Biaggi craint que sa condamnation mette Iannone à terre

Sa suspension pour 18 mois est un coup dur pour Andrea Iannone, qui a accusé le coup mercredi en apprenant le verdict de la FIM. Si, selon Max Biaggi, cela pourrait lui faire perdre sa motivation, le manager du pilote italien pense au contraire que cela va décupler sa hargne.

Biaggi craint que sa condamnation mette Iannone à terre

Depuis que l'on connaît le résultat du contrôle antidopage de routine auquel il a été soumis en marge du Grand Prix de Malaisie 2019, Andrea Iannone est mis au ban du MotoGP. Rayé des feuilles de résultats de deux dernières manches de la saison dernière, il est suspendu pour l'ensemble de la saison 2020 et jusqu'au 16 juin 2021. Une sanction jugée très lourde au vu des motifs mis en avant lors du verdict, en l'occurrence la reconnaissance d'une absorption involontaire, par voie alimentaire, de la substance incriminée.

C'est cette contradiction entre le caractère non intentionnel de la consommation et une condamnation qui peut malgré tout précipiter la fin de la carrière du pilote qui aujourd'hui choque son entourage. Aprilia a ainsi fermement dénoncé cette peine avant même qu'elle soit publique, assurant Iannone de tout son soutien dans la prochaine étape judiciaire qu'il pourra engager. Puis Max Biaggi a pris la parole afin de pointer l'incongruité de la décision rendue par la FIM.

"Il y a la conscience que cela n'a pas été intentionnel, et pourtant il a été puni. Cela me semble être un contre-sens, quelque chose qui n'est pas clair. Il a été absous virtuellement, mais condamné dans la pratique", s'étonne l'ancien pilote de la marque italienne auprès de Sky. "Je ne crois pas que ça finira comme ça. Il faut éclaircir cela, peut-être en saisissant le TAS. Si cela n'a pas été volontaire, pourquoi le condamner ?"

Lire aussi :

Selon Max Biaggi, une injustice aussi douloureuse que la décrit Andrea Iannone peut avoir un effet dévastateur sur sa motivation : "Pour n'importe quel athlète, recevoir une sentence de ce genre n'est pas seulement désagréable, mais aussi démotivant. Ça vous met à terre, ça vous enlève l'envie de tout faire. Un athlète vit sa préparation chaque jour, pas à pas, il essaye de maintenir sa condition physique. Cette chose-là mettrait tout à terre."

"Il est difficile de se mettre à sa place", poursuit Max Biaggi. "J'espère qu'il sera plus fort que ça et qu'il essaiera de le dépasser de la meilleure façon. Chez Aprilia, nous sommes à ses côtés, nous espérons que cela va se résoudre au mieux."

"Une rage" qui le rendra "beaucoup plus fort"

Particulièrement remonté après l'annonce du verdict, Carlo Pernat, le manager d'Andrea Iannone, n'a pas mâché ses mots. "C'est un poisson d'avril", a-t-il pesté, interrogé par GPone. "On ne peut pas gâcher la carrière d'un pilote de cette façon. C'est inconcevable. Nous en sommes arrivés au stade où, si nous allons dans un restaurant à Sepang, il faudrait que nous demandions toutes les indications sur la nourriture afin de comprendre si elle est contaminée ou non."

"Cette bêtise restera dans l'Histoire. Cette décision confirme pratiquement qu'ils n'ont pas voulu prendre la responsabilité de l'acquitter, afin d'éviter de créer un précédent. Tout cela n'est pas admissible", ajoute le manager, convaincu toutefois que cette situation ne fera que décupler la hargne de son pilote.

"Après cette affaire, Andrea a une rage en lui, en plus de son talent. Cette rage lui donnera 10% en plus pour aller au-delà de son talent. Si j'étais Guidotti, je le prendrais tout de suite chez Pramac, peut-être pour 2021", tente même Carlo Pernat.

"Vu comment je le connais, cette chose-là le rendra beaucoup plus fort et lui mettra la tête en place, car cela pourrait être un tournant. Andrea est orgueilleux et cette situation va tout calmer. J'ai eu la possibilité de bien le connaître et c'est un garçon loyal et vrai, même si ses manières de faire ne sont peut-être pas les meilleures."

Lire aussi :

S'il est un élément qui peut être de nature à rassurer Andrea Iannone et son manager en vue de l'avenir, c'est le soutien indéfectible d'Aprilia Racing. Massimo Rivola a déjà fait savoir que le constructeur soutiendrait son pilote s'il dépose un recours auprès du Tribunal Arbitral du Sport − son dernier recours − et il croit fermement en ses chances d'être blanchi. "Les statistiques disent que tous les athlètes qui ont fait appel au TAS et qui ont donné la preuve d'une contamination alimentaire ont été acquittés", souligne l'administrateur délégué. "Nous, nous ne devons même pas en donner la preuve, car c'est la sentence qui dit que c'est ce qui s'est passé, et c'est sans précédent. De plus, il est même écrit que Iannone n'a tiré aucun bénéfice de cette substance."

Et Rivola d'affirmer qu'il souhaite conserver Iannone au-delà de 2020, "assurément", tout en précisant : "Je crois que toute décision devra être prise après la sentence du TAS. Dans un monde idéal, en juillet nous repartons avec Andrea et en 2021 nous aurons les mêmes pilotes."

partages
commentaires
Petrucci utilise la pause pour résoudre des pépins physiques
Article précédent

Petrucci utilise la pause pour résoudre des pépins physiques

Article suivant

La Dorna confirme son aide aux équipes avec des "avances considérables"

La Dorna confirme son aide aux équipes avec des "avances considérables"
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021