Cal Crutchlow très satisfait de sa première course chez LCR
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Départ du Grand Prix du Qatar
Charger le lecteur audio

Après trois saisons globalement positives (entre 2011 et 2013) au guidon de la Yamaha du team Tech 3 et une autre totalement loupée sur une Ducati au sein de l'écurie officielle du constructeur italien, nombreux sont les observateurs curieux de voir ce que Cal Crutchlow est capable de faire en 2015 avec une Honda au sein du team LCR.

Le Britannique a, en l'espace d'un week-end, montré qu'il était très à l'aise avec sa nouvelle moto. Lors des essais hivernaux déjà, il avait été possible de noter la bonne adaptation de l'ex-Champion Supersport à la Honda, avec des chronos encourageants.

Au Qatar, pour la première manche de la saison de MotoGP, Crutchlow avait très bien démarré avec des essais libres convaincants. Cinquième, puis quatrième et même deuxième lors de la troisième séance, juste derrière Marc Márquez, le Britannique s'était malheureusement loupé en qualification, se condamnant à ne s'élancer que de la douzième place sur la grille.

Le leader du team LCR s'attendait dès lors à une course délicate, mais au bout du compte, en combinant attaque et patience, il est parvenu à franchir la ligne en septième position, ce qui fait de lui le meilleur pilote après les trois duos des teams officiels Yamaha, Ducati et Honda.

Bien entendu, la satisfaction était présente chez le Britannique au moment de livrer ses impressions sur cette épreuve inaugurale de la saison : "Je pense qu'en obtenant une septième place, nous pouvons être très heureux. C'est une bonne manière de démarrer la saison vu que je n'ai aucune expérience en course avec la Honda. Les gars avec lesquels j'ai bataillé ont piloté une Honda d'usine depuis bien plus longtemps que moi, et nous avons tous noté qu'ils luttaient également. Figurer juste un peu plus d'une seconde derrière Dani Pedrosa et cinq secondes derrière Marc Márquez montre que nous étions tous en délicatesse avec le grip sur l'arrière lors de cette manche au Qatar."

Si j'étais parvenu à m'échapper avec les hommes de tête au départ, j'aurais pu lutter pour la quatrième ou la cinquième place 

Cal Crutchlow

Il poursuit : "Je pense de toute manière que cela correspond à notre rythme ce week-end ; de plus, je ne me suis pas rendu la tâche facile à cause de quelques erreurs en début de course, mais mon rythme était régulièrement bon. Si j'étais parvenu à m'échapper avec les hommes de tête au départ, j'aurais pu lutter pour la quatrième ou la cinquième place. Pour Austin, nous devons progresser, utiliser ce qui est ressorti de cette course et voir ce que nous pouvons obtenir là-bas. Cela va être compliqué de concurrencer les habitués des avant-postes sur cette piste, mais nous sommes en phase d'apprentissage. Je ne pense pas du tout que nous ayons mal travaillé, et nous sommes contents après ce week-end."

Cal Crutchlow aura surement à coeur de réaliser une belle performance à Austin cette année, histoire d'oublier le week-end catastrophique de l'an passé sur le Circuit Of The Americas, où le Britannique s'était blessé à la main droite après une chute.

 

partages
Pedrosa va être opéré : de 4 à 6 semaines d'absence
Article précédent

Pedrosa va être opéré : de 4 à 6 semaines d'absence

Article suivant

Suzuki - Une pointe de déception après le retour en MotoGP

Suzuki - Une pointe de déception après le retour en MotoGP
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021