Course - Dovizioso vainqueur d'un duel épique contre Márquez !

Dovizioso et Márquez nous ont refait le coup du GP d'Autriche. Les deux funambules ont réaffirmé leur domination sur le championnat avec une course de toute beauté, tombée dans l'escarcelle de l'Italien au dernier virage.

Course - Dovizioso vainqueur d'un duel épique contre Márquez !
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Alvaro Bautista, Aspar Racing Team
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Karel Abraham, Aspar Racing Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Podium : le vainqueur Andrea Dovizioso, Ducati Team, le deuxième, Marc Marquez, Repsol Honda Team, le troisième, Danilo Petrucci, Pramac Racing

Le mauvais temps a atteint son apogée ce dimanche, à Motegi, et c'est sous une pluie battante que s'est déroulée la course MotoGP. S'il avait déjà beaucoup plu pendant la course Moto3, cela s'était calmé pendant le Moto2 mais dès lors que les pilotes MotoGP ont pris place sur la grille de départ, l'averse a repris de plus belle.

Dans ces conditions, il était intéressant d'observer les choix de pneu arrière opérés par les pilotes, sachant qu'à l'avant Michelin avait retiré son option la plus tendre pour obliger à utiliser le medium. Six pilotes ont opté pour la gomme extra-soft à l'arrière, et parmi eux Danilo Petrucci, qualifié en deuxième position. "Je n'ai rien à perdre", déclarait-il sur la grille de départ, bien décidé à saisir une opportunité de victoire s'il devait s'en présenter une.

À l'extinction des feux, c'est Marc Márquez qui a plongé en tête dans le premier virage, en prenant l'avantage sur ses voisins de première ligne, Johann Zarco et Danilo Petrucci. Lui aussi bien parti de la deuxième ligne, Jorge Lorenzo est tout de suite passé en mode attaque et, dès le virage 9, il s'est emparé de la tête de la course. Dovizioso dépossédait quant à lui Zarco de la quatrième place, tandis que devant eux Petrucci se défaisait de Márquez.

Incisif dans ces premiers instants, Petrucci profitait de son pneu extra-tendre pour poursuivre sur sa lancée et prendre le leadership dès le deuxième tour. Dans la boucle suivante, Dovizioso faisait son entrée dans le trio de tête dans une formidable passe d'armes impliquant également Márquez et Lorenzo, et l'on avait là les trois hommes qui formeraient plus tard le podium de ce Grand Prix. Le plus dur restait à faire : définir dans quel ordre ils franchiraient la ligne d'arrivée !

Une moitié de course pour Petrucci

Le premier avantage, très net, a été pour Petrucci. Le pilote Pramac a mené grand train, jusqu'à compter 1"9 de marge en se montrant tour après tour le plus rapide en piste, mais dans le septième tour le rapport de force avec Márquez s'est soudain inversé, permettant à l'Espagnol d'entamer son rapprochement.

Arrivé dans la roue de Petrucci à la mi-course, Márquez n'a pas perdu de temps et lui a fait l'intérieur au 90° Corner dans le 12e tour. Dans la foulée c'est Dovizioso qui a passé Petrucci et voici que la seconde moitié de la course basculait en un duel entre les deux leaders du championnat, Petrucci perdant rapidement le contact.

Dovizioso avait déjà fait beaucoup, lui qui partait de la neuvième place seulement, mais il lui restait encore une mission : devancer coûte que coûte son rival pour le titre. Et l'Italien n'a pas ménagé ses efforts, d'abord pour revenir au contact, puis pour porter une attaque et ainsi prendre à son tour les commandes de la course dans le 18e tour.

À trois tours du drapeau à damier, le pilote Honda reprenait le leadership, mais c'était sans compter sur la réplique de son rival, toujours aussi solide en fin de course. Après trois jours d'efforts et de travail acharné sous une pluie quasi continue, voici que les deux leaders du championnat entraient dans un sprint survolté, nous offrant le plus beau des spectacles, à un niveau qui n'appartient qu'à eux.

Mieux, Dovizioso et Márquez nous ont fait revivre le Grand Prix d'Autriche et sa fin de course époustouflante. Car tout s'est une nouvelle fois joué dans le dernier tour. L'Espagnol avait l'avantage, jusqu'à une erreur dans le virage 8 qui a bien failli le désarçonner. Passé ce numéro d'équilibriste, il se savait toujours plus menacé par le pilote Ducati et celui-ci ne s'est pas fait prier pour le dépasser dans la ligne droite de retour. Mais ça n'était pas fini… et Márquez a tenté une ultime attaque dans le dernier virage ! Il a cependant décroisé et c'est bel et bien Dovizioso qui est passé sous le drapeau à damier en premier, vainqueur pour la cinquième fois cette année.

