5e titre MotoGP de Márquez : retour sur une saison de domination

partages
commentaires
5e titre MotoGP de Márquez : retour sur une saison de domination
Par : Willy Zinck
21 oct. 2018 à 16:00

L'Espagnol a coiffé le titre 2018 ce dimanche à Motegi au Japon, entrant ainsi encore un peu plus dans l'Histoire du MotoGP. Retour sur une saison remarquable à plus d'un titre pour le pilote Honda.

Lire aussi :

Diapo
Liste

Márquez, de nouveau l'homme à battre en 2018

Márquez, de nouveau l'homme à battre en 2018
1/18

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Pour la deuxième année consécutive, Marc Márquez arrive au Qatar avec le statut de tenant du titre. Après son duel haletant face à Andrea Dovizioso l'année précédente, c'est tout le monde du MotoGP qui trépigne d'impatience de voir une telle bataille se reproduire en 2018.

Première manche pour Dovizioso

Première manche pour Dovizioso
2/18

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Et la première épreuve au Qatar va faire office d'excellente mise en bouche, avec une lutte entre les deux hommes qui n'est pas sans rappeler les plus belles heures de 2017, tout comme la première moitié de course menée par Johann Zarco. Dovizioso remporte cette première escarmouche.

Capharnaüm sur la grille argentine

Capharnaüm sur la grille argentine
3/18

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

La manche suivante, en Argentine, va se révéler bien plus brouillonne pour le numéro 93. Qualifié en sixième position sur la grille, celui-ci est victime d'un problème technique juste avant le départ et tente de regagner son stand avant finalement de se raviser.

Clash avec Rossi

Clash avec Rossi
4/18

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

L'Argentine, c'était en 2015 le premier épisode du feuilleton opposant le pilote Honda à Valentino Rossi. Pénalisé en course d'un ride-through, Márquez amorce une remontée pour le moins agressive, et finit par accrocher sur son chemin l'Italien, le faisant chuter. Un incident qui relance la polémique entre les deux hommes.

Márquez dégaine à Austin

Márquez dégaine à Austin
5/18

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Après son résultat vierge en Amérique du Sud, le quadruple Champion du monde d'alors prend la direction du nord et débarque au Texas. Là, malgré une nouvelle pénalité qui lui est infligée à l'issue des qualifications pour avoir gêné l'un de ses concurrents en piste, l'Espagnol se rassure en obtenant une nouvelle victoire sur le Circuit des Amériques, où il est tout bonnement invaincu depuis son arrivée (ainsi que celle du tracé) dans la discipline en 2013.

Jerez, la bonne affaire

Jerez, la bonne affaire
6/18

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Alors que se profile le début de la saison européenne en Espagne, Dovizioso semble tenir la corde pour jouer le titre 2018. Mais Jerez va porter un premier coup de canif à ses espérances, l'Italien étant victime d'un accrochage en course avec son coéquipier Lorenzo ainsi que Pedrosa. Une épreuve par élimination dont Márquez sort grand vainqueur, prenant ainsi ses distances au championnat.

Le Mans, signe de la polyvalence de la nouvelle Honda

Le Mans, signe de la polyvalence de la nouvelle Honda
7/18

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Si le talent de Márquez est indéniable, il faut aussi rendre hommage à sa machine, qui s'est montrée performante sur tous les terrains en 2018. La RC213V a ainsi affiché un excellent niveau de compétitivité sur tous les tracés, dont le circuit Bugatti, où l'Espagnol ne s'était plus imposé depuis 2014.

Chute au Mugello

Chute au Mugello
8/18

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Si sa saison 2017 avait été marquée par un nombre important de chutes, Márquez aura livré en 2018 une copie bien plus propre, en tout cas en ce qui concerne les courses. Sa seule véritable bévue est à dénicher au Mugello, où l'Espagnol part à la faute dans le virage de San Donato.

Opération "limitation de dégâts" à domicile

Opération "limitation de dégâts" à domicile
9/18

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Lorenzo ayant décroché son premier succès avec Ducati au Mugello, le Majorquin, dont on sait d'ailleurs depuis le Grand Prix d'Italie qu'il rejoindra Honda en 2019, poursuit sa montée en puissance lors de la manche suivante en Catalogne. En parfait gestionnaire, Márquez fait le dos rond et termine la course en deuxième position, conscient que le retard accumulé par le numéro 99 est déjà trop important pour qu'il puisse réellement constituer une menace au championnat.

