Capirossi : "Cette chicane est plus adaptée en cas d'accident"

La mauvaise qualité de l'asphalte au niveau de la nouvelle chicane, combinée à son profil peu sûr en cas d'accident, ont été les principaux motifs d'un retour à l'ancien tracé selon l'Italien.

Après une première journée d'essais libres émaillée par les chutes ainsi que par les plaintes des pilotes quant à la nouvelle nouvelle chicane dans le dernier secteur, le MotoGP a donc pris la décision hier soir de réutiliser à partir d'aujourd'hui celle employée l'an dernier suite au décès de Luis Salom lors des essais du Moto2 – et qu'empruntent les F1 depuis 2007.

La deux premières séances d'essais du vendredi ont en effet été marquées par les chutes dans cette portion de la piste, et notamment celles d'Álvaro Bautista et de Loris Baz. Dans les deux cas, les machines sont restées au beau milieu de la piste à la suite de l'accident, faisant guise d'obstacles pour les pilotes et rendant particulièrement dangereuse la sortie de cet enchaînement qui conditionne pour une bonne part le passage dans la ligne droit principale.

Une situation qui était d'autant plus préoccupante que la journée de samedi devrait s'annoncer décisive à plus d'un égard. D'une part dès les EL3, qui seuls détermineront l'accès direct ou non à la Q2, puis bien sûr les qualifications, qui permettront comme à l'accoutumée d'établir l'ordre de départ de ce Grand Prix de Catalogne.

À l'occasion de l'habituelle réunion de la Commission de sécurité à laquelle participent les pilotes, hier soir, ceux-ci se sont donc rendus sur les lieux pour constater en outre l'état déplorable de l'asphalte dans ce dernier complexe, comme l'a expliqué Loris Capirossi, en charge de la sécurité auprès de la Dorna, au micro du site officiel du MotoGP : "Lors de la Commission de sécurité, les pilotes se sont plaints à propos du nouveau tracé, expliquant que le travail n'avait pas été fait correctement et qu'il y avait beaucoup de bosses – et c'est pourquoi les pilotes ont pris la décision de revenir à l'ancien tracé utilisé l'an dernier. C'est pourquoi nous sommes ici, pour nous assurer que la piste utilisée soit la plus sûre possible."

La création de ce nouveau tronçon, en début d'année, était censée répondre elle aussi à un impératif de sécurité. En effet, cette nouvelle chicane, plus proche du virage 13, avait pour but notamment d'éloigner dur mur le passage des pilotes à l'extérieur du premier virage de la chicane utilisée par les F1.

Mais devant la piètre qualité du tarmac de la nouvelle portion ainsi que le nombre important de chutes observées hier, le recours à l'ancienne chicane a finalement été perçu comme un moindre mal. "Nous avons vu durant les essais beaucoup d'accidents où la moto est restée sur la piste à la sortie du virage, et c'est très dangereux", argumente Capirossi. "Nous avons du recul depuis l'an passé sur l'ancienne chicane, et nous n'avions pas eu d'accidents comme ce fut le cas aujourd'hui [vendredi], et c'est pourquoi les pilotes ont formulé cette demande. En cas d'accident, l'ancienne est plus adaptée."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de Catalogne
Sous-évènement Vendredi - Essais Libres
Circuit Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Loris Capirossi
Type d'article Actualités
Tags sécurité