Résumé de course
MotoGP GP d'Autriche

Course - Bagnaia gagne encore, Quartararo arrache la deuxième place

Pecco Bagnaia a décroché son troisième succès consécutif au Grand Prix d'Autriche, où Fabio Quartararo a contesté la supériorité des Ducati en prenant la deuxième place.

Francesco Bagnaia, Ducati Team

Pour la première fois de sa carrière en MotoGP, Pecco Bagnaia a décroché un troisième succès consécutif devant un Fabio Quartararo venu troubler la domination des Ducati en Autriche. La course a été marquée par de nombreuses erreurs, dont celles du poleman Enea Bastianini et de Jorge Martín.

C'est sous un ciel menaçant mais sur un circuit sec que les pilotes se sont immobilisés sur la grille de départ d'un Red Bull Ring modifié cette année, une chicane ayant été ajoutée pour ralentir le plateau avant le virage 3.

Les choix de pneus ont été variés sur la grille de départ : les pilotes ont majoritairement opté pour le dur à l'avant mais chez Ducati on a préféré le tendre, à l'exception de Jorge Martín et des représentants de VR46, qui ont choisi la gomme hard. Stefan Bradl et Álex Rins ont de leur côté sélectionné le medium. À l'arrière, le medium a été privilégié par la majorité du plateau mais les pilotes Aprilia ont préféré le tendre, tout comme Enea Bastianini, Bradl et les membres de l'équipe Honda officielle.

Pecco Bagnaia a pris le meilleur envol depuis la deuxième place et il a doublé Enea Bastianini. Jack Miller a conservé la troisième place devant Jorge Martín et Fabio Quartararo. Johann Zarco est mal sorti du premier virage et il n'occupait plus que la dixième position.

À la fin du premier tour, Quartararo a été relégué en sixième position après avoir été doublé par son ancien coéquipier, Maverick Viñales. Joan Mir n'a pas terminé cette première boucle en raison d'une lourde chute au virage 5. Le Majorquin a été emmené au centre médical pour des examens de contrôle.

Très vite, les quatre Ducati de tête ont creusé un petit écart sur Viñales et Quartararo, qui a eu du mal à rester dans la roue du pilote Aprilia. Aleix Espargaró, à la peine depuis le début du week-end, était septième en début d'épreuve, suivi par un Johann Zarco qui a rapidement gagné deux positions.

Bastianini et Zarco à la faute

À l'avant, la lutte entre les différents membres de l'armada Ducati n'a pas tardé à débuter. Miller a doublé Bastianini et lorsque le pilote Gresini a voulu reprendre l'avantage, il a s'est finalement retrouvé sous la menace de Martín, son rival pour la place encore libre dans l'équipe officielle en 2023. Les deux pilotes se sont plusieurs fois échangé la position, l'avantage revenant finalement à Bastianini.

 

Cette lutte a permis à Viñales et Quartararo de se rapprocher mais le pilote espagnol a commis une erreur au virage 4 et il a été doublé par le Français, Espargaró et Zarco. Ce dernier a de son côté tenté de doubler Espargaró mais il est passé dans le dégagement asphalté au virage 3 et a repris la piste en neuvième position, derrière Viñales et Marini. Pendant ce temps, Martín avait pris l'avantage sur Bastianini à l'avant.

L'auteur de la pole a définitivement été éliminé de la lutte pour la victoire en tirant tout droit au virage 4, où Remy Gardner est tombé quelques instants plus tard. Bastianini est reparti avec un gros retard et a abandonné peu après. Gardner est lui de son côté remonté sur sa moto et n'a pas renoncé.

 

Bagnaia fait le break

Trois Ducati restaient en tête dans le septième tour de l'épreuve, avec Bagnaia suivi de près par Miller et Martín relégué à plus d'une seconde. Quartararo avait lui-même une seconde de retard sur le pilote Pramac et devançait les pilotes Aprilia, Espargaró et Viñales. À la fin du tour, Miller a doublé Bagnaia pour la première place mais le #63 a immédiatement repris l'avantage. En tête de la course, Martín a peu à peu refait son retard sur les Ducati officielles et surtout sur Miller, qui a fini par perdre le contact direct avec Bagnaia.

Avant même le cap de la mi-course, Quartararo et Viñales ont été avertis pour des passages hors piste répétés, les prévenant qu'ils seraient pénalisés après deux nouvelles infractions. Viñales n'a pas pu contenir une attaque de Marini et s'est retrouvé septième, juste devant Zarco, mais Quartararo n'a pas semblé ralenti par le risque de recevoir un long-lap puisqu'il est revenu sur le duo composé de Miller et Martín.

