Bon début de week-end pour Lorenzo, aidé par le pneu tendre

Au contraire du week-end argentin il y a deux semaines, le pilote espagnol a été dans le coup dès la première séance d'essais disputée à Austin.

Bon début de week-end pour Lorenzo, aidé par le pneu tendre
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP, Andrea Dovizioso, Ducati Team, Jorge Lorenzo, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Chute de Jorge Lorenzo, Ducati Team
Chute de Jorge Lorenzo, Ducati Team
Chute de Jorge Lorenzo, Ducati Team
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP, Andrea Dovizioso, Ducati Team, Jorge Lorenzo, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team

Après un dernier Grand Prix en Argentine où ses deux pilotes ont chuté, Ducati espère bien repartir de la tournée outre-Atlantique avec quelques points, voire même un peu plus, à l'issue de ce week-end texan. 

Nous avions quitté il y a deux semaines un Jorge Lorenzo dépité et malmenant sa Desmosedici à l'issue de son abandon dans le premier tour sur le tracé de Termas de Río Hondo. Le temps a semble-t-il fait son office et calmé le courroux du Majorquin, qui est reparti sur des bases autrement plus saines lors de la première séance d'essais libres à Austin.

Le triple Champion du monde a accumulé beaucoup de confiance avec une sixième place sur le circuit américain ce matin, chose qu'il n'avait pu faire en Argentine où il avait dû se contenter d'une piètre 15e place à l'issue des EL1.

Le pneu tendre, gage de compétitivité

Un résultat de bon augure pour la suite, mais qui doit beaucoup au pneu arrière soft chaussé par l'Espagnol, et qui lui a fait gagner 11 places dans la seconde partie de séance. Aussi, le pilote Ducati reste encore prudent quant à son réel niveau de compétitivité aux États-Unis. "C'est un peu tôt pour se prononcer", tempère-t-il. "Tout le monde n'a pas chaussé le pneu soft, et nous avons gagné beaucoup [de temps] avec ce pneu. Jusqu'ici, les premières séances d'essais m'avaient empêché d'être en confiance. Mais là je suis dans le coup plus vite, et si nous pouvons améliorer la stabilité sur l'avant et trouver une seconde, ce pourrait être une course bien meilleure que les deux premières." 

Lorenzo n'exclut pas de réitérer sa performance lors de la deuxième séances d'essais libres et donc de s'installer dans la durée dans le groupe de tête, ce qui serait, et de loin, sa meilleure entame de week-end depuis le début de saison. 

Un objectif qui sera donc conditionné par la capacité des troupes de Bologne d'améliorer l'équilibre de l'avant de la GP17, qui laisse encore à désirer, alors que le mauvais état de la piste texane rend le comportement de cette partie de la moto déterminant. "Nous devons encore améliorer la stabilité à l'avant", reprend l'Ibère. "Il faut qu'on mette plus de poids sur l'avant, et nous allons travailler en ce sens cet après-midi. La piste est pire que l'an passé, les bosses déstabilisent la moto, or il nous faut de la stabilité pour être compétitif."

Un circuit très bosselé

Des conditions de piste difficiles que n'a pas manqué également de pointer du doigt son coéquipier Andrea Dovizioso, troisième de la première séance d'essais. "La piste est vraiment dans un sale état comparée à l'an passé au niveau des bosses", regrette l'Italien. "Le feeling n'est pas si bon, mais notre position est correcte, nous allons donc voir quelle marge [de progression] nous avons. [Les bosses sont] partout. Dans la ligne droite de retour, il y a six grosses bosses. C'est beaucoup plus physique. Sans les ailerons, nous avons du wheelie avant le freinage !"

Quant à savoir si Marc Márquez parviendra à conserver son invincibilité sur le Circuit des Amériques ce week-end, Lorenzo semble dubitatif, à plus forte raison que celui qui lui a succédé chez Yamaha ne semble pas décidé à lâcher le morceau. "Maverick [Viñales] continue à être rapide, compétitif et constant, et Marc est toujours aussi rapide ici", constate Lorenzo. "Ce sont les deux favoris. Mais il semble que les Honda fonctionnement bien ici, car il y a beaucoup de freinage. Je pense que ça va être serré entre les deux, mais nous espérons nous rapprocher d'eux."

 

Porte-clés logo 99 Jorge Lorenzo 2016
Porte-clés logo 99 Jorge Lorenzo 2016, en vente sur Motorstore.com
partages
commentaires
EL1 - Premier avantage pour Viñales face à Márquez

Article précédent

EL1 - Premier avantage pour Viñales face à Márquez

Article suivant

EL2 - Márquez riposte et Zarco s'invite à la fête

EL2 - Márquez riposte et Zarco s'invite à la fête
Charger les commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021