Le bon niveau de Viñales ne surprend pas Lorenzo et Espargaró

Maverick Viñales a signé de très bons chronos au cours du week-end du GP de Saint-Marin, ce que Jorge Lorenzo et Aleix Espargaró jugent naturel malgré sa faible expérience de l'Aprilia.

Le bon niveau de Viñales ne surprend pas Lorenzo et Espargaró

Après une première course avec Aprilia aux allures de test grandeur nature à Alcañiz, Maverick Viñales a franchi un cap au GP de Saint-Marin, s'offrant ses trois premiers points au guidon de la machine sortie des ateliers de Noale. Plus que cette 13e place en course, ce sont ses performances au début du week-end qui ont marqué les esprits. L'Espagnol a signé le meilleur temps de la première journée, avant l'arrivée de la pluie.

Deux semaines avant ce week-end de course, c'est à Misano que Viñales avait pu découvrir sa nouvelle moto. Il a donc abordé ce rendez-vous avec un certain avantage sur les autres pilotes, pouvant compenser son manque de connaissances de l'Aprilia. Jorge Lorenzo n'était donc pas étonné par la performance de son compatriote en EL1, n'ayant jamais douté du talent de celui qui lui a succédé dans l'équipe Yamaha en 2017.

"C'est impressionnant de voir dans quelle mesure la situation peut changer d'une piste à l'autre, parce qu'en Aragón, il se battait pour les dernières places et [le vendredi à Misano], il était le plus rapide, une semaine après seulement", a souligné le triple Champion du MotoGP sur le site officiel du championnat, certain du potentiel de son compatriote : "Comme je l'ai toujours dit, Viñales est l'un des pilotes les plus talentueux et il est certain qu'il a la vitesse."

Lire aussi :

"Mentalement, il est peut-être un peu plus inconstant que d'autres pilotes mais quand il a de bonnes sensations sur la moto et qu'il se sent bien, il peut gagner des courses et jouer le championnat. Évidemment, avec une nouvelle moto, il doit s'adapter mais on a vu qu'il est déjà là. Oui, Misano est l'un de ses circuits préférés et il a fait des essais deux ou trois semaines avant. C'est sûr que ça lui donne un gros avantage, mais on n'est jamais premier sans être rapide."

Aleix Espargaró a également jugé naturel le chrono de Maverick Viñales dans la première séance disputée à Misano, grâce à sa plus grande expérience de l'Aprilia sur ce tracé : "Ce n'est pas une surprise", confiait le Catalan après le meilleur temps de son coéquipier. "Évidemment, c'est spectaculaire qu'il ait finit en tête. C'est toujours bon, et je suis content pour Aprilia parce que c'est notre Grand Prix à domicile, mais il a fait des essais ici deux semaines avant donc c'est normal."

Le lendemain, Viñales a échoué à seulement 0"184 d'Espargaró en qualifications. Une performance pour certains, une nouvelle prestation logique aux yeux du Catalan. "Pour moi, ce n'est pas impressionnant", a assuré le #41. "Je sais à quel point il est rapide. Il a fait des essais ici deux semaines avant. Donc, un pilote rapide avec une bonne moto et un peu plus d'expérience que les autres, c'est normal qu'il soit proche des avant-postes. Je suis content parce que les deux motos étaient dans le top 10 et sont entrées directement en Q2 dans un GP en Italie."

En seulement deux Grands Prix, Maverick Viñales est encore loin d'avoir montré tout ce dont il était capable avec l'Aprilia. N'ayant jamais caché son envie de voir un top pilote à ses côtés, Aleix Espargaró pense que le multiple vainqueur en MotoGP pourra pleinement s'épanouir avec ce constructeur, grâce à une ambiance familiale dont les deux hommes ont besoin pour être à leur meilleur niveau.

"Tous les pilotes sont différents donc peut-être que certains n'ont pas besoin d'être entourés par un bon environnement, ils ont juste besoin d'ingénieurs compétents et ça leur suffit. D'autres non, ils ont besoin d'être plus à l'aise, que ce soit plus une famille, et c'est également mon cas. C'est pour ça que j'ai dit plusieurs fois que Maverick serait plus qu'heureux ici, parce que chez Aprilia, je sens que tout le monde est toujours heureux, tout le monde aime les pilotes et nous sommes vraiment très bien traités. Pas seulement moi, mais [Lorenzo] Savadori aussi par exemple. Il est certain que ça va aider Maverick."

Lire aussi :

partages
commentaires
Pour Dovizioso, Quartararo masque les faiblesses de la Yamaha

Article précédent

Pour Dovizioso, Quartararo masque les faiblesses de la Yamaha

Article suivant

Ducati voit le titre "difficile mais pas impossible"

Ducati voit le titre "difficile mais pas impossible"
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021