Le GP de République Tchèque dans l'incertitude après 2020

L'édition 2019 du Grand Prix de République Tchèque se dispute ce week-end à Brno, mais l'avenir de la manche au calendrier du MotoGP est plus que jamais menacé.

Le GP de République Tchèque dans l'incertitude après 2020

Le circuit de Brno est une des courses les plus populaires du calendrier MotoGP, et l'une des manches historiques puisque l'événement y a lieu depuis 1950, et n'a été absent qu'en 1953 et 1992. Malheureusement, le contrat actuel avec le Championnat du monde moto arrive à son terme après 2020, et le circuit rencontre des difficultés pour obtenir un financement afin de poursuivre l'organisation de sa course, au point que même l'édition 2020 peine à boucler son budget.

"C'est compliqué" explique Petr Bohac, un porte-parole du circuit. "Le gouvernement a de l'argent dont on avait besoin, mais il manque un système pour les années à venir. Nous sommes au calendrier de la saison prochaine et nous devrions être capables d'organiser la course, mais il faut aussi obtenir de l'argent du secteur public. Nous avons un budget pour cette année, mais pas pour l'année prochaine. Nous verrons comment les discussions avanceront. J'espère qu'il n'y aura aucun changement. On devrait être présents l'an prochain, si rien de grave n'arrive, ça devrait aller."

Lire aussi :

Si les négociations sont déjà compliquées pour valider l'organisation d'un GP de République Tchèque en 2020, celles pour les années à suivre sont donc bien plus délicates, et le circuit de Brno confirme qu'il n'y a pas de plan à long terme : "Totalement. Nous espérons que l'année prochaine ne représente pas un point d'interrogation, mais nous ne savons pas au sujet de 2021, car le contrat n'est signé que jusqu'à l'année prochaine. Après cela, ça se complique. Les discussions devraient déjà être plus avancées qu'elles ne le sont."

Malheureusement, la concurrence n'aide pas la manche tchèque, puisque le calendrier du MotoGP s'est doté d'une course en Autriche, à trois heures de route de Brno. Bohac admet que l'affluence a chuté depuis que le MotoGP se rend sur le Red Bull Ring : "Il est vrai que le Grand Prix d'Autriche a eu une incidence [...] puisqu'il est globalement dans la même région que nous. Mais je pense que Brno est l'un des circuits les plus visités du calendrier. Mais d'autres facteurs sont importants, notamment la nationalité de pilotes étrangers. Avec Gabor Talmacsi, on avait de nombreux Hongrois qui venaient, et avec Lukas Pesek, de nombreux Tchèques. Et ça dépend de la météo."

Malgré la concurrence du Grand Prix de Hongrie de Formule 1, qui se déroule ce week-end sur le Hungaroring, le circuit de Brno espère enregistrer autant de spectateurs que lors de l'édition 2018 : "Ce n'est pas une situation idéale, mais les deux calendriers sont remplis de nombreuses courses en Europe et de l'autre côté des océans. Pour être honnête, on ne peut pas toujours choisir la date. J'espère quand même que beaucoup de gens viendront. [On espère] autant que l'an dernier. Au total, ce sera autour de 180 000 personnes, mais ça dépend aussi de la météo dimanche."

partages
commentaires
Quartararo se pâme d'admiration pour Márquez sur le mouillé

Article précédent

Quartararo se pâme d'admiration pour Márquez sur le mouillé

Article suivant

Être passé par la Q1, un avantage pour Zarco lors de la Q2

Être passé par la Q1, un avantage pour Zarco lors de la Q2
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021