Chef d'oeuvre ou coup de chance pour Valentino Rossi?

partages
commentaires
Chef d'oeuvre ou coup de chance pour Valentino Rossi?
Par : Léna Buffa
31 août 2015 à 12:33

Elles sont rares les pistes sur lesquelles Valentino Rossi n'a jamais connu la victoire au cours de sa carrière, et Silverstone en faisait partie... jusqu'à hier.

Le vainqueur, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, fête sa victoire
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, fête sa victoire
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Lin Jarvis et Jorge Lorenzo, Valentino Rossi

Il faut dire que le circuit du Northamptonshire a fait son retour au calendrier en 2010, alors que le pilote italien était convalescent, contraint de soigner une fracture de la jambe. Les deux saisons suivantes sont celles qu'il a dédiées à Ducati, les seules de sa carrière durant lesquelles il n'a connu aucune victoire. Revenu chez Yamaha en 2013, il a vu ses performances à Silverstone progresser en parallèle de ses prestations globales, jusqu'à y atteindre le podium l'an dernier.

Revenu cette saison dans une période faste, Rossi a trouvé dimanche le chemin de la victoire sur l'ancien aérodrome militaire. "Au cours de ma carrière, il y a peu de pistes sur lesquelles je n'ai pas gagné, et heureusement!" sourit-il. "Ici... Je me souvenais de 2011, où l'on avait couru dans les mêmes conditions qu'aujourd'hui et où j'avais été lent. J'étais très frustré à l'époque, je pensais que je n'étais plus capable de piloter sous la pluie. C'est donc une grande revanche."

J'étais très frustré, je pensais que je n'étais plus capable de piloter sous la pluie. C'est une grande revanche.

Valentino Rossi

Une revanche contre Silverstone, mais aussi contre les éléments, car il est vrai que les exploits de Valentino Rossi sous la pluie sont rares. "Je suis content et fier de cette victoire. Je crois que je n'avais plus gagné sur le mouillé depuis dix ans," rappelle-t-il, non sans reconnaître que c'est précisément ce qui lui a permis de jouer la gagne : "Franchement, je pense que j'aurais eu du mal à finir devant Jorge sur le sec, même si mon rythme n'était pas mauvais [samedi]. Dans ces conditions, il me battait au freinage, il était plus fort que moi. Mais sur le mouillé c'était complètement différent. Je me sentais très bien, avec ces réglages et cette moto je n'avais plus qu'à piloter de façon fluide."

Visiblement très à l'aise, l'Italien a survolé son sujet, venant à bout de chacun de ses adversaires les uns après les autres. Très rapide durant la première partie de l'épreuve, il a rapidement assommé Lorenzo et Pedrosa, trop lents pour espérer s'accrocher à sa roue. Seul Márquez y est parvenu, mais son instabilité a fini par le piéger. En fin de course, les pilotes Ducati Petrucci et Dovizioso ont étonné par leur rapidité, mais leur retour intervenait trop tard et ils n'ont pu gommer l'avance prise par Rossi. Une prestation qui a pour le moins enthousiasmé Lin Jarvis, le patron de Yamaha décrivant la course de Rossi comme un véritable "chef d'oeuvre", au micro d'Eurosport.

Entre vexation et frustration, Jorge Lorenzo estime pour sa part que son adversaire a surtout su saisir sa chance. "Sur le sec je m'attendais à me battre pour la victoire, à finir premier ou deuxième. Mais c'est comme ça, ce sont des choses qui peuvent arriver. Cette fois, les conditions ont été plus favorables à Valentino et il a saisi cette opportunité pour remporter la course," juge-t-il, certain qu'il aurait pu viser la troisième place sans son problème de casque. "[Sur le mouillé] je n'avais pas le rythme pour me battre pour la gagne. Valentino mérite donc la victoire et Petrucci la deuxième place."

Dix ans après son dernier succès sur le sol anglais - sous le déluge de Donington Park - Valentino Rossi tord le cou à ses mauvais démons et signe une victoire aussi importante pour le Championnat que précieuse pour son palmarès. Avec ce 112e succès toutes catégories confondues, il se rapproche encore un peu plus du record absolu (122) de Giacomo Agostini. "Il ne faut jamais penser à ça," coupe-t-il sans hésiter. "L'important, franchement, ça n'est pas ça. L'important, c'est d'essayer de remporter le titre et de battre Lorenzo. C'est ça l'objectif."

Prochain article MotoGP
Pas de quoi être satisfait pour Dani Pedrosa

Article précédent

Pas de quoi être satisfait pour Dani Pedrosa

Article suivant

Andrea Iannone a cumulé les ennuis à Silverstone

Andrea Iannone a cumulé les ennuis à Silverstone

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Grande-Bretagne
Catégorie Course
Lieu Silverstone
Pilotes Valentino Rossi Boutique , Jorge Lorenzo Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités