Cal Crutchlow - "Le plus dur cette année? Comprendre la Honda"

En changeant de constructeur cette année, Cal Crutchlow s'attendait probablement à découvrir une moto plus simple à dompter que ne l'a été la RC213V version 2015.

Il faut dire que le pilote anglais a quitté Ducati en hâte l'an dernier, lorsqu'il a compris qu'il était aux prises avec une moto qui ne lui réussissait nullement et qu'une offre séduisante lui a été faite par le team LCR. Pas de chance, ses débuts avec la RCV ont coïncidé avec une année compliquée pour Honda.

Pas simple, dans ce contexte, de prendre ses marques au sein d'une nouvelle équipe et d'apprendre à travailler avec un nouveau responsable de team en la personne du Belge Christophe Bourguignon, pilier de LCR.

"J'ai passé des années avec Daniele Romagnoli, j'ai été avec lui pendant toutes mes années en MotoGP. On a obtenu de très bons résultats chez Yamaha et des résultats pas trop mauvais chez Ducati. (…) Passer à Beefy (Christophe Bourguignon, ndlr), ça a été un assez gros changement," résume le pilote anglais pour Superbike Planet.

"Au final, notre relation a été excellente. Ça n'est pas facile d'apprendre à connaître un chef mécano en trois séances d'essais. Daniele était super mais ça m'a pris un an. Avec Beefy je crois que ça nous a finalement pris quelques courses, mais il connaissait très, très bien le package Honda parce que ça fait longtemps qu'il est là."

Le lien entre Bourguignon et Honda n'a toutefois pas empêché les difficultés… "Le package de cette année n'était pas ce à quoi il était habitué, ou ce à quoi j'étais habitué et ni même Honda," souligne Cal Crutchlow. "Je crois que la moto était habituellement un peu plus facile qu'elle ne l'a été cette année. C'était donc un challenge pour Marc [Márquez], Dani [Pedrosa], Scott [Redding] et moi-même. Le plus gros changement, la partie la plus difficile de l'année, ça a clairement été de comprendre la moto."

"Honda a réglé la situation du mieux qu'ils ont pu. Ils ont fait leur possible et ils ont travaillé très, très dur," assure néanmoins le pilote LCR, qui a terminé la saison au huitième rang avec à son actif un podium en Argentine. S'il s'évertue à faire tendre son bilan vers le positif, Cal Crutchlow n'en attend pas moins le rebond de la marque japonaise pour 2016, à l'image de tous les pilotes Honda.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Pilotes Cal Crutchlow
Type d'article Actualités
Tags christophe bourguignon, honda