"Ça a été une course géniale ! Les deux pilotes qui se battent pour le titre en bagarre jusqu'au dernier virage ! Dans le dernier tour, j'ai vu que j'avais un petit avantage, mais j'ai fait une petite erreur dans le virage 8 et j'ai perdu beaucoup. J'ai tenté dans le dernier virage, comme en Autriche", sourit Marc Márquez, qui perd cinq points pour n'en afficher plus que 11 d'avance sur Dovizioso.

"Je savais que j'avais cette chance dans la ligne droite de retour, mais j'étais trop loin et notre pneu arrière était complètement fini, à tous les deux", relate le vainqueur. "Mais il a fait une faute et j'ai pu le rattraper, puis j'ai parfaitement passé le virage 10. Je sais par contre que le dernier virage est toujours très difficile avec Márquez. J'ai essayé de tout fermer mais il a trouvé un moyen d'essayer, cependant j'ai pu sortir du virage plus vite."

Suzuki grimpe, Rossi chute

Le podium est complété par Petrucci, finalement distancé de dix secondes par les deux hommes de tête. Derrière, la surprise est venue de Suzuki qui, au terme d'un week-end prometteur, a placé ses deux machines dans le top 5. Dans le coup dès l'extinction des feux, Andrea Iannone et Álex Rins se sont marqués à la culotte durant toute la course, rapidement confrontés à Johann Zarco. Tout s'est décidé à cinq tours de l'arrivée, lorsque les GSX-RR ont pris l'avantage sur la YZR-M1 et que Iannone s'est définitivement défait de son coéquipier.

Vient ensuite Jorge Lorenzo, bref leader du début de course mais rapidement distancé, avec au passage une touchette avec Zarco. Le Majorquin finira par remonter et reprendre l'avantage sur le Français ainsi que sur Aleix Espargaró, qui se classent dans son sillage.

Maverick Viñales obtient quant à lui la neuvième place, devant Loris Baz. Le pilote officiel Yamaha n'a jamais avoir pu sortir la tête de l'eau et rivaliser un tant soit peu avec ses deux rivaux pour le titre, qui ont véritablement évolué sur une autre planète. Valentino Rossi devançait son coéquipier et tous deux avaient même avalé Lorenzo dans le sixième tour, lorsque le Docteur est sorti de scène sur une chute, la deuxième en deux jours.

Kohta Nozane est lui aussi parti à la faute, ainsi que Karel Abraham, Álvaro Bautista ou encore Cal Crutchlow, par deux fois. Dani Pedrosa a pour sa part abandonné au stand après une course calvaire.

 GP du Japon – MotoGP – Course

Pos.PiloteMotoÉcarts
1 italy Andrea Dovizioso  Ducati GP17 47'14.236
2 spain Marc Márquez  Honda RC213V 0.249
3 italy Danilo Petrucci  Ducati GP17 10.557
4 italy Andrea Iannone  Suzuki GSX-RR 18.845
5 spain Álex Rins  Suzuki GSX-RR 22.982
6 spain Jorge Lorenzo  Ducati GP17 24.464
7 spain Aleix Espargaró  Aprilia RS-GP 28.010
8 france Johann Zarco  Yamaha YZR-M1 29.475
9 spain Maverick Viñales  Yamaha YZR-M1 36.575
10 france Loris Baz  Ducati GP15 48.506
11 spain Pol Espargaró  KTM RC16 56.357
12 japan Katsuyuki Nakasuga  Yamaha YZR-M1 1'00.181
13 united_kingdom Sam Lowes  Aprilia RS-GP 1'00.980
14 spain Héctor Barberá  Ducati GP16 1'03.118
15 spain Tito Rabat  Honda RC213V 1'03.514
16 united_kingdom Scott Redding  Ducati GP16 1'04.162
17 united_kingdom Bradley Smith  KTM GP16 1'06.271
18 japan Hiroshi Aoyama  Honda RC213V 1'13.250
Ab. spain Álvaro Bautista  Ducati GP16 3 tours
Ab. spain Dani Pedrosa  Honda RC213V 4 tours
Ab. czech_republic Karel Abraham  Ducati GP15 5 tours
Ab. united_kingdom Cal Crutchlow  Honda RC213V 10 tours
Ab. italy Valentino Rossi  Yamaha YZR-M1 19 tours
Ab. japan Kohta Nozane  Yamaha YZR-M1 21 tours
partages
commentaires
Warm-up - Márquez et la pluie tiennent toujours la vedette

Article précédent

Warm-up - Márquez et la pluie tiennent toujours la vedette

Article suivant

Championnat - Dovizioso revient à 11 points de Márquez

Championnat - Dovizioso revient à 11 points de Márquez
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021