Course - Copie parfaite pour Lorenzo !

Lorenzo est allé au bout de son week-end parfait, en remportant, comme il le souhaitait, son dernier GP avec Yamaha. Face à sa domination éclatante, la bagarre a été beaucoup plus incertaine pour attribuer les deux places restantes sur le podium.

Course - Copie parfaite pour Lorenzo !
Podium : le vainqueur Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, le deuxième, Marc Marquez, Repsol Honda Team, le troisième, Andrea Iannone, Ducati Team
Le départ
Le poleman Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Podium : le vainqueur Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Pol Espargaro, Monster Yamaha Tech 3
Danilo Petrucci, Pramac Racing, Scott Redding, Octo Pramac Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Des Monster Energy Girls
Maverick Viñales, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Le troisième, Andrea Iannone, Ducati Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Podium : le deuxième, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Pol Espargaro, Monster Yamaha Tech 3
Le vainqueur Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing, Yonny Hernandez, Aspar Racing Team

Auteur samedi d'une pole position record et particulièrement impressionnante, le pilote majorquin en a tiré profit dès l'extinction des feux, s'emparant d'une place de leader que personne ne parviendra plus à lui contester. Dès les premiers instants, il a été en mesure de s'attribuer également le record de la piste. Il l'abaissera à nouveau dans la cinquième boucle et continuera à multiplier les tours dans la fenêtre basse des 1'31, tandis que l'écart se creusait irrémédiablement dans son dos.

Derrière lui, un groupe très fourni s'est immédiatement constitué, focalisant l'attention de ses protagonistes qui n'ont pu résister à son échappée. Alors que Marc Márquez a complètement manqué son départ, la faute au très fort wheelie qu'il lui a fallu contrôler, Andrea Iannone a bondi du septième emplacement de la grille pour s'immiscer en tête de ce groupe de poursuivants. Dans sa roue, le pilote Ducati emmenait Maverick Viñales et un Valentino Rossi piaffant d'impatience derrière son futur coéquipier.

Dans les premières boucles, Iannone a paru faire tampon tandis que Lorenzo filait en tête, plus rapide de trois à quatre dixièmes que ses premiers poursuivants. Alors que la Ducati a peu à peu gagné en rythme, Rossi est parvenu à se défaire de la Suzuki n°25 dans le cinquième tour, très vite imité par Márquez.

Une fois libéré de Viñales, Rossi s'est d'emblée montré très pressant sur Iannone jusqu'à prendre l'avantage une première fois dans le septième tour. Le pilote Ducati allait toutefois résister le couteau entre les dents. Attaqué dans les virages, où il disait en effet être en difficulté, il a pu récupérer sa place au freinage en bout de ligne droite. Deux tours plus tard, une autre attaque a vu Rossi conserver les devants en ligne droite, mais manquer le premier virage et rouvrir la porte à son compatriote.

Tandis que Lorenzo continuait à marteler les chronos, ce n'est que dans le dixième tour que Rossi a pu s'offrir - très provisoirement - un peu d'air… laissant Iannone aux prises avec un autre poids lourd, Márquez. De la même façon qu'avec le Docteur, le pilote Ducati est apparu en désavantage dans les virages mais supérieur en ligne droite.

Márquez se réveille et s'échappe

Resté sur un rythme soutenu malgré ces attaques incessantes, Iannone est parvenu à reprendre l'avantage sur Rossi à la mi-course. Les légers écarts qui avaient pu se créer précédemment étaient effacés et tout était à refaire pour le quatuor Iannone-Rossi-Marquez-Viñales, à nouveau très compact.

Mal parti et chaussé un pneu avant dur là où tous ses adversaires directs avaient opté pour le medium, il a fallu attendre le 19e des 30 tours de course pour voir Márquez trouver enfin la clé. En l'espace de deux tours, il s'est défait de Rossi puis de Iannone dans le virage n°2, se portant sur le podium provisoire puis à une deuxième place qu'il n'allait plus quitter.

Installé dans un rythme beaucoup plus performant dans les derniers tours, Márquez s'est considérablement détaché de ses rivaux directs et a en grande partie comblé son retard sur un Jorge Lorenzo assuré de la victoire, mais passé sur un rythme beaucoup plus modeste en fin d'épreuve en comparaison des records qu'il établissait dans les premiers tours.

