Un "cauchemar" pour Morbidelli, derrière 5 Ducati sur la grille ?

Franco Morbidelli ne donne pas cher de ses chances de bien figurer à l'arrivée du Grand Prix de France en partant depuis la onzième position de la grille, et crucialement, derrière cinq pilotes Ducati.

Un "cauchemar" pour Morbidelli, derrière 5 Ducati sur la grille ?

Le contraste était frappant après la séance de qualifications entre Fabio Quartararo, auteur de la pole position et fortement déterminé à se battre pour la victoire ou une arrivée sur le podium de son Grand Prix national, et l'humeur de son équipier Franco Morbidelli, quelque peu abattu par sa onzième position sur la grille après avoir signé un temps au tour à 0''576 de ce qui était requis pour signer la pole position.

L'Italo-Brésilien dit même craindre que le Grand Prix de France ne soit un véritable "cauchemar" pour lui, sur la base des difficultés que rencontre régulièrement la Yamaha lorsqu'elle se retrouve engluée dans le peloton.

Récemment, ni Maverick Viñales, ni Fabio Quartararo n'ont fait de secrets sur le fait que les qualités intrinsèques de la M1 se révèlent avant tout sur piste claire ou depuis les commandes de la course. Les plans d'arrivée dans le top 5, sur le podium, ou même de lutte pour la victoire deviennent immédiatement bien plus mal engagés lorsque le départ doit être pris d'une lointaine position sur la grille. Avec la Yamaha, pas de secret : c'est de la première ou la deuxième ligne qu'il faut partir pour espérer réaliser une belle arrivée. En dehors de ces positions, les qualités de la moto sont même "inutiles", estime l'actuel cinquième du championnat.

Le pilote Petronas SRT a pourtant été impliqué dans la bataille pour la pole pendant une grande partie des qualifications samedi, mais "n'a pas eu le même feeling" sur sa M1 lors de son second run et n'a pas pu améliorer son chrono initial de 1m31''891. Cette onzième position représente donc tout simplement pire résultat de l'année dans l'exercice du samedi, réitérant la mauvaise performance de Styrie, en août.

Lire aussi :

Au Mans, Yamaha rend 10 km/h en vitesse de pointe à Ducati ce week-end. Avec pas moins de cinq machines italiennes partant devant lui sur la grille, Morbidelli se dit "très inquiet" quant à ses chances de pouvoir dépasser en course.

"Je suis très inquiet au sujet des dépassements car cela va être super difficile et ce sera un cauchemar", a-t-il ainsi déclaré à chaud. "Je le sais déjà. Nos points forts sont inutiles quand nous sommes en groupe. Ce sera donc la course la plus difficile après la première course d'Autriche pour moi, mais nous sommes ici pour nous battre et nous allons essayer de donner le maximum et d'obtenir la meilleure position possible."

C'est sur son propre compte que Morbidelli met la mauvaise performance du jour en qualifications, conscient du fait que son équipier est parvenu à tirer son épingle du jeu, même si celui-ci dispose d'une machine 2020 évoluée par rapport au package se trouvant entre ses propres mains.

"Je suis très déçu car je pensais être rapide et en fait j'étais comme dans le premier time-attack. J'étais à deux dixièmes du temps au tour de Fabio et avais fait mon temps seul tandis qu'avait un peu de référence devant lui. Deux dixièmes [d'écart] étaient donc acceptables. Ensuite, quand j'ai attaqué pour la deuxième fois et m'attendais à améliorer, mais il ne s'est passé. C'était le pire sentiment car tous les autres ont progressé et j'ai commencé à descendre dans le classement."

Les six premières positions de la grille de départ

P. Pilote Tours Temps Écart
1 France Fabio Quartararo 9 1'31.315  
2 Australia Jack Miller 9 1'31.537 0.222
3 Italy Danilo Petrucci 9 1'31.674 0.359
4 United Kingdom Cal Crutchlow 9 1'31.686 0.371
5 Spain Maverick Viñales 10 1'31.719 0.404
6 Italy Andrea Dovizioso 9 1'31.722 0.407

partages
commentaires
Jack Miller a mis sa vie "en péril" pour atteindre la première ligne

Article précédent

Jack Miller a mis sa vie "en péril" pour atteindre la première ligne

Article suivant

Warm-up - Morbidelli leader dans des conditions très fraîches

Warm-up - Morbidelli leader dans des conditions très fraîches
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021