Un capteur défectueux n'entame pas la confiance de Miller

Jack Miller reste très confiant après ce vendredi au Mans, malgré une chute causée en partie par un problème de capteur, qui a transformé sa machine en "moto de merde".

Un capteur défectueux n'entame pas la confiance de Miller

Parti à la faute lors de la deuxième séance d'essais libres du GP de France MotoGP, Jack Miller est parvenu à terminer dans le top 10 de cette journée de vendredi. Une place importante, puisque les dix premiers des temps combinés des trois premières séances se qualifient automatiquement pour la Q2 de samedi...

Le pilote australien est tombé dès son premier tour lancé avec un pneu medium neuf à l'avant. Une chute qui l'a un peu pris par surprise, et qui pourrait selon lui venir d'un souci de capteur, que l'équipe Pramac Ducati a déjà identifié.

Lire aussi :

"Nous n'avons que cinq softs à l'avant, donc nous avons juste utilisé le medium pour voir comment ça allait être. J'ai vraiment poussé dans le tour de sortie mais je n'ai pas pu mettre de la température dans le pneu. Je suis rentré dans le virage 2 pas plus vite que d'habitude, mais une fois que je suis arrivé au point de corde [la moto] m'a échappé. Ça m'a un peu pris par surprise."

"On pense qu'un capteur a arrêté de fonctionner sur la moto, et ça fait que j'ai dû me battre contre la moto pendant toute la séance", a-t-il précisé au micro de BT Sport. "Je suis rentré au stand, les gars ont réparé la moto puis on a remis le soft qui avait fait 20 tours. Je suis ressorti, j'ai eu des vibrations, des sensations bizarres avec la moto, je ne sais pas si ça venait du fait d'avoir un pneu avant très usé et un pneu arrière neuf, donc je suis revenu au stand, j'ai remis deux pneus neufs. Je n'arrivais pas à garder la moto en ligne, je loupais tous les points de corde, c'était un peu une moto de merde honnêtement."

Une mauvaise direction technique

Ces mauvaises sensations ont donc une explication logique, et le vainqueur du GP des Pays-Bas 2016 ne s'inquiète pas et sait que la situation sera réglée pour ce samedi. Il verra aussi des modifications apportées aux réglages de sa Ducati Desmosedici GP19, après avoir pris une mauvaise direction l'après-midi.

Lire aussi :

Comme attendu, Jack Miller estime que le tracé manceau se montre plus clément envers les Ducati que la piste de Jerez sur laquelle le MotoGP s'est produit il y a deux semaines. Il est en tout cas confiant quant à son rythme en course.

"C'est un circuit que j'aime, qui fonctionne bien pour la Ducati, et on l'a vu ce matin, en pneus usés j'arrivais encore à faire de bons chronos et les pneus me donnaient de bonnes sensations en fin de run. Avec des pneus vieux de 18 tours je me sentais mieux qu'au premier run !"

La qualification directe en Q2 reste l'objectif principal de Miller, qui l'assure, nous n'avons pas encore vu tout ce dont il était capable... "Nous sommes dixièmes, mais je ne veux pas que l'on rentre de justesse en Q2 comme ça, on a fait notre chrono avec 16 tours sur les pneus ce matin, il m'en reste encore beaucoup sous la pédale !"

partages
commentaires
EL2 - Viñales prend les commandes devant Márquez et Quartararo

Article précédent

EL2 - Viñales prend les commandes devant Márquez et Quartararo

Article suivant

Meilleur temps des EL1, Quartararo "s’inquiète un peu" pour demain

Meilleur temps des EL1, Quartararo "s’inquiète un peu" pour demain
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021