Cela n'allait pas empêcher le Majorquin de rallier l'arrivée en premier, mettant ainsi un point final idyllique à son union de neuf ans avec Yamaha. C'est bien lui qui est parvenu à mettre un terme à une série de dix courses sans victoires pour la marque !

Pour sa part, Rossi a continué à avoir fort à faire pour venir à bout de Iannone. S'il a tenté une ultime attaque à deux tours de l'arrivée, son compatriote a immédiatement répliqué et c'est bien lui qui s'est octroyé la dernière place sur le podium. Ce sont donc trois constructeurs différents qui sont représentés dans le trio de tête, avec entre autres deux pilotes (Lorenzo et Iannone) saluant leur équipe avant de partir vers d'autres horizons.

À trois secondes de Rossi, Maverick Viñales s'adjuge la cinquième place, loin devant un trio composé des frères Espargaró et d'Andrea Dovizioso, et livré à une bagarre haletante dans les derniers tours. C'est Pol Espargaró qui a eu le dernier mot, prenant l'avantage sur la Ducati sur la ligne d'arrivée tandis que son aîné se classait huitième.

Dans le peloton, on notera encore que Danilo Petrucci a eu durant toute la course l'avantage sur son coéquipier, Scott Redding, avec qui il était en lutte pour s'octroyer la moto la plus récente dont disposera le team Pramac Racing la saison prochaine. Quant à Loris Baz, il se classe 18e en conclusion d'un championnat compliqué.

Septième dans les premiers tours de course, Dani Pedrosa, qui revenait cette semaine de blessure, est parti à la faute dans le septième tour. On retiendra également la chute de Yonny Hernández, qui disputait là son dernier Grand Prix MotoGP avant de revenir au Moto2, et celle de Cal Crutchlow, à 13 tours de l'arrivée.

Quant à la KTM confiée à Mika Kallio pour son premier Grand Prix, elle a rétrogradé dès les premiers tours à la dernière place avant de reprendre la voie des stands à 11 tours de l'arrivée.

Le rideau est désormais tombé sur la saison 2016, et la saison 2017 pourra débuter dans deux jours avec les premiers essais. D'ici-là, sept pilotes auront changé d'équipe, trois auront quitté le championnat, quatre seront arrivés et un aura fait son retour. Une nouvelle histoire pourra s'écrire.

MotoGP - Valence - Course

Pos.PiloteMotoÉcart
1  Jorge Lorenzo   Yamaha 45'54.228
2  Marc Márquez   Honda 1.185
3  Andrea Iannone   Ducati 6.603
4  Valentino Rossi   Yamaha 7.668
5  Maverick Viñales   Suzuki 10.610
6  Pol Espargaró   Yamaha 18.378
7  Andrea Dovizioso   Ducati 18.417
8  Aleix Espargaró   Suzuki 18.678
9  Bradley Smith   Yamaha 25.993
10  Álvaro Bautista   Aprilia 35.065
11  Héctor Barberá   Ducati 36.425
12  Danilo Petrucci   Ducati 42.415
13  Stefan Bradl   Aprilia 49.823
14  Scott Redding   Ducati 52.035
15  Jack Miller   Honda 55.625
16  Eugene Laverty   Ducati 58.254
17  Tito Rabat   Honda 58.555
18  Loris Baz   Ducati 1'06.164
Ab.  Mika Kallio   KTM 11 tours
Ab.  Cal Crutchlow   Honda 14 tours
Ab.  Dani Pedrosa   Honda 24 tours
Ab.  Yonny Hernández   Ducati 26 tours
Casquette bleue Jorge Lorenzo Yamaha 2016
Casquette bleue Jorge Lorenzo Yamaha 2016, en vente sur Motorstore.com
partages
commentaires
Lorenzo feuillette l'album de ses 9 ans avec Yamaha

Article précédent

Lorenzo feuillette l'album de ses 9 ans avec Yamaha

Article suivant

Championnat - Yamaha prive Honda de la triple couronne !

Championnat - Yamaha prive Honda de la triple couronne !
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021