans laquelle j'ai franchi la ligne d'arrivée au GP d'Argentine en 2023, car il s'agissait de ma première victoire dans la catégorie reine, mais aussi, je crois, de la première en MotoGP pour 90% de personnes qui travaillent sur ce projet depuis de nombreuses années. Cela me liera à jamais à cette équipe et j'en suis très fier. Ce sera un souvenir indélébile, quelle que soit la suite."

"Comme toutes les belles histoires, celle-ci aura une fin, et j'espère qu'elle sera belle, avec de nombreux beaux résultats d'ici au GP de Valence. Je sais qu'aucun d'entre nous ne va baisser les bras et que l'on va donner le meilleur de nous-mêmes jusqu'au drapeau à damier, ensemble."

Chez VR46, le directeur d'équipe Uccio Salucci avoue des sentiments partagés à l'heure de voir son pilote partir vers d'autres horizons : "C'est un moment doux-amer pour notre équipe. D'une part, nous ne pouvons qu'être heureux d'avoir joué un rôle important dans le passage d'un jeune pilote de la VR46 Riders Academy à une structure officielle. D'un autre côté, après cinq saisons, notre relation avec Marco est vraiment spéciale, familiale. Nous avons partagé beaucoup de beaux moments ensemble et beaucoup des succès qui ont jalonné notre histoire sont liés à son nom."

"Avec lui, nous avons atteint l'un des objectifs pour lesquels cette équipe est née : mener de jeunes talents des catégories inférieures vers le MotoGP, les cultiver, les mener au succès et les soutenir jusqu'à ce qu'ils atteignent une structure officielle. Marco nous a offert deux belles saisons en Moto2, mais il a surtout été le premier pilote de l'équipe à monter sur le podium et à remporter une course dans la catégorie reine, ainsi qu'à atteindre la troisième place au classement général dès sa deuxième année en MotoGP. En tant qu'équipe, c'est une fierté et une motivation supplémentaire pour nous afin de continuer dans cette direction, de créer un modèle à répéter, de toujours viser haut et de nous consolider en tant que structure de référence dans le championnat."

"En ce qui concerne Marco, au-delà des grands résultats, nous nous souviendrons des nombreux moments partagés sur la piste et en dehors. En tant que Pertamina Enduro VR46 Racing Team, nous ne pouvons que lui souhaiter un avenir plein de succès et de satisfactions. Jusqu'à Valence, nous continuerons à travailler sans rien laisser au hasard pour atteindre ensemble des objectifs ambitieux."

L'équipe VR46 a déjà vu un autre de ses pilotes, Luca Marini, devenir cette année pilote officiel pour le compte de Honda. Par le passé, d'autres pilotes passés par cette structure, dans les autres catégories, ont atteint le plus haut niveau, en l'occurrence Franco Morbidelli, pilote officiel Yamaha lorsqu'il a gagné trois Grands Prix et fini deuxième du championnat en 2020, et Pecco Bagnaia, pilote officiel Ducati et à ce jour deux fois titré dans la catégorie reine.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Aprilia fait confiance au talent de Bezzecchi malgré sa saison difficile
Article suivant Rivola ne s'est pas senti trahi par le départ de Viñales d'Aprilia

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France