Sans rival à Assen

Sans rival à Assen
10/18

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Sa marche en avant, Márquez ne va cependant pas mettre longtemps pour la reprendre. Et c'est au sein de la "Cathédrale" d'Assen que l'Espagnol va mettre un coup d'arrêt à l'élan de Ducati en décrochant la victoire.

Une fois de plus souverain au Sachsenring

Une fois de plus souverain au Sachsenring
11/18

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Avec Austin, le Sachsenring fait partie des chasses gardées du numéro 93. C'est bien simple, l'ibère y est invaincu depuis 2010, toutes catégories confondues. 2018 ne déroge pas à la règle, et c'est l'esprit tranquille et sur deux victoires d'affilée que Márquez aborde la trêve estivale.

Reprise difficile à Brno

Reprise difficile à Brno
12/18

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Le pilote Honda va connaître un retour aux affaires délicat lors de la rentrée du MotoGP en République Tchèque. Il doit ainsi se contenter de la troisième place, ce qui lui assure tout de même une perte minimale face à ses deux rivaux, Lorenzo et Dovizioso.

Nouveau duel épique en Autriche, cette fois face à Lorenzo

Nouveau duel épique en Autriche, cette fois face à Lorenzo
13/18

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

L'édition 2017 du Grand Prix d'Autriche est restée dans les mémoires pour sa bataille sublime opposant Márquez à Dovizioso. En 2018, l'Espagnol remet ça, mais cette fois-ci l'identité du pilote Ducati a changé, et c'est Lorenzo qui s'y colle chez les Rouges. Avec le même succès que son coéquipier l'année précédente.

Silverstone, le pétard mouillé pour Ducati

Silverstone, le pétard mouillé pour Ducati
14/18

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

En cette fin du mois d'août, il est évident que la dynamique est dans le camp de Ducati. Sur le circuit de Silverstone, Lorenzo parvient ainsi à signer la pole position, mais les conditions météo et surtout une mauvaise évacuation de l'eau présente en piste contraignent la direction de course à annuler l'épreuve. Une cartouche de moins dont avaient pourtant bien besoin les adversaires de Márquez.

Moindre mal à Misano

Moindre mal à Misano
15/18

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Márquez doit s'incliner lors de la manche suivante, à l'occasion du Grand Prix de Saint-Marin, face à un Dovizioso étincelant. Sa deuxième place permet néanmoins au numéro 93 de préserver un net avantage au championnat.

Polémique en Aragón

Polémique en Aragón
16/18

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

En Aragón, Márquez entame sa série de trois victoires consécutives (série en cours), qui va déboucher sur son cinquième titre MotoGP. S'il s'impose dans le nord de l'Espagne, le départ est cependant entaché d'une manœuvre scabreuse qui amène à la chute ainsi qu'à la première blessure (une luxation du gros orteil du pied droit) de Lorenzo en cette fin de saison. Les futurs coéquipiers ne partagent guère la même opinion sur l'incident, le Majorquin pointant une trop grande agressivité et un pilotage irresponsable de son adversaire, là où le Catalan y voit une technique de défense comme une autre.

1er vainqueur de l'Histoire en Thaïlande

1er vainqueur de l'Histoire en Thaïlande
17/18

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Les événements d'Aragón sont rapidement balayés par la tornade Márquez deux semaines plus tard à Buriram, où l'Espagnol vient à bout de Dovizioso au terme d'un nouveau duel homérique avec l'Italien. Grâce à ce nouveau succès, le numéro 93 s'offre ainsi une première balle de match dès le Grand Prix suivant, au Japon...

Comme en 2014 et 2016, Márquez de nouveau sacré au Japon

Comme en 2014 et 2016, Márquez de nouveau sacré au Japon
18/18

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

C'est plus qu'il n'en faut pour le pilote Honda, qui ne va pas demander son reste et coiffer dès Motegi sa cinquième couronne en MotoGP, la troisième consécutive et sa septième en Grand Prix, non sans avoir remporté un dernier bras de fer avec Dovizioso, qui finit au tapis...

Article suivant
Photos - Le meilleur du Grand Prix du Japon

Article précédent

Photos - Le meilleur du Grand Prix du Japon

Article suivant

Régularité vs épaule fragile : les points forts et faibles de Márquez

Régularité vs épaule fragile : les points forts et faibles de Márquez
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Lieu Twin Ring Motegi
Pilotes Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Willy Zinck
Type d'article Diaporama