Contact Márquez-Rossi : "Un incident de course" pour Honda

Alors que son pilote est la cible d'attaques nourries depuis sa prestation en Argentine, Alberto Puig a apporté son soutien d'ancien concurrent et de team manager à Marc Márquez.

Le Champion du monde en titre a reçu pas moins de trois sanctions durant la course disputée dimanche à Termas de Río Hondo. D'abord un ride-through pour avoir roulé en sens inverse sur la grille de départ afin de rejoindre son emplacement après avoir calé, puis la rétrogradation d'une place pour une manœuvre de dépassement hasardeuse sur Aleix Espargaró, et enfin 30 secondes de pénalité pour un contact, cette fois sur Valentino Rossi. Un dernier incident survenu trop tard pour qu'un second ride-through puisse être effectué, d'où ce choix de la Direction de course d'impacter son classement final d'un temps supplémentaire.

À l'heure où les esprits s'échauffaient et où le clan Yamaha en appelait à une sanction plus forte, à la hauteur du danger représenté à leurs yeux par Marc Márquez, le team manager de Repsol Honda a tenu un discours bien plus mesuré lors d'un point presse exceptionnel. Sans surprise, il apporte son soutien à son pilote en relativisant ce qu'il estime être un incident de course.

"Je pense que Marc a très bien expliqué ce qui s'est passé avec Aleix. Il est vrai qu'il est arrivé très vite sur lui. À ce moment-là, il était plus rapide qu'Aleix de trois secondes au tour, presque quatre, et peut-être s'est-il approché un peu plus vite", fait savoir Alberto Puig.

"Quant au second problème, avec Valentino, il est vrai que dans ce virage il y avait de l'eau sur la trajectoire. Il semble que sa roue se soit bloquée, il a dû relâcher les freins et a élargi", explique le team manager. "Si vous regardez les images TV, il n'était pas vraiment à la limite. Valentino a lui aussi un peu élargi. Ça n'est donc pas que Marc est arrivé à un endroit où se trouvait un autre pilote, c'est que les deux pilotes ont un peu élargi et malheureusement, compte tenu de ce problème sur l'eau, Marc l'a touché et ensuite Vale est tombé sur l'herbe."

"Nous comprenons qu'il s'agit d'un incident de course et nous en sommes bien sûr vraiment désolés", assure le vainqueur du Grand Prix d'Espagne 1995. "Mais dans ce genre de situations, je crois que tout le monde a sa propre interprétation. La Direction de course a sa propre interprétation et le pilote aussi. Bien entendu, nous croyons notre pilote, dans ce qu'il nous a dit."

L'ancien pilote, qui s'est rendu dans le stand adverse avec Márquez après la course, assure comprendre la colère de Valentino Rossi et des responsables Yamaha, mais les exhorte à considérer les événements avec un peu plus de recul.

"Avant tout, je pense que Valentino a beaucoup d'expérience, je pense qu'il sait que ces choses-là peuvent arriver en course. C'est un compétiteur, c'est un champion et quand les conditions sont difficiles, ces choses-là peuvent arriver", souligne-t-il. "Bien sûr, j'ai été pilote par le passé et je comprends Valentino et Yamaha. Ils sont en colère, ils ne sont pas contents face à cette situation, mais cela peut arriver et, dans l'Histoire de la course, cela nous est arrivé à tous à de nombreuses reprises."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Sous-évènement Course
Circuit Autodromo Termas de Rio Hondo
Pilotes Valentino Rossi , Marc Márquez
Équipes Repsol Honda Team , Yamaha Factory Racing
Type d'article Actualités
Tags alberto puig