Les chiffres et l'Histoire penchent en faveur de Márquez

Le duel Márquez-Dovizioso rendra son verdict dimanche. Sur le papier, l'Espagnol est favori si l'on en croit son avance mathématique mais aussi les tendances qui se sont dessinées au cours de l'Histoire.

Les chiffres et l'Histoire penchent en faveur de Márquez
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team

Le titre MotoGP se jouera cette semaine à Valence, théâtre de la dernière manche de la saison et ce n'est que la 18e fois depuis la création du Championnat du monde en 1949 et la quatrième depuis le début de l'ère MotoGP en 2002 qu'un tel cas de figure se présente. Curieusement, cette tendance s'est accentuée ces dernières années puisque nous y avons désormais droit tous les deux ans depuis 2013 !

Depuis la mise en place du barème de points actuel, en 1993, le championnat s'est joué quatre fois sur la dernière manche et, à chaque fois, les prétendants au titre s'y sont présentés avec un écart plus serré qu'aujourd'hui. Il y avait en effet 18 points entre Schwantz et Rainey en 1993, huit entre Rossi et Hayden en 2006, 13 entre Márquez et Lorenzo en 2013 et sept entre Rossi et Lorenzo en 2015.

Avec une avance de 21 points sur Andrea Dovizioso, Marc Márquez possède un avantage non négligeable dans ce duel. Et l'Espagnol ne semble pas craindre la pression, d'ailleurs il a déjà connu pareil scénario, en 2013, face à Jorge Lorenzo. Malgré sa victoire en course, le Majorquin n'avait pas été en mesure de combler son retard et avait assisté au premier sacre de son compatriote.

Trois sacres pour l'outsider

Il n'y a pas que la mathématique qui parle en faveur de Márquez avant ce dernier round, il y a aussi l'Histoire, car sur l'ensemble des cas précédents, seuls trois sacres ont échappé au pilote qui se présentait en leader sur la dernière grille de départ.

Ce fut le cas en 1992, année du duel Doohan-Rainey. Après un début de saison tonitruant, Mick Doohan avait perdu très gros lors d'un grave accident et n'avait pu sauver que quelques points en disputant les deux dernières manches. Retardé de deux unités à l'entame de la course, Wayne Rainey était parvenu à prendre l'ascendant sur l'Australien durant cette ultime confrontation et à s'imposer pour quatre points.

Par la suite, c'est Valentino Rossi qui a payé les frais des renversements de situations. D'abord en 2006, où il était arrivé à Valence crédité de huit points de marge sur Nicky Hayden et avait fini par chuter en course alors que l'Américain montait sur le podium et remportait le titre. Puis en 2015, lorsqu'il avait perdu le leadership in extremis face à Lorenzo alors qu'une pénalité l'obligeait à partir du fond de la grille.

Les titres 500cc/MotoGP décidés sur la dernière manche :

Année

Champion

Était leader ?

Grand Prix

Manche

1950

U. Masetti

Oui

GP des Nations

6/6

1952

U. Masetti

Oui

GP d'Espagne

8/8

1957

L. Liberati*

Oui

GP des Nations

6/6

1966

G. Agostini

Oui

GP des Nations

9/9

1967

G. Agostini

Oui

GP du Canada

10/10

1975

G. Agostini

Oui**

GP de République Tchèque

10/10

1978

K. Roberts Sr

Oui

GP d'Allemagne de l'Ouest

11/11

1979

K. Roberts Sr

Oui

GP de France

12/12

1980

K. Roberts Sr

Oui

GP d'Allemagne de l'Ouest

8/8

1981

M. Lucchinelli

Oui

GP de Suède

11/11

1983

F. Spencer

Oui

GP de Saint-Marin

12/12

1989

E. Lawson

Oui

GP du Brésil

15/15

1992

W. Rainey

Non

GP d'Afrique du Sud

13/13

1993

K. Schwantz

Oui

GP de la FIM

14/14

2006

N. Hayden

Non

GP de Valence

17/17

2013

M. Márquez

Oui

GP de Valence

18/18

2015

J. Lorenzo

Non

GP de Valence

18/18

* Libero Liberati n'était pas officiellement Champion avant la dernière manche, à cause d'une disqualification lors d'un Grand Prix précédent. Il sera toutefois réhabilité plusieurs mois plus tard.

** Phil Read avait cumulé plus de points que Giacomo Agostini avant le dernier Grand Prix de la saison, mais attention : le championnat ne comptabilisait pas tous les résultats, seulement les six meilleurs. Victorieux plus souvent que son rival, Agostini était donc déjà virtuellement leader avant la dernière manche.

partages
commentaires
Flash-back : ces champions titrés pour une poignée de points

Article précédent

Flash-back : ces champions titrés pour une poignée de points

Article suivant

Valence : Dovizioso y a perdu un titre, Márquez en a gagné deux

Valence : Dovizioso y a perdu un titre, Márquez en a gagné deux
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021