Futur de Dovizioso : Ducati veut "régler ce problème dès que possible"

Gigi Dall'Igna réaffirme la volonté de Ducati de trouver un accord avec Dovizioso, une priorité avant de se pencher sur l'identité de l'autre pilote pour 2019.

Futur de Dovizioso : Ducati veut "régler ce problème dès que possible"
Gigi Dall'Igna, directeur général Ducati Corse
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Luigi Dall'Igna, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Davide Tardozzi, Gigi Dall'Igna et Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Gigi Dall'Igna, directeur général Ducati Corse
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team mène au départ
Alvaro Bautista, Angel Nieto Team
Alvaro Bautista, Angel Nieto Team

Gigi Dall'Igna était présent le week-end dernier dans le paddock du World Superbike, afin d'assister à la manche d'Imola et d'en profiter pour tenir quelques rencontres en coulisses. Mais en prenant également le temps d'un échange avec la presse, il s'exposait à ce que les questions dérivent vers le MotoGP, et ce fut bien entendu le cas.

On se souvient en effet que le dernier Grand Prix en date s'est conclu par deux secousses chez les Rouges : d'abord la chute des deux pilotes, qui se sont touchés en course alors qu'ils se battaient pour le podium, puis la pique de Dovizioso à son employeur, regrettant que les négociations pour le prolongement de son contrat n'aient toujours pas trouvé d'épilogue.

S'il a rapidement donné son avis sur de potentielles consignes pouvant intervenir tôt ou tard entre les deux pilotes de son équipe, en arguant que le championnat est "très important" pour un constructeur, mais que nous n'en sommes qu'en début de saison, le directeur général de Ducati Corse a dû se montrer plus prolixe à l'évocation des contrats, un sujet de plus en plus brûlant. Il a ainsi saisi l'occasion pour annoncer un ultimatum : le GP d'Italie, au programme dans un peu plus de deux semaines, doit marquer la fin du suspense quant à l'avenir d'Andrea Dovizioso.

"Nous devons régler ce problème dès que possible, mais ça n'est pas une négociation facile et cela prend du temps. Au Mugello, nous dirons certainement si c'est oui ou non", a fait savoir Dall'Igna. Pesant chacun de ses mots, l'Italien a balayé d'un revers de la main l'évocation de l'une des rumeurs du moment, celle d'un hypothétique retour d'Andrea Iannone à Borgo Panigale, précisant plutôt : "À l'heure actuelle, notre objectif est de trouver un accord avec Dovizioso. Ensuite, nous essaierons d'entamer les négociations avec d'autres pilotes."

Lorenzo doit progresser

"D'autres pilotes" qui pourraient donc inclure le coéquipier actuel de Dovizioso, Jorge Lorenzo, dont la situation paraît à ce jour plus incertaine encore que celle de l'Italien, au regard de son manque de concrétisation avec la Ducati. Dall'Igna ne s'en cache d'ailleurs pas : l'objectif se situe bien plus haut que la courbe de résultats actuelle du numéro 99.

"Je ne suis pas content, Lorenzo n'est pas content, les fans de Ducati ne sont pas contents", a résumé Gigi Dall'Igna, sans ambages. "C'est la réalité, nous devons donc essayer d'améliorer les performances de Lorenzo avec la Ducati. C'est assurément l'un de nos objectifs."

Pour autant, bien que les résultats tardent à venir, l'ingénieur a souhaité rappeler que Lorenzo a déjà réussi à plusieurs reprises à afficher son potentiel avec la Desmosedici, qu'il s'agisse des trois podiums qu'il a obtenus l'an dernier, de certaines qualifications prometteuses – à l'instar récemment de celles d'Austin et de Jerez –, ou encore des tours passés en tête auxquels il a cependant manqué la dernière étape.

"Lorenzo a parfois été en position d'essayer de remporter la course. En Malaisie [l'année dernière], et aussi à Jerez, il a été assez rapide. Je ne suis pas content des résultats, mais je suis parfois content de la vitesse qu'il a avec notre moto", notait le patron des troupes, compréhensif. "C'est la réalité [de dire] qu'il est plus facile de passer de Honda à Ducati, et vice-versa, que de passer de Yamaha à Honda ou Ducati, et vice-versa. Le concept de la moto est complètement différent, alors le style de pilotage est change complètement et ça n'est pas facile."

Les teams satellites bientôt signés

Évoquant toujours l'avenir proche, Gigi Dall'Igna a fait savoir que les négociations étaient en cours pour prolonger l'union de Ducati avec deux de ses équipes satellites, les teams Ángel Nieto et Avintia – Pramac étant d'ores et déjà une valeur sûre.

"Nous sommes assez proches de signer un accord avec ces deux équipes. Je suis assez positif quant aux chances de trouver un accord sur les deux prochaines courses", a-t-il fait savoir, refusant en revanche de préciser quelles versions de la Desmosedici seront fournies : "Nous en discutons, je ne veux donc pas dire quoi que ce soit en avance. Nous y travaillons."

Parmi ces deux structures, un pilote retient l'attention par son début de saison décevant, en l'occurrence Álvaro Bautista qui vient de produire à Jerez une performance plus en adéquation avec les attentes. "J'étais très content de lui l'année dernière, il a vraiment fait d'excellentes courses, mais cette année il est certain qu'il est plus lent que ce à quoi je m'attendais. Il faut donc que je trouve quelque chose pour l'aider à revenir aux résultats de l'année dernière", a précisé Dall'Igna à ce sujet.

On l'a bien compris cependant : le prolongement de Dovizioso est en tête de la liste des sujets à éclaircir à Borgo Panigale, le premier pion qui devrait dans les prochains jours être le déclencheur de bien des mouvements, chez les Rouges comme sur l'échiquier MotoGP en général.

partages
commentaires
Dovizioso retient une course encourageante à Jerez, malgré la chute
Article précédent

Dovizioso retient une course encourageante à Jerez, malgré la chute

Article suivant

Márquez : Avec Zarco, "Yamaha a perdu un grand pilote"

Márquez : Avec Zarco, "Yamaha a perdu un grand pilote"
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021