Déjà concentré sur la fin de course, Viñales veut détrôner Márquez

C'est un Maverick Viñales très en confiance qui se présente cette semaine au Texas, avec la ferme intention de contrer Marc Márquez. Et il pense déjà à la fin de course, où il entend exprimer toute sa puissance.

Arriver à Austin, c'est pénétrer dans l'antre de Marc Márquez, que personne n'a encore battu ni en qualifications ni en course depuis que ce circuit a fait son entrée au calendrier MotoGP et que l'Espagnol a intégré, la même année, la catégorie reine. Il en faudrait cependant bien plus pour faire trembler Maverick Viñales, devenu l'homme à battre de ce championnat.

"Quatre victoires d'affilée ici [pour Márquez], c'est impressionnant, c'est sûr, mais on sait qu'on a un bon niveau en ce moment, la moto fonctionne très bien, alors on sait que si on se donne à 100% on peut être dans le coup et essayer de se battre pour la victoire", prévient-il.

Saurait-il se contenter d'une deuxième place si jamais son compatriote connaissait sa réussite habituelle au Texas ? "L'important, c'est de ramener à la maison le maximum de points", tranche le pilote Yamaha. "On va essayer d'aller chercher la victoire, sinon la deuxième place c'est bien, ce sont 20 points, seulement cinq de moins [que la victoire]."

"Il est important de marquer le maximum de points, d'essayer de ne pas faire de fautes. Ce ne sont que les premières courses de la saison et on sait que notre moto est très forte en Europe, alors on pourra encore faire de super courses. Mais j'ai confiance, je sais que mon style de pilotage est très bon ici, la moto est à un bon niveau, elle a beaucoup changé par rapport à l'année dernière. On sait qu'on a des points forts. On va essayer de se donner à 100% et d'apprécier la course. Être à 100% ce sera parfait pour essayer de remporter la course", sourit le leader du championnat.

Maverick Viñales, c'est la détermination incarnée. Ses débuts avec Yamaha ayant été récompensés par un score parfait sur les deux premières courses de la saison, voilà tout juste un an qu'il marque immanquablement des points, précisément depuis le Grand Prix des Amériques où il avait battu son coéquipier Aleix Espargaró au terme d'une solide remontée dans le peloton, une course qui faisait suite à sa chute en Argentine.

Trois ans après s'être imposé à Austin lors du Grand Prix Moto2, le nouveau pilote Yamaha entend faire valoir ses qualités sur cette piste pour lui offrir un vainqueur inédit en catégorie reine. "C'est une bonne piste pour moi, j'ai toujours été très fort ici, elle correspond bien à mon style de pilotage", explique-t-il. "Elle a beaucoup d'accélérations et on a démontré cette année qu'on était très fort dans ce domaine. Je pense que l'on peut obtenir un très bon résultat."

"Il faut qu'on travaille très dur", poursuit-il. "Il faut qu'on travaille pour les dix derniers tours, parce que c'est très important ici. L'année dernière, les dix derniers tours avaient été un désastre pour les pneus. On doit donc travailler sur ce point et il faut surtout qu'on soit très précis. Il faut qu'on ait un bon rythme. Si on se donne à 100%, on sait qu'on peut se battre pour la victoire."

"Ici au Texas, les points de freinage sont très importants", pointe-t-il. "On doit essayer d'avoir une moto très forte dans les points de freinage mais aussi qui rallonge beaucoup la durée de vie du pneu. Ce sera un week-end difficile, il va falloir qu'on travaille très dur dès les EL1, on va devoir attaquer à 100% comme on a fait en Argentine et on verra. Je sais qu'on peut faire un bon week-end, on est prêt et la moto aussi a un très bon niveau."

"On va essayer d'attaquer au maximum, d'être intelligent et de travailler dur pour la course", souligne-t-il. "On a un très bon niveau, on est motivé, alors on peut y arriver."

Sous contrôle

Ses succès à Losail et Termas de Río Hondo n'ont fait que confirmer le potentiel affiché par le jeune Espagnol pendant l'intersaison, sans ne plus surprendre quiconque. Mais cela lui a aussi insufflé une force qui semble à toute épreuve. "Ce sont deux pistes complètement différentes et la moto a été très compétitive sur les deux. Je me suis senti très fort, mon rythme était très bon, tout était tout le temps sous contrôle", observe-t-il.

Son nouveau statut de leader du MotoGP a-t-il changé sa vie ? Pas exactement tel que l'on pourrait le penser. "Ma vie a changé au sens où je suis plus concentré, je travaille plus dur. Je vis plus pour la moto, je m'entraîne très dur, je réfléchis tout le temps à comment être plus rapide et à comment être plus fort dans ma tête, en piste, dans le stand", révèle le pilote, décidément inébranlable en cette veille de reprise.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP des Amériques
Sous-évènement Jeudi
Circuit Circuit of the Americas
Pilotes Maverick Viñales
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Preview