MotoGP
17 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
5 jours
C
GP d'Andalousie
24 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
12 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
25 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
32 jours
C
GP de Styrie
21 août
-
23 août
Prochain événement dans
40 jours
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
60 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
68 jours
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
75 jours
09 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
89 jours
16 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
96 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
103 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
-
08 nov.
Prochain événement dans
117 jours
13 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
124 jours

Officiel - Christophe Ponsson chez Avintia en l'absence de Rabat

partages
commentaires
Officiel - Christophe Ponsson chez Avintia en l'absence de Rabat
Par :
4 sept. 2018 à 17:06

Alors que Tito Rabat est convalescent, le team Avintia va confier sa Ducati à un nouveau venu en MotoGP : Christophe Ponsson. Il pilotera la moto de Siméon, qui hérite de celle de l'Espagnol.

Surprise : alors que Tito Rabat se remet de fractures multiples à la jambe, après avoir été percuté par la moto de Franco Morbidelli dans le bac à gravier, à Silverstone, l'équipe Avintia a annoncé que la moto de l'Espagnole serait confiée à son coéquipier, Xavier Siméon, jusqu'à son retour. Cela permettra au Belge de bénéficier d'une GP17, une moto plus récente d'un an par rapport à la machine qu'il pilote habituellement.

Lire aussi :

Le stand Avintia accueillera par ailleurs le Français Christophe Ponsson, qui se joint à l'équipe dès cette semaine, à Misano. Agé de 22 ans, le Lyonnais va disputer à Misano son premier Grand Prix au sein de l'élite mondiale. Lors des premiers essais libres au programme vendredi, il prendra le guidon de la Ducati GP16 habituellement confiée à Siméon.

"Je suis super heureux et excité", commente Christophe Ponsson. "J'ai vraiment hâte de monter sur la moto. Piloter en MotoGP est le rêve de tous les pilotes et je n'arrive toujours pas à croire que vendredi, je serai en piste avec les pilotes que je vois depuis chez moi tous les week-ends. J'essaie toujours d'apprendre d'eux quand je les vois à la télévision et maintenant je vais pouvoir le faire sur la piste. Je suis heureux, j'ai 22 ans et cette opportunité est incroyable."

"Je sais que ce sera difficile et que je vais devoir apprendre beaucoup de choses en très peu de temps − la moto, les freins en carbone, les pneus Michelin −, mais je serai prêt à en profiter et à apprendre. Je vais faire de mon mieux sur la moto et j'espère pouvoir récompenser l'équipe et tous ceux qui m'ont aidé à réaliser mon rêve", ajoute le Français, qui se partage entre les championnats d'Espagne et de France.

Habitué de l'Endurance et du Superbike, Christophe Ponsson a fait un passage par le Championnat du monde des dérivées de la série, avec deux premières saisons en Superstock 600 en 2011 et 2012, suivie d'une autre en Superstock 1000. Y a fait suite une campagne dans la catégorie WSBK, en 2015, disputée avec le team Pedercini. Au guidon de la Kawasaki du team italien, il avait obtenu pour meilleur résultat, à sa dernière course, une 11e place.

La GP17 pour Siméon

La réorganisation des effectifs voit donc Xavier Siméon hériter de la GP17 que pilote son coéquipier, plus expérimenté, cette saison. Une montée en grade appréciable pour le Belge, toujours en quête de ses premiers points alors qu'il dispute sa première saison en catégorie reine avec une GP16.

"La première chose à faire est de souhaiter à Tito un prompt rétablissement et le plus rapide qu’il soit. C’est un gars bien, et j’espère qu’il reviendra bientôt. Mais je ne peux pas cacher que je suis très content de monter sur sa moto", souligne Siméon. "Tito a fait de belles choses avec elle cette année, et pour moi c’est une bonne opportunité de toucher la GP17. Je vais essayer de donner le maximum et j’espère que je vais être le plus proche possible de son niveau. Je tiens à remercier l’équipe ainsi que Zelos pour rendre tout cela possible. J’espère que Tito va être bientôt rétabli, et quant à moi, il faut que je mette les gaz à fond pour profiter de cette opportunité."

Article suivant
Un an après, le circuit de Jerez va de nouveau être resurfacé

Article précédent

Un an après, le circuit de Jerez va de nouveau être resurfacé

Article suivant

Lorenzo : Ducati, un défi sous-estimé et des regrets

Lorenzo : Ducati, un défi sous-estimé et des regrets
Charger les commentaires