"J'ai un contrat de deux ans avec Suzuki" rappelle Iannone

partages
commentaires
Par : Léna Buffa
13 juin 2017 à 09:00

En réponse à la rumeur et en dépit des difficultés actuelles, Andrea Iannone et Suzuki rappellent qu'un contrat de deux ans les lie.

Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Davide Brivio, team manager Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP, avec son casque hommage à Nicky Hayden

Le Grand Prix de Catalogne a vu se diffuser une rumeur prêtant à Andrea Iannone un contact avec Aprilia, et ce alors que Sam Lowes se trouve en difficulté avec la RS-GP pour ses débuts dans la catégorie, au point qu'on le dit déjà sur la sellette. Au lendemain de la course, les protagonistes de ces bruits de couloir ont été amenés à s'exprimer sur le sujet et, alors que le responsable d'Aprilia Racing exhortait Lowes à réagir pour ne pas perdre son guidon, chez Suzuki on a rappelé que Iannone était sous contrat jusqu'en 2018 inclus.

Le pilote italien lui-même a fait savoir qu'en dépit des difficultés qu'il connaît depuis son arrivée dans sa nouvelle équipe, il n'avait pas l'intention de baisser les bras. "J'ai un contrat de deux ans avec Suzuki. J'ai accepté ce défi pour mon avenir et je vais rester ici, c'est certain", a-t-il assuré.

"Peut-être que les gens me demandent, mais j'ai un contrat de deux ans avec ce constructeur. Les performances ne sont pas à un niveau élevé, cependant je crois beaucoup dans ce projet, dans ce groupe, et c'est un grand challenge pour moi d'arriver au sommet avec cette moto", a fait savoir Andrea Iannone.

Davide Brivio, team manager Suzuki, a eu vent de ces rumeurs, néanmoins il s'en tient lui aussi à l'accord liant Iannone et le constructeur d'Hamamatsu. Si la situation actuelle ne correspond pas aux espoirs qui étaient nourris, le travail se poursuit inlassablement afin de redresser la barre, assure-t-il.

"J'ai entendu cela, bien sûr, mais la situation est très simple et très claire : nous avons un accord de deux ans avec Andrea Iannone", a fait savoir le patron de l'équipe. "Bien entendu, nous vivons un moment difficile, car nous n'obtenons pas de résultats, mais nous continuons à travailler. Andrea a certaines demandes, il rencontre certains problèmes pour piloter cette moto – et ça n'est pas uniquement Andrea, Sylvain Guintoli aussi durant ces quelques courses a senti qu'il y avait certains problèmes."

Au travail pour régler les problèmes

Outre un certain manque de grip arrière qui affecte également d'autres machines du plateau, Suzuki souhaite améliorer l'entrée de la GSX-RR dans les virages. Sur les essais de Barcelone, toujours en cours ce mardi, le constructeur teste une évolution de son châssis et travaille par ailleurs sur la géométrie, l'équilibre et la répartition des masses. "Ce que nous faisons, c'est que nous essayons de travailler autant que possible, de régler les problèmes, d'améliorer la situation, c'est tout", résume Davide Brivio.

"Concernant cette rumeur, je ne sais pas. Les journalistes recherchent toujours des scoops", pointe-t-il. "Peut-être que certains ont pensé qu'étant donné qu'il s'agissait d'un moment difficile, quelque chose d'étrange pouvait arriver, mais ce n'est pas le cas. Nous avons un contrat et nous réfléchissons à comment régler les problèmes, c'est aussi simple que cela."

Article suivant
Essais Barcelone - Márquez coiffe Viñales au poteau

Article précédent

Essais Barcelone - Márquez coiffe Viñales au poteau

Article suivant

Honda sur le point de signer avec Crutchlow pour qu'il reste chez LCR

Honda sur le point de signer avec Crutchlow pour qu'il reste chez LCR
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Andrea Iannone Boutique
Équipes Team Suzuki MotoGP
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités