Course - Le triomphe de Viñales, la résistance de Crutchlow !

La course de Silverstone a commencé par un violent accident, elle s'est terminé dans la liesse, alors que Maverick Viñales a ramené Suzuki à la victoire.

Course - Le triomphe de Viñales, la résistance de Crutchlow !
Podium : victoire de Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP, devant Cal Crutchlow, Team LCR Honda, et Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP, vainqueur de la course
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP, vainqueur de la course
Andrea Iannone, Ducati Team, Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP, vainqueur de la course
Troisième place pour Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, Andrea Dovizioso, Ducati Team
Podium : victoire de Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP, devant Cal Crutchlow, Team LCR Honda, et Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Cal Crutchlow, Team LCR Honda, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Podium : victoire pour Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Deuxième place pour Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Loris Baz, Avintia Racing
Deuxième place pour Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Marc Marquez, Repsol Honda Team

Malgré un ciel couvert, la pluie a épargné Silverstone pour ce Grand Prix de Grande-Bretagne. Avec 18°C dans l'air et au sol, la piste est restée sèche et les secondes motos, prêtes pour un changement, sont sagement restées aux stands.

Un premier départ a vu Valentino Rossi signer le holeshot et se faire rapidement déposséder de la tête de la course par Maverick Viñales, déjà prêt à filer en tête. Mais la lourde chute de Loris Baz et Pol Espargaró dans Maggotts a immédiatement interrompu la course, qui a pu reprendre pour 19 tours au lieu des 20 initialement prévus dès que les pilotes ont été évacués, heureusement avec des nouvelles rassurantes en provenance du centre médical.

Parti de la pole à domicile devant plus de 73'000 spectateurs, c'est cette fois Cal Crutchlow qui a passé le premier virage en tête, suivi par Rossi et Viñales. Le pilote Suzuki était bien déterminé à retrouver les commandes et ce fut une affaire rondement menée. Personne n'allait plus le revoir, et 39 minutes plus tard le jeune Espagnol rapportait à Suzuki sa première victoire depuis 2007, semblant avoir avalé ce Grand Prix avec une aisance déconcertante.

Un remake de Phillip Island

Cette course n'en a pas moins été exaltante, et c'est peu de le dire ! Un groupe de cinq pilotes s'est rapidement constitué pour mener une lutte absolument survoltée pour la deuxième place. Derrière Viñales, qui creusait irrémédiablement son avance, la pression était incessante. Cela a commencé dès le 5e tour, alors que Rossi, qui avait tenté par tous les moyens de passer Crutchlow, parvenait à ses fins avant d'enchaîner en dépossédant Márquez de la deuxième place à Stowe.

C'est à ce stade de la course que les chronos ont commencé à s'abaisser de manière généralisée, chacun atteignant la fenêtre de performance idéale de ses pneus. La confrontation n'en a été que plus acharnée entre Crutchlow, Márquez et Rossi, au gré d'un nombre incalculable de dépassements, de quoi rappeler le superbe Grand Prix d'Australie qui nous a tant fait vibrer l'année dernière.

Après quelques coudes-à-coudes musclés mais propres, c'est Crutchlow qui parviendra finalement à tirer son épingle du jeu en profitant dans les derniers tours d'une erreur de Márquez pour se mettre à l'abri. Rossi, légèrement détaché par le pilote LCR allait alors sauver la troisième place, tandis que le leader du championnat ne pouvait que récupérer la quatrième position face à Pedrosa.

Iannone à la faute

Un temps isolé derrière le groupe de poursuivants, Andrea Dovizioso a fini par recoller et cela lui vaut la sixième place finale, un moindre mal après ses récentes chutes.

Son coéquipier, Andrea Iannone, était lui aussi de la partie, et on aurait bien cru que l'avantage allait lui revenir tant il avait avalé ses concurrents avec facilité, dès le 9e tour, après avoir longuement occupé la queue de ce petit groupe. Pedrosa, Márquez, Crutchlow et Rossi : le pilote Ducati n'a fait qu'une bouchée de ses rivaux, et pourtant il n'a pas été en mesure de poursuivre son effort, parti à la faute dans le virage n°17 à cinq tours du drapeau à damier.

Il y avait un absent de taille dans la bagarre qui se jouait aux avant-postes : Jorge Lorenzo. S'il figurait devant Iannone et Pedrosa en début de course, le Champion du monde en titre s'est fait semer. Bien loin de la bataille que livrait son coéquipier pour la deuxième place, Lorenzo s'est retrouvé en confrontation contre Aleix Espargaró pour la 7e place, et s'est incliné.

Pour ses débuts en MotoGP, en remplacement d'un Bradley Smith convalescent, Alex Lowes marque ses premiers points en ralliant l'arrivée en 13e position, venu à bout d'Héctor Barberá, avec qui il s'est opposé dès les premiers tours.

On notera enfin les chutes, sans conséquences, de Stefan Bradl et Scott Redding. Ce dernier a réussi à repartir, malgré deux glissades, et à rallier l'arrivée.

MotoGP - Silverstone - Course

Pos.PiloteMotoÉcart
1  Maverick Viñales   Suzuki 39'03.559
2  Cal Crutchlow   Honda 3.480
3  Valentino Rossi   Yamaha 4.063
4  Marc Márquez   Honda 5.992
5  Dani Pedrosa   Honda 6.381
6  Andrea Dovizioso   Ducati 12.303
7  Aleix Espargaró   Suzuki 16.672
8  Jorge Lorenzo   Yamaha 19.432
9  Danilo Petrucci   Ducati 25.618
10  Álvaro Bautista   Aprilia 32.084
11  Yonny Hernández   Ducati 36.131
12  Eugene Laverty   Ducati 39.130
13  Alex Lowes   Yamaha 40.143
14  Héctor Barberá   Ducati 41.356
15  Tito Rabat   Honda 41.943
16  Jack Miller   Honda 47.610
17  Scott Redding   Ducati 1'56.177
Ab.  Andrea Iannone   Ducati 6 tours
Ab.  Stefan Bradl   Aprilia 17 tours
Ab.  Loris Baz   Ducati  
Ab.  Pol Espargaró   Yamaha  
partages
commentaires
Dani Pedrosa a pris son temps et en est récompensé

Article précédent

Dani Pedrosa a pris son temps et en est récompensé

Article suivant

Championnat - Rossi reprend 3 points, Lorenzo marque le pas

Championnat - Rossi reprend 3 points, Lorenzo marque le pas
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021