Bilan 2015 - Barberá domine l'Open, Baz se révèle

Avant de totalement disparaître du plateau, la catégorie Open intégrée au MotoGP a consacré Héctor Barberá et sa Ducati du team Avintia.

Sous-catégorie faisant preuve d'un règlement plus permissif que celui des motos Factory, la classe Open attribuait ses points sur la base du classement classique des courses. Cela implique que les écarts ont généralement été très faibles puisque, face aux machines d'usine, rares ont été les pilotes Open à pouvoir se classer dans le top 10 et marquer plus de trois, quatre ou cinq points.

C'est Héctor Barberá, justement, qui a ouvert le bal en se classant quinzième du Grand Prix du Qatar. Et c'est lui aussi qui a fait preuve de la plus grande régularité tout au long du championnat, en entrant à onze reprises dans les points et en s'imposant huit fois face à ses adversaires directs.

Il a pourtant eu fort à faire, face notamment au rookie Jack Miller, capable de quelques jolies pépites à l'image de sa victoire en Argentine ou encore sa onzième place au général à Barcelone. Nicky Hayden a manqué de présences dans la zone des points, pourtant il s'est adjugé deux manches, celles du Mans et de Silverstone.

Loris Baz réussit ses débuts

Mais c'est Loris Baz qu'Héctor Barberá a surtout dû garder à l'œil. Débutant en Grands Prix, le Haut-Savoyard a pris ses marques dans la discipline, au sein du team Forward qui avait dominé la saison précédente avec Aleix Espargaró. Avec ses premiers points en Argentine, puis une première victoire de catégorie en Italie, Baz était revenu à deux points de Barberá à Assen.

Les ennuis judiciaires ont failli porter un coup d'arrêt à la progression du Français, néanmoins il n'a finalement dû manquer qu'un seul Grand Prix, durant lequel Barberá n'a pu marquer qu'un point. A son retour une semaine plus tard, Baz a repris ce petit point en arrachant une victoire incisive, au terme d'une superbe confrontation contre Barberá et Hayden.

Un point par ci, un point par là… Barberá et Baz ont mis du temps avant de se départager. C'est à la fin de l'été que les gains les plus forts ont été enregistrés, avec d'abord la spectaculaire quatrième place du Français à Misano. Dans une course un peu folle requérant deux changements de moto, Baz et son team ont parfaitement géré leur stratégie et cela a valu au pilote 13 points à l'allure de trésor.

Ainsi passé en tête du classement Open, Loris Baz a toutefois vu son rival s'emparer à son tour d'une belle poignée de points deux manches plus tard. Là aussi, c'est la pluie qui a pesé dans le résultat final, mais à Motegi c'est Héctor Barberá qui s'en est idéalement sorti, avec la neuvième place au général.

Après son coup d'éclat de Misano, Baz n'a plus marqué de points, enregistrant deux abandons sur les cinq dernières manches de la saison. Repassé en tête au Japon, Barberá n'a plus été inquiété et c'est avec cinq unités d'avance qu'il a conclu la saison en tête.

Son titre Open, quoiqu'honorifique, vient récompenser une campagne rondement menée, sa courbe de résultats témoignant de sa domination globale, en qualifications comme en course. Le pilote espagnol a pu profiter d'une Ducati GP14.2 dotée d'une excellente vitesse de pointe et il a également su faire parler son aisance au guidon de la Desmosedici, qu'il a eu l'occasion de piloter sous d'autres formes et au sein de d'autres équipes.

La confrontation Barberá-Baz pourra se poursuivre en 2016, mais cette fois les deux hommes évolueront au sein de la même équipe!

Classement et stats Open en 2015

 

Points

1er pilote Open

en course

1er pilote Open

en qualifs

 Héctor Barberá

33

8 fois

13 fois

 Loris Baz

28

4 fois

2 fois

 Jack Miller

17

2 fois

-

 Nicky Hayden

16

2 fois

1 fois

 Stefan Bradl

9

1 fois

1 fois

 Eugene Laverty

9

1 fois

1 fois

 Mike di Meglio

8

-

-

 Toni Elias

2

-

-

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Pilotes Nicky Hayden , Eugene Laverty , Héctor Barberá , Mike di Meglio , Toni Elias , Stefan Bradl , Loris Baz , Jack Miller
Type d'article Contenu spécial
Tags bilan 2015, open