Martín a coupé la chicane et permis à Quartararo de le doubler et, à dix tours de l'arrivée, le leader du championnat se retrouvait troisième, avec l'espoir de commencer à profiter de son pneu dur à l'avant, les pilotes l'entourant ayant préféré le medium. À distance des pilotes de tête, Zarco a attaqué Viñales pour la sixième place mais il a fait une erreur... avant que l'Espagnol ne parte à son tour à la faute, permettant au Français et à Álex Rins de le doubler. Brad Binder l'a également doublé dans le tour suivant.

Les Aprilia semblaient à la peine avec leur pneu tendre à l'arrière et Aleix Espargaró a vu sa cinquième place de plus en plus menacée, pour finalement être doublé par Luca Marini puis Johann Zarco. Le Catalan a en plus vu son nom apparaître sur la liste des pilotes avertis pour ses passages hors de la piste.

Quartararo piège Miller, Martín à la faute

En fin d'épreuve, Bagnaia disposait d'une avance supérieure à la seconde sur Miller, menacé par Quartararo et Martín. Le pilote Yamaha a réussi un dépassement autoritaire sur Miller pour la deuxième place à la sortie de la chicane à quatre tours de l'arrivée.

Martín, menacé à son tour d'une pénalité pour dépassement des limites de la piste, a voulu attaquer Miller à son tour à l'entame de la dernière boucle mais il est tombé et n'a repris la piste qu'à la neuvième place. Les positions ont été gelées à l'avant et Pecco Bagnaia a ainsi décroché son troisième succès consécutif, devant Fabio Quartararo et Jack Miller.

Luca Marini a vu l'arrivée au pied du podium devant Johann Zarco, venu conclure un top 5 composé de quatre Ducati. Aleix Espargaró a résisté à Brad Binder pour prendre la sixième place, tandis qu'Álex Rins ne s'est classé qu'au huitième rang après une erreur en fin d'épreuve. Marco Bezzecchi et Jorge Martín ont complété le top 10. Visiblement en délicatesse avec ses pneus, Maverick Viñales a dégringolé en 13e position devant Álex Márquez, meilleur représentant de Honda, et Andrea Dovizioso, dans les points pour la cinquième fois de l'année seulement.

La course a été marquée par des chutes sans gravité pour Takaaki Nakagami, Darryn Binder et Franco Morbidelli. Ils ont tous les trois abandonné.

Lire aussi :

Austria GP d'Autriche - MotoGP - Course

P. Pilote Moto Tours Temps cart Intervalle
1 Italy Pecco Bagnaia Ducati 28 -    
2 France Fabio Quartararo Yamaha 28 0.492 0.492 0.492
3 Australia Jack Miller Ducati 28 2.163 2.163 1.671
4 Italy Luca Marini Ducati 28 8.348 8.348 6.185
5 France Johann Zarco Ducati 28 8.821 8.821 0.473
6 Spain Aleix Espargaró Aprilia 28 11.287 11.287 2.466
7 South Africa Brad Binder KTM 28 11.642 11.642 0.355
8 Spain Álex Rins Suzuki 28 11.780 11.780 0.138
9 Italy Marco Bezzecchi Ducati 28 16.987 16.987 5.207
10 Spain Jorge Martín Ducati 28 17.144 17.144 0.157
11 Italy Fabio Di Giannantonio Ducati 28 17.471 17.471 0.327
12 Portugal Miguel Oliveira KTM 28 18.035 18.035 0.564
13 Spain Maverick Viñales Aprilia 28 20.012 20.012 1.977
14 Spain Álex Márquez Honda 28 26.880 26.880 6.868
15 Italy Andrea Dovizioso Yamaha 28 29.744 29.744 2.864
16 Spain Pol Espargaró Honda 28 30.994 30.994 1.250
17 Germany Stefan Bradl Honda 28 37.960 37.960 6.966
18 Spain Raúl Fernández KTM 28 42.082 42.082 4.122
19 Italy Lorenzo Savadori Aprilia 28 46.666 46.666 4.584
20 Australia Remy Gardner KTM 27 48.728 1 Lap 1 Lap
21 Italy Franco Morbidelli Yamaha 25      
22 South Africa Darryn Binder Yamaha 12      
23 Japan Takaaki Nakagami Honda 9      
24 Italy Enea Bastianini Ducati 6      
25 Spain Joan Mir Suzuki 0      

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Raúl Fernández finalise son transfert chez RNF et Aprilia
Article suivant Joan Mir blessé à la cheville après sa chute

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France