MotoGP
17 juil.
Événement terminé
24 juil.
Événement terminé
C
GP de Styrie
21 août
Prochain événement dans
8 jours
10 sept.
Prochain événement dans
28 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 sept.
Prochain événement dans
36 jours
25 sept.
Prochain événement dans
43 jours
09 oct.
Prochain événement dans
57 jours
16 oct.
Prochain événement dans
64 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
71 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
85 jours
13 nov.
Prochain événement dans
92 jours
20 nov.
Prochain événement dans
99 jours

Le cauchemar logistique de retour du MotoGP du Qatar en détail

partages
commentaires
Par :
22 avr. 2020 à 16:15

L'ensemble du fret permettant aux différentes catégories du MotoGP de se produire a maintenant été rapatrié en Europe, alors que la crise sanitaire du COVID-19 a créé un défi logistique sans précédent. Le dernier vol transportant l'équipement du cirque itinérant est enfin arrivé ce mercredi.

Tout était en place pour que ce début d'année soit une fête avec la reprise de la compétition en MotoGP. Néanmoins, la tournure des événements sanitaires mondiaux a mené le Qatar et la Dorna (promoteur du championnat) à prendre des mesures d'urgence avec une fermeté et une clairvoyance qui ont fait défaut dans d'autres disciplines. Alors qu'une grande partie du globe a commencé à voir des restrictions de voyage mises en vigueur pour limiter la propagation de COVID-19 et que la face du monde changeait instantanément, le MotoGP s'est retrouvé dans une situation inédite avec de nombreuses décisions à prendre concernant la tenue de ses événements.

Mais au-delà de l'annulation des épreuves (la catégorie reine n'est ainsi jamais revenue sur le circuit de Losail pour le Grand Prix) l'équipement, lui, avait été acheminé bien en amont et demeurait à Doha depuis le passage des équipes lors des tests hivernaux. Le coronavirus a ainsi créé des défis logistiques complexes pour le MotoGP et son partenaire logistique DHL : il restait en effet à emballer, acheminer jusqu'au point de départ et rapatrier en Europe l'ensemble des équipements et des personnels ; une tâche qui est désormais tout juste terminée.

Lire aussi :

L'usage habituel pour cette mécanique logistique bien huilée qu'est le Championnat du monde consiste à voir tout le matériel placé sur des palettes et prêt à être acheminé vers sa prochaine destination dans une manœuvre ultra régulière. "Dans des circonstances normales, le fret aurait été acheminé vers le prochain GP par des vols partants dans les jours suivant l'épreuve qatarie, mais il a exceptionnellement dû être été stocké à l'aéroport de Doha en attendant d'autres évolutions sur l'endroit et le moment où il serait requis", a précisé la Dorna. Un détail qui a son importance, lorsque l'on sait que le championnat espérait bien entendu reprendre le plus tôt possible.

Lire aussi :

L'équipement MotoGP requiert des conditions de stockage très particulières : il doit à la fois être protégé de l'humidité et de tout changement de température ambiante, ce qui a permis de le garder en sécurité. C'est ainsi qu'un espace "hautement sécurisé et climatisé a été mis en place à l'aéroport international de Hamad", avant que le rapatriement ne puisse débuter.

Il a tout de même fallu cinq vols de fret pour venir à bout de cette tâche peu banale ! Le premier a pu commencer à renvoyer les marchandises le 1er avril vers Saragosse (Espagne), suivi des deuxième et troisième le 8 et le 10 avril. Un quatrième vol à destination de Barcelone le 12 avril a ensuite accompli une part de ce travail herculéen, avant que le dernier vol n'atterrisse de nouveau à Saragosse ce mercredi 22 avril. Mission accomplie !

C'est de nouveau vers un espace sécurisé catalan qu'a été acheminé le matériel, cette fois par la route, vers un lieu tenu secret en Catalogne. Une partie de ce matériel sera stockée en attendant le prochain Grand Prix, dont une grande partie du matériel de la Dorna, comme l'équipement audiovisuel permettant la production et la diffusion des courses. Nombreux sont les teams ayant par ailleurs requis de récupérer leur matériel "afin de le stocker dans leurs propres installations", ce qui a généré d'autres opérations logistiques exceptionnelles.

Pour la suite, dont il est encore bien difficile de savoir quelle forme elle prendra et à quel moment exact du calendrier initial elle s'écrira, "Dorna Sports et DHL reprendront leur service normal pour continuer à transporter MotoGP dans le monde entier", explique le promoteur.

Réactivité et flexibilité : Michelin sera prêt pour la reprise

Article précédent

Réactivité et flexibilité : Michelin sera prêt pour la reprise

Article suivant

Ses problèmes physiques ont induit Márquez en erreur sur la moto 2020

Ses problèmes physiques ont induit Márquez en erreur sur la moto 2020
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Test de Losail
Auteur Guillaume Navarro