Une chute et une deuxième place pour Márquez

Le pilote Honda a appliqué à la lettre son approche habituelle des Grands Prix, en cherchant la limite, y compris sur le mouillé. Il en a été récompensé par une deuxième place, mais aussi par une chute.

La première journée d'essais à Motegi, bien que perturbée par la pluie, a tenu toutes ses promesses et on semble plus que jamais se diriger vers un duel haletant entre les deux principaux leaders du championnat, Andrea Dovizioso et Marc Márquez

En effet, si ce dernier a tiré les marrons du feu lors des EL1, son rival italien lui a bien vite donné la réplique dans l'après-midi, pour boucler ce vendredi en tête des temps combinés, avec seulement 43 millièmes d'avance sur l'Espagnol.

Est-ce que le numéro 93 aurait pu réaliser le meilleur chrono sans une chute à quatre minutes du terme de la deuxième séance ? C'est possible, étant donné le faible écart entre les deux hommes et les bonnes sensations du pilote Honda sur sa RC213V. 

"Globalement, la journée a été bonne, je suis content", déclare le triple Champion du monde, dont deux de ses couronnes ont été acquises sur le tracé japonais. "ll y a juste eu la chute. Honnêtement, en sortant le feeling était bon puis j’ai mis des pneus neufs pour le dernier run, pour faire un long relais, mais j’ai perdu du feeling et j’avais plus de mal avec le grip à l’arrière. Mais même comme ça les temps étaient corrects."

Moindre feeling dans l'après-midi

L'intensité des précipitations a diminué au-dessus du Twin Ring dans l'après-midi, réduisant de fait les quantités d'eau stagnante en piste. Une évolution qui n'a paradoxalement pas été accompagnée d'un meilleur feeling du côté de Márquez. "Sur le mouillé, les conditions changent. Ce matin c’était très humide, il y avait beaucoup d’eau et je me sentais très bien avec la moto", commence-t-il. "Et cet après-midi avec moins d’eau, parfois c’est pire. Je dois bien comprendre ça et bien ajuster les réglages pour des conditions moins humides."

Malgré donc une moindre aisance lors des EL2, le numéro 93 a comme de coutume cherché la limite (et le meilleur temps) dans les derniers instants, ce qui lui a valu un high-side dans le virage 4, qu'il n'a pu rattraper. "C’est une chute bizarre car j’étais sur les gaz, et normalement il y a le traction control, qui vous garde en ligne, mais cette fois c’est arrivé si rapidement. C’est quelque chose sur lequel on doit travailler pour demain. Pas seulement ce point-ci, d’autres points aussi, pour être plus "safe" et c’est mieux que ça arrive maintenant, pour avoir tout sous contrôle en course."

Pour la course justement, Márquez ne s'en considère pas comme le favori, préférant rejeter les attentes et la pression qui en découle sur ses adversaires de chez Ducati. "Si on regarde les temps au tour, le favori est Lorenzo. Il a un meilleur rythme, et il n'a rien à perdre. Mais Dovizioso est également dans le coup."

Avec Michaël Duforest

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Sous-évènement Essais Libres - Vendredi
Circuit Twin Ring Motegi
Pilotes Marc Márquez
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Réactions