Actualités
MotoGP GP d'Autriche

Bezzecchi chez VR46 en 2024 ? Valentino Rossi veut y croire

Valentino Rossi aimerait que Marco Bezzecchi reste chez VR46 en 2024 et il pousse en ce sens. Présent au GP d'Autriche ce week-end, le patron de l'équipe italienne estime qu'il y a de bonnes chances que cela se fasse.

Valentino Rossi et Marco Bezzecchi, VR46 Racing Team

Présent au Red Bull Ring ce week-end pour vivre le Grand Prix d'Autriche MotoGP de l'intérieur, Valentino Rossi n'a pas assisté qu'à de grands moments de son équipe jusqu'à présent.

Taxi de luxe pour Marco Bezzecchi vendredi lorsque celui-ci est tombé en panne d'essence sous son nez, le patron de l'équipe VR46 était aussi aux premières loges samedi pour voir son frère Luca Marini perdre la troisième place de la course sprint après un contact avec Jorge Martín. L'autre machine de l'équipe avait déjà fini par terre quelques minutes plus tôt, après un premier incident impliquant déjà Martín.

Au-delà des péripéties sportives de cette dixième manche de la saison, Rossi peut aussi suivre de très près les dernières avancées du puzzle 2024, alors que Marco Bezzecchi apparaît en position centrale. Sa décision, très attendue, devrait déclencher la mise en place de plusieurs autres pièces.

Jusqu'ici, le pilote italien, actuellement troisième du championnat, s'en est toujours tenu au même discours, à savoir qu'il aimerait rester dans son équipe actuelle, mais disposer d'une Ducati officielle. Inlassablement, les responsables du constructeur objectent que cela ne sera pas possible et qu'il devra choisir entre piloter la Ducati d'usine chez Pramac Racing ou rester sur une moto plus ancienne chez VR46, où il recevrait néanmoins le soutien du constructeur.

Peu bavard sur la question, Bezzecchi a toutefois précisé en arrivant en Autriche qu'il aurait fait un choix d'ici Barcelone, lieu du prochain Grand Prix dans deux semaines. Rossi s'est toutefois mêlé aux discussions, avec une volonté évidente de conserver sa pépite.

"Ces quelques jours ont été très intenses, nous avons passé beaucoup de temps avec Bez", a expliqué ce soir Valentino Rossi à Sky Sport en Italie. "Notre objectif est de continuer avec les deux pilotes en 2024, Luca comme Marco. Nous avons déjà discuté avec eux deux et, à mon avis, il y a de bonnes chances [que cela se fasse]."

Une équipe taillée "sur mesure" pour lui

Rossi affiche donc son optimisme à l'idée de maintenir la continuité dans son équipe, avec ces deux pilotes par ailleurs membres de la VR46 Riders Academy. Pour Bezzecchi comme pour Marini, l'atmosphère familiale du team semble peser dans la balance, de même que la qualité de l'entourage technique qui s'est constitué autour d'eux. Bezzecchi souhaite aussi se montrer loyal à l'égard de l'équipe qui a cru en lui après un passage chez Tech3 qui aurait pu précipiter la fin de sa carrière.

Seulement, courir chez VR46 signifie aujourd'hui piloter une moto moins récente que celle des pilotes officiels, or Bezzecchi réalise des performances qui appellent naturellement au meilleur matériel que peut fournir le constructeur.

"Malheureusement, il est quasiment certain que nous n'aurons pas la moto officielle", confirme Rossi, "parce que les deux autres motos officielles, ils les ont données à Pramac. Mais en parlant avec Bez, je me suis permis de pousser un peu car le soutien que nous pouvons lui apporter dans notre équipe est très bon."

Marco Bezzecchi, VR46 Racing Team

Actuellement au guidon d'une Ducati de 2022, Marco Bezzecchi a remporté deux Grands Prix et une course sprint.

Vainqueur de plusieurs courses et en lutte pour les premières places du championnat à mi-saison, Marco Bezzecchi réussit, aux yeux de Valentino Rossi, à faire fi de l'infériorité de sa moto actuelle par rapport au modèle 2023 de Pecco Bagnaia, qui court pour l'équipe officielle, et de Jorge Martín, aligné par Pramac.

"Même si nous n'avons pas la moto officielle, nous en aurons une bonne, comme celle que Ducati nous a fournie cette année. Nous pouvons réaliser de bonnes performances, parce que Bez se sent bien avec nous. À mon avis, nous avons taillé sur mesure pour lui une équipe très positive, de top niveau. Quand on change d'équipe, qu'on va dans une autre équipe qui est forte, on doit tout recommencer, on ne sait pas si on y va avec son chef mécanicien… Il y a des pours et des contres. Je me suis donc permis de pousser parce que je pense qu'avec nous, Bez peut gagner", a insisté l'ancien pilote.

Lire aussi :

Vendredi, au micro du site officiel du MotoGP, Paolo Ciabatti avait assuré que Ducati respecterait la décision prise par Marco Bezzecchi, comprenant son attachement à son équipe actuelle. "Marco est l'un des pilotes les plus rapides, il est dans sa deuxième année en MotoGP. De toute évidence, il est très à l'aise avec sa moto actuelle et avec son équipe", a souligné le directeur sportif de Ducati Corse.

"Comme chacun le sait, les quatre motos de 2024 seront placées dans les teams Lenovo et Pramac l'année prochaine, compte tenu de nos obligations contractuelles, alors la seule façon d'imaginer Marco sur la moto de 2024 à l'heure actuelle est que cela soit chez Pramac. Mais d'un autre côté, il a dit qu'il avait encore besoin de temps. Je pense que pour un pilote, la moto est importante mais l'environnement aussi. Il a grandi avec ce groupe de personnes, alors nous comprenons que ça ne sera pas une décision facile."

"Si jamais il décide de rester, ça ira. Ces deux dernières années, la nouvelle moto et celle de l'année précédente ont été très similaires en termes de performances, car bien que nous essayions de tout améliorer, nous avions déjà un niveau super haut. Il recevra donc de toute façon tout notre soutien", a promis le responsable italien.

De la décision de Marco Bezzecchi pourrait dépendre le sort de Franco Morbidelli, lui aussi membre du groupe VR46 et à la recherche d'un guidon après son remplacement chez Yamaha. L'autre pièce maîtresse dans ce puzzle est Johann Zarco, car c'est sa place qui serait potentiellement à prendre chez Pramac.

Pour le moment, le Français réfléchit aux propositions qu'il a reçues, l'une de la part de Ducati pour rester encore un an en MotoGP puis rejoindre le WorldSBK, l'autre de la part de Honda pour s'engager avec le team LCR sur un contrat de deux ans assorti d'une troisième saison en option. Zarco a indiqué qu'il souhaitait faire son choix avant la fin du week-end.

Avec Lorenza D'Adderio

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Jorge Martín sanctionné d'un long-lap pour la course de dimanche
Article suivant La grille de départ du GP d'Autriche MotoGP

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France