Course - Bagnaia résiste à Márquez et s'offre son premier succès !

Pecco Bagnaia a contenu sept attaques de Marc Márquez pour décrocher son premier succès en MotoGP au GP d'Aragón. Fabio Quartararo n'a pris que la huitième place après une course difficile.

Course - Bagnaia résiste à Márquez et s'offre son premier succès !

Pecco Bagnaia a mené de bout en bout et il a résisté à sept attaques de Marc Márquez dans les trois derniers tours pour conquérir sa première victoire dans la catégorie reine. Les Français ont été en difficulté : Fabio Quartararo a vu l'arrivée au huitième rang et Johann Zarco n'a pas marqué le moindre point.

Après un warm-up retardé par le brouillard, le soleil était présent sur le MotorLand Aragón à l'heure du départ. Sans surprise, les pilotes ont opté pour le pneu dur à l'avant le tendre à l'arrière, le seul offrant suffisamment de grip mais aussi un niveau d'endurance surprenant depuis le début du week-end. Johann Zarco a été l'unique pilote à faire un choix différent, préférant une gomme medium à l'avant.

Pecco Bagnaia et Jack Miller, qui occupaient les deux premières places sur la grille, ont pris de bons envols mais Marc Márquez a fait encore mieux depuis la deuxième ligne. Miller a attaqué Bagnaia au premier virage et il a été gêné, permettant à Márquez de prendre l'avantage. Derrière eux, Fabio Quartararo a été doublé par Aleix Espargaró, Joan Mir puis Jorge Martín dans les premiers virages, et il n'était plus que septième à la fin du premier tour. Zarco n'occupait qu'une lointaine 13e place.

 

Très vite, Álex Márquez et Jake Dixon ont été éliminés avec des chutes, tandis que Bagnaia et Marc Márquez ont creusé un petit écart sur Miller. Quartararo n'a pas pu rester dans la roue de Martín et il a au contraire dû résister aux attaques de Brad Binder. Le Sud- Africain n'a pas pu prendre l'avantage et il a finalement été doublé par Iker Lecuona. Le pilote Tech3 a dépassé Quartararo quelques tours plus tard, en abordant le dernier virage. Binder a fini par trouver l'ouverture sur le leader du championnat, qui n'occupait plus que la neuvième place après ce dépassement.

Bagnaia et Márquez sans concurrence, Miller à la faute

Tout après tour, Bagnaia et Márquez ont continué à augmenter leur avance sur Miller, relégué à plus d'une seconde de Márquez au neuvième tour. En approchant de la mi-course, l'écart dépassait les deux secondes et l'Australien a dû ouvrir sa trajectoire au dernier virage, passant dans le dégagement et permettant à Aleix Espargaró et Mir de le doubler. Le pilote Suzuki a pris l'avantage sur son compatriote dès la boucle suivante.

 

À distance des hommes de tête, Quartararo devait maintenant contenir les attaques d'Enea Bastianini et Takaaki Nakagami. Plusieurs dépassements entre ces deux derniers ont permis au Niçois de se donner un peu d'air. Quartararo a même gagné une place grâce à un passage hors piste de Lecuona, revenu sur le circuit à la dixième place, entre Bastianini et Nakagami, qui l'a ensuite dépassé. Quartararo a de son côté perdu une nouvelle position quand Bastianini lui a pris la huitième place.

Bagnaia contient les attaques de Márquez

En tête, Márquez a continué à suivre Bagnaia comme une ombre, sans tenter un dépassement. C'est dans le 21e des 23 tours qu'il a porté sa première attaque, dans les enchaînements de virages du début du tracé, mais Bagnaia a pu répliquer. Márquez a encore tenté sa chance au virage 15, encore une fois sans succès.

Dans l'avant-dernier tour, le sextuple Champion du monde a encore tenté deux attaques, auxquelles Bagnaia a pu répondre aisément. Dans le dernier tour, Márquez a essayé un dépassement au premier virage mais le pilote Ducati a encore pu creuser la trajectoire. Le scénario a été le même au virage 5. En approchant du virage 7, le pilote Honda a tenté une septième attaque mais il a dû passer dans le dégagement, permettant à Bagnaia de repasser devant avec l'avance suffisante pour décrocher son premier succès en MotoGP.

L'Italien a devancé un Marc Márquez qui n'avait jamais pu jouer la victoire sans conditions pluvieuses depuis son retour. Joan Mir a complété le podium. Aleix Espargaró a pris la quatrième place devant Jack Miller et Enea Bastianini, auteur de plusieurs dépassements en fin de course, sur un Jorge Martín en perdition puisqu'il a aussi été doublé par Brad Binder, septième à l'arrivée.

Fabio Quartararo a dû se contenter de la huitième place devant Martín, passé de la sixième à la neuvième position dans les derniers tours. Takaaki Nakagami a complété le top 10. Vainqueur il y a un an, Álex Rins n'a pris que la 12e place, devant Pol Espargaró. Le choix de pneus de Johann Zarco n'a pas été le bon puisqu'il est sorti des points pour se classer au 17e rang, devant Maverick Viñales, qui disputait sa première course au guidon de l'Aprilia, et Valentino Rossi.

Au championnat, Quartararo reste un solide leader. Arrivé en Aragón avec 65 points d'avance sur Mir, il en repart avec 53 sur Bagnaia, qui gagne deux positions.

Lire aussi :

Spain GP d'Aragón - Course

P. Pilote Moto Tours Temps Écart Intervalle
1 Italy Pecco Bagnaia Ducati 23 -    
2 Spain Marc Márquez Honda 23 0.673 0.673 0.673
3 Spain Joan Mir Suzuki 23 3.911 3.911 3.238
4 Spain Aleix Espargaró Aprilia 23 9.269 9.269 5.358
5 Australia Jack Miller Ducati 23 11.928 11.928 2.659
6 Italy Enea Bastianini Ducati 23 13.757 13.757 1.829
7 South Africa Brad Binder KTM 23 14.064 14.064 0.307
8 France Fabio Quartararo Yamaha 23 16.575 16.575 2.511
9 Spain Jorge Martín Ducati 23 16.615 16.615 0.040
10 Japan Takaaki Nakagami Honda 23 16.904 16.904 0.289
11 Spain Iker Lecuona KTM 23 17.124 17.124 0.220
12 Spain Álex Rins Suzuki 23 17.710 17.710 0.586
13 Spain Pol Espargaró Honda 23 19.680 19.680 1.970
14 Portugal Miguel Oliveira KTM 23 22.703 22.703 3.023
15 Italy Danilo Petrucci KTM 23 25.723 25.723 3.020
16 United Kingdom Cal Crutchlow Yamaha 23 26.413 26.413 0.690
17 France Johann Zarco Ducati 23 26.620 26.620 0.207
18 Spain Maverick Viñales Aprilia 23 27.128 27.128 0.508
19 Italy Valentino Rossi Yamaha 23 32.517 32.517 5.389
20 Italy Luca Marini Ducati 23 39.073 39.073 6.556
  United Kingdom Jake Dixon Yamaha 1      
  Spain Álex Márquez Honda 0      

partages
commentaires
Aleix Espargaró vise un nouveau podium depuis la deuxième ligne

Article précédent

Aleix Espargaró vise un nouveau podium depuis la deuxième ligne

Article suivant

Championnat - Bagnaia grignote l'avance de Quartararo

Championnat - Bagnaia grignote l'avance de Quartararo
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021