Aprilia fait entrer la réalité augmentée dans le stand

Le MotoGP se veut à la pointe de la technologie, et ce à tous les niveaux. Après les avancées menées sur les motos ou sur la sécurité des pilotes, c'est dans le stand que s'invite à présent une innovation d'un nouveau genre : la réalité augmentée.

Aprilia fait entrer la réalité augmentée dans le stand
Charger le lecteur audio
Aprilia présente un casque de réalité augmentée

En marge du Grand Prix de Saint-Marin, Aprilia présentait un projet technologique ambitieux, fruit de son partenariat avec Realmore, société milanaise spécialisée dans la réalité augmentée et la réalité virtuelle.

Le prototype de ce casque à la pointe de la technologie, qui pourrait être utilisé en compétition d'ici quelques mois, offre l'accès à des données en temps réel et en un simple coup d'œil. Grâce à une application développée par la société italienne, et qui vient se greffer sur des casques ultra-technologiques, les techniciens et les mécaniciens du constructeur de Borgo Panigale ont une vision hologrammique de la moto et accèdent à toute une série d'informations et de données.

La réalité augmentée permet de visualiser les différentes parties de la moto en 3D. L'utilisateur porte son regard sur des zones qui interagissent avec lui, répondent à ses commandes et lui fournissent des informations graphiques en temps réel. Grâce à un hologramme de la moto, les mécaniciens visualisent ainsi en un regard des données de télémétrie, que le système contextualise en 3D.

En un simple regard, le technicien peut accéder aux différentes fonctionnalités de la moto, réaliser une check-list quant à l'usure des différentes parties et évaluer au mieux le bon timing pour l'éventuel remplacement d'une pièce. Le but annoncé est d'accélérer les interventions et de réduire le risque d'erreur humaine.

Une autre fonctionnalité permet par ailleurs de communiquer à distance d'un casque à l'autre. Dans la pratique, les mécaniciens peuvent donc se voir communiquer et visualiser à travers leur propre casque des informations stratégiques telles que le type de pneu à monter, la quantité de carburant à embarquer ou les tours parcourus à chaque run.

Enfin, une caméra thermique permet de réaliser une évaluation en temps réel des températures de la moto. Le technicien peut contrôler la température des liquides ou encore celle des pneus, afin d'identifier aussi rapidement que possible toute éventuelle anomalie ou tout niveau critique.

Le casque Aprilia et ses fonctionnalités en images :

Un casque à réalité augmentée des mécaniciens Aprilia Racing Team Gresini
Un casque à réalité augmentée des mécaniciens Aprilia Racing Team Gresini
1/9

Photo de: Aprilia Racing

Un casque à réalité augmentée des mécaniciens Aprilia Racing Team Gresini
Un casque à réalité augmentée des mécaniciens Aprilia Racing Team Gresini
2/9

Photo de: Aprilia Racing

Un casque à réalité augmentée des mécaniciens Aprilia Racing Team Gresini
Un casque à réalité augmentée des mécaniciens Aprilia Racing Team Gresini
3/9

Photo de: Aprilia Racing

Une télécommande pour les casques à réalité augmentée des mécaniciens Aprilia Racing Team Gresini
Une télécommande pour les casques à réalité augmentée des mécaniciens Aprilia Racing Team Gresini
4/9

Photo de: Aprilia Racing

Températures de l'Aprilia RS-GP indiquées par réalité augmentée
Températures de l'Aprilia RS-GP indiquées par réalité augmentée
5/9
Données de télémétrie de l'Aprilia RS-GP indiquées par réalité augmentée
Données de télémétrie de l'Aprilia RS-GP indiquées par réalité augmentée
6/9
Kilométrage des pièces de l'Aprilia RS-GP indiqué par réalité augmentée
Kilométrage des pièces de l'Aprilia RS-GP indiqué par réalité augmentée
7/9
Visualisation de l'Aprilia RS-GP par réalité augmentée
Visualisation de l'Aprilia RS-GP par réalité augmentée
8/9
Un casque à réalité augmentée des mécaniciens Aprilia Racing Team Gresini
Un casque à réalité augmentée des mécaniciens Aprilia Racing Team Gresini
9/9

Photo de: Aprilia Racing

partages
commentaires

Rossi a pris la piste, pour un premier test après sa blessure

Rossi : deuxième jour d'essais et "de meilleures sensations"