Changer la date du GP d'Australie ? "On en parle tous les ans"

Andrea Dovizioso s'étonne que le Grand Prix d'Australie puisse être maintenu en octobre, alors que la météo joue régulièrement des tours au MotoGP.

Changer la date du GP d'Australie ? "On en parle tous les ans"

La météo a une nouvelle fois été l'une des grandes protagonistes du Grand Prix d'Australie, cette année. Si le soleil et la chaleur régnaient lorsque le paddock s'est installé à Phillip Island, les conditions ont radicalement changé dès les premiers essais, avec l'entrée en scène du trio pluie-froid-vent, pas franchement inhabituel sur cette piste tracée au bord de l'océan. Les fortes rafales de vent ont même poussé à l'arrêt des essais samedi et au report des qualifications à dimanche matin. Des conditions encore plus extrêmes que le mauvais temps assez commun sur place pendant le Grand Prix.

Lire aussi :

"Des conditions comme celles-ci, ça faisait longtemps que je n'en avais pas vues ici, à Phillip Island", s'étonnait même le vétéran Valentino Rossi au micro de BT Sport. "La dernière fois dont je me souvienne c'est lors d'un test en 250cc, où il y avait un vent très fort et où on avait fini par s'arrêter. [Samedi], les conditions étaient difficiles. Parfois il fait froid, il pleut, il y a beaucoup d'eau. Cette fois, c'était sec mais le vent était difficile à gérer."

Depuis 1996, le Grand Prix d'Australie s'est systématiquement tenu entre septembre et octobre, d'abord à Eastern Creek puis depuis 22 ans à Phillip Island. Or cette date étonne, alors que la région se trouve au printemps et subit les aléas d'un climat océanique, sur une île exposée aux quatre vents. Andrea Dovizioso, notamment, s'interroge sur un tel ancrage de l'épreuve australienne à cette période de la saison alors que les éditions perturbées par la météo n'ont pas été rares au cours de ces deux décennies.

"On en parle tous les ans en Commission de sécurité. Logiquement on donne des suggestions, mais on nous a toujours donné des explications. On n'a pas de pouvoir et on ne peut ni ne doit pas pousser sur ces choses-là. On donne des suggestions et l'organisateur doit trouver des solutions avec ceux avec qui il doit s'accorder", explique le pilote italien.

Lire aussi :

Les questions logistiques pèsent logiquement dans la volonté de maintenir le Grand Prix d'Australie au cœur de la tournée outre-mer, cependant au même titre qu'il a été possible de déplacer le Grand Prix de Thaïlande vers le début de la saison, l'idée de bouleverser les habitudes pour l'épreuve de Phillip Island ne semble pas insurmontable aux yeux de Dovizioso.

"On comprend que faire la course en début d'année n'est pas ce qu'il y a de mieux pour eux, c'est très compliqué, mais rien n'est impossible alors, à mon avis, et à plus forte raison après ce week-end, peut-être qu'il y aura plus de suggestions [en ce sens]. Ça ne veut pas dire que ça va se faire, mais au moins ça aiderait de rouler avec des températures un peu plus élevées", estime-t-il. "Après, franchement, je crois que ça change peu concernant le vent. Je ne sais pas à quel point ça peut être différent en février, mars ou avril... La piste ils l'ont faite en bord de mer, alors il y a du vent, c'est normal !"

partages
commentaires
L'opération à l'épaule de Nakagami s'est déroulée avec succès
Article précédent

L'opération à l'épaule de Nakagami s'est déroulée avec succès

Article suivant

Le programme du Grand Prix de Malaisie

Le programme du Grand Prix de Malaisie
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021