Bottas en pourparlers pour sauver le projet KymiRing

Valtteri Bottas a eu des discussions pour relancer le KymiRing, un circuit finlandais capable d'accueillir des courses de Formule 1 et de MotoGP mais connaissant de lourds problèmes financiers.

Les travaux sur le KymiRing

Situé à une centaine de kilomètres d'Helsinki, le KymiRing devait être le théâtre du Grand Prix de Finlande MotoGP après la signature d'un accord de cinq ans avec Dorna Sports, promoteur de la discipline. Toutefois, la pandémie de COVID-19 a provoqué l'annulation de l'édition inaugurale de 2020 et aussi celle de 2021, d'autant qu'un paddock et des routes d'accès encore en travaux ont empêché la course d'avoir lieu à huis clos.

De nouveau présent au calendrier en 2022, le Grand Prix a une fois de plus dû être annulé, cette fois-ci en raison de problèmes d'homologation et du conflit entre la Russie, pays voisin, et l'Ukraine. En outre, pour cause de problèmes financiers, l'organisation du circuit a été placée en redressement judiciaire.

Cependant, tout n'est pas perdu pour le KymiRing. Valtteri Bottas, unique représentant de la Finlande en Formule 1, affirme être entré en contact avec les responsables du circuit afin de sauver le projet, bâti selon les normes Grade 1 de la FIA et pouvant, théoriquement, accueillir également un Grand Prix de F1.

"J'aimerais beaucoup voir un circuit digne de ce nom en Finlande, un circuit de niveau international. Mais le problème, c'est que la société qui s'occupe du circuit est en faillite", a-t-il expliqué. "Il ne sera donc pas facile de s'en sortir. Mais je suis en pourparlers avec eux pour voir si je peux les aider ou faire quelque chose. Pour l'instant, il ne s'agit que de discussions. Mais ce n'est pas facile. La Finlande est un pays où l'hiver est agréable, ce qui signifie au moins qu'il n'y a pas de conduite en hiver. Je vais voir s'il y a des opportunités."

Selon le site internet du circuit, ses "principaux propriétaires" sont l'Association finlandaise des motocyclistes, l'entreprise de marketing AKK Sports, la société d'investissement A. Ahlström Real Estate et le district de Lahti.

Le KymiRing serait redevable de 25 millions d'euros, avec des pénalités contractuelles liées à l'annulation de manches en MotoGP, Nitro Rallycross et World Motocross. Les réseaux sociaux du circuit sont inactifs depuis sept mois.

La Finlande n'a pas accueilli de Championnat du monde moto depuis 1982, dernière saison comptant le circuit d'Imatra au calendrier.

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Takaaki Nakagami s'est limité pour éviter la chute au GP de France
Article suivant Bagnaia clarifie des mots "sortis de leur contexte" après la polémique

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France