Carmelo Ezpeleta dément être destitué de son poste

Coup de tonnerre dans la presse italienne ce matin : La Gazzetta dello Sport suggère que Carmelo Ezpeleta pourrait bientôt être destitué de son rôle de CEO de Dorna Sports.

D'après le quotidien sportif italien, le promoteur espagnol "pourrait ne plus être CEO de la Dorna en 2016" et serait alors rétrogradé à un rôle plus modeste, celui de directeur opérationnel. La décision viendrait de Bridgepoint, actionnaire majoritaire de la Dorna, désireux de frapper un grand coup après avoir assisté à une fin de championnat désastreuse pour l'image de la discipline.

Malgré l'emploi du conditionnel, l'article de la Gazzetta fait grand bruit dans le milieu, au point que le principal intéressé a dû immédiatement tordre le cou à la rumeur dans un entretien accordé au site italien GPOne : "Je ne sais pas comment cette information a pu sortir, ni d'où elle est arrivée. Je n'ai même pas besoin de la démentir, je ne commente pas ce genre de chose. Je peux seulement ajouter que si la Dorna devait prendre une décision à ce sujet, quelle qu'elle soit, elle ferait immédiatement un communiqué de presse. (…) La vérité, c'est qu'il n'y a rien de vrai."

Malgré son démenti, la position de Carmelo Ezpeleta n'en est pas moins inconfortable et, si un changement aussi majeur devait réellement être décidé, il faudra probablement attendre la prochaine réunion de la Commission Grand Prix pour en savoir plus.

Fixée pour le 4 février, cette réunion doit donner le ton des changements à opérer au sein des instances dirigeantes, une perspective devenue incontournable afin de repartir sur des bases saines après la vive polémique qui a secoué la fin de saison 2015 du MotoGP.

S'il est très probable qu'une réorganisation de la Direction de Course soit à l'ordre du jour lors de cette réunion, des voix s'élèvent pour demander que les changements soient plus profonds et que des têtes tombent. Carmelo Ezpeleta était en première ligne des événements de l'automne, en témoigne la petite phrase que lui avait glissée Valentino Rossi non loin de micros curieux, un "Je te l'avais dit" prononcé après l'épilogue de Valence et qui pourrait un jour ou l'autre se retourner contre le promoteur.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Type d'article Actualités
Tags carmelo ezpeleta, dorna sports, sepang clash