Brad Binder attend l'Europe pour confirmer le niveau de KTM

Grâce à la progression nette de KTM depuis les tests hivernaux, Brad Binder a très bien réussi son début de saison. Il estime néanmoins qu'il va falloir attendre encore un peu avant d'atteindre un niveau qui reflète la réalité de la hiérarchie.

Brad Binder, Red Bull KTM Factory Racing

Deuxième du championnat après les trois premières courses, Brad Binder tire profit de sa solide deuxième place au Grand Prix du Qatar, après laquelle il a marqué les points de résultats plus mitigés, une huitième place en Indonésie et une sixième en Argentine. Si ce classement à Termas de Río Hondo le faisait quelque peu tiquer, le week-end dernier, force est de constater que ces points sont malgré tout précieux face à la grande versatilité affichée par le championnat durant ces quelques premières manches.

Son coéquipier, Miguel Oliveira, en sait quelque chose, lui qui fait partie des trois vainqueurs célébrés jusqu'à présent mais n'est pour l'heure que septième en n'ayant ajouté que trois points aux 25 de sa victoire indonésienne. Le bon début de saison collectif du binôme KTM permet en tout cas au constructeur et à l'équipe officielle de la marque de figurer également en deuxième position des autres classements officiels. Le signe que les pilotes ont pu capitaliser sur les progrès accomplis par Mattighofen pendant l'hiver, en dépit d'essais de pré-saison qui avaient pu se révéler préoccupants.

"Je suis vraiment content de notre début de saison. Les tests ont été un peu difficiles, et ça a été génial de voir comment l'équipe a réussi à inverser la situation et à améliorer notre package d'un test à l'autre", a expliqué le Sud-Africain à Motorsport.com lors d'une interview réalisée en Argentine, avant la course.

"Certaines pièces de la moto ont changé par rapport à l'année dernière. Je pense que c'est un ensemble de petites choses qui se sont vraiment mises en place, et peut-être que l'on travaille juste de façon un peu plus précise sur ce dont on a besoin au lieu de tester tout le temps de nouvelles choses, pour vraiment trouver un bon rythme et essayer ensuite de l'améliorer", s'est-il félicité. "Mon sentiment général, c'est que j'arrive désormais à faire un chrono, surtout sur un tour, alors que je n'y arrivais pas vraiment l'année dernière."

Brad Binder, Red Bull KTM Factory Racing

Brad Binder sur le podium du Grand Prix du Qatar

"Je suis vraiment content de la façon dont ça s'est passé au Qatar, je me suis tout de suite senti fort et j'ai pu terminer deuxième. Commencer la saison avec un podium, c'était génial. En Indonésie, ça s'est très bien passé aussi, on a été forts tout le week-end. J'ai fait ma meilleure qualification en MotoGP, puis en course, malheureusement, on a eu de petits problèmes, mais on a quand même réussi à finir huitième. C'était un très bon résultat pour nous, surtout sur le mouillé car j'ai parfois du mal dans ces conditions. Cette année, j'ai l'impression d'avoir trouvé la clé et d'être bien meilleur sur le mouillé."

"Une base solide" à confirmer

S'il a plusieurs raisons de se réjouir de sa performance à titre personnel, Binder constate aussi que la KTM semble en mesure de se montrer plus régulière que par le passé, ce qui pourrait s'avérer déterminant sur la durée du championnat. Il estime néanmoins qu'une hiérarchie plus fiable se dessinera lorsque le championnat fera son retour en Europe, dans deux semaines, et cela vaut aussi pour lui personnellement.

"Je pense qu'on a déjà fait du bon travail en trouvant une base solide sur laquelle on travaille sur la plupart des circuits, mais il va bien sûr falloir que l'on retourne en Europe et sur d'autres pistes pour vraiment confirmer que c'est beaucoup mieux", a-t-il prévenu.

"Pour moi, normalement, la première course est toujours un peu difficile. C'est quand on revient en Europe que je commence à progresser ou à être dans le bain. J'aimerais vraiment que les choses restent ainsi, voire que ce soit même peut-être un peu mieux, mais il faut garder les pieds sur terre, prendre les jours les uns après les autres."

"La seule façon de vraiment comprendre où l'on se situe, c'est de faire quelques courses de plus. Mais c'est sûr que ça a extrêmement bien commencé et tout le monde est super motivé pour essayer de faire encore mieux qu'actuellement. Je suis vraiment content du travail que KTM a accompli pendant l'intersaison et ils nous ont fourni un package très compétitif."

Propos recueillis par Federico Faturos

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Pol Espargaró estime qu'il y aura peu de transferts pour 2023
Article suivant EL1 - Rins et Viñales lancent le week-end en leaders

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France