Course - Lorenzo fait cavalier seul; Iannone et Rossi sur le podium

Course - Lorenzo fait cavalier seul; Iannone et Rossi sur le podium
Podium : le deuxième Andrea Iannone, Ducati Team, le vainqueur Jorge Lorenzo et le troisième Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Podium : le deuxième Andrea Iannone, Ducati Team, le vainqueur Jorge Lorenzo et le troisième Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, et Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Andrea Iannone, Ducati Team, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, et Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Andrea Dovizioso, Ducati Team, et Marc Marquez, Repsol Honda
Marc Marquez et Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, et Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Andrea Dovizioso et Andrea Iannone, Ducati Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, et Bradley Smith, Tech 3 Yamaha
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, Pol Espargaro, Tech 3 Yamaha, Cal Crutchlow, Team LCR Honda, et Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, Andrea Dovizioso, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Andrea Iannone, Ducati Team, et Bradley Smith, Tech 3 Yamaha
Andrea Iannone, Ducati Team, et Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Ducati battait des records de vitesse, pourtant c'est bien Jorge Lorenzo qui s'était montré le plus impressionnant durant les deux premiers jours du Grand Prix d'Italie. Sa rapidité et, surtout, sa régularité inquiétaient les autres hommes forts du Championnat. A juste titre, car aujourd'hui le pilote espagnol n'a pas eu d'adversaire à sa taille en course.

Lorenzo met tout le monde d'accord

Passé en tête dès le premier tour, Lorenzo n'a que brièvement offert aux Márquez, Dovizioso et Iannone la possibilité de suivre son rythme. Lorsqu'il a commencé à marteler les meilleurs chronos, le Majorquin ne leur a laissé aucune chance et s'est irrémédiablement échappé. 1s d'avance au 5e tour, 3s au 8e tour, 6s au 12e... et jusqu'à 8.4s avant de dérouler jusqu'à l'arrivée, allant jusqu'à saluer le public avant le drapeau à damier pour fêter son troisième succès consécutif.

Derrière ce vainqueur incontestable, la bagarre a fait rage pour attribuer les deux autres places du podium. Auteur d'un départ si prompt qu'il n'est pas sans susciter la suspicion, Andrea Iannone s'est immédiatement installé dans le groupe de poursuivants, au même titre que son coéquipier Andrea Dovizioso.

Toutes les photos du GP d'Italie

Malgré le choix d'un pneu avant dur, Márquez a parfaitement réussi son envol depuis la 13e place, grâce notamment à un dépassement très incisif dans le premier virage. Dès le deuxième tour, il était installé dans le top 3, entre les deux GP15. Dani Pedrosa a opté pour un départ plus doux, pourtant dès le 8e tour il avait fait la jonction avec ce groupe. Quant à Valentino Rossi, dixième dans le tour initial, il a dû venir à bout de Smith, Pol Espargaró et Crutchlow avant de lui aussi se joindre à la fête.

A la mi-course, ces cinq hommes étaient en mesure de prétendre à la deuxième place, pourtant deux d'entre eux allaient vite déchanter. D'abord Dovizioso, contraint de renoncer à cause d'un fort chattering arrière. Nouveau coup de théâtre quelques instants plus tard : en bagarre contre Iannone, Márquez est parti à la faute, encaissant son deuxième zéro pointé de l'année.

En prenant l'avantage sur Pedrosa peu après la chute de Márquez, Rossi a donc provoqué le délire des quelque 90.000 spectateurs, car il était désormais sur le podium. Le trio de tête ne changera plus jusqu'à l'arrivée, Lorenzo s'imposant devant un Iannone pourtant toujours convalescent - "C'est ma tête qui est forte," dira-t-il modestement - et un Rossi soulagé de sauver 16 points après un week-end finalement mitigé.

Les places d'honneur

Les pilotes Tech3 terminent à 15s du vainqueur, Bradley Smith emmenant Pol Espargaró dans sa roue. Le pilote Suzuki Maverick Viñales décroche son meilleur résultat avec la 7e place, au terme d'une course isolée. Michele Pirro se classe huitième, devant les Pramac de Danilo Petrucci et Yonny Hernandez, et la Honda de Scott Redding. Le Français Loris Baz a dominé aujourd'hui la catégorie Open et il marque les points de la douzième position.

Outre Márquez, quatre pilotes ont chuté. Aleix Espargaró a quitté la scène dès le 3e tour, après un contact contre Danilo Petrucci au premier virage. Pas de blessure supplémentaire pour l'Espagnol malgré un accident violent, sur lequel se penche la direction de course.

Stefan Bradl, Nicky Hayden et Jack Miller ont eux aussi chuté, sans gravité. Puis en fin de course, c'est Cal Crutchlow qui est parti au tapis, se relevant encore plus endolori qu'il ne l'était au départ, sa chute au warm-up lui ayant valu une blessure de la main.

Abandon également pour Alex de Angelis, sur problème technique. Quant à Karel Abraham, il a dû s'acquitter d'un ride through pour faux départ.

Au Championnat du Monde, Rossi n'a plus que 6 points d'avance sur Lorenzo. Dovizioso conserve la troisième place avec 35 de retard sur le leader et seulement 2 d'avance sur Iannone.

Grand Prix d'Italie MotoGP - Course :

Pos.  Nº  Pilote Moto  Ecart
1 99  Jorge Lorenzo Yamaha  
2 29  Andrea Iannone Ducati 5.563
3 46  Valentino Rossi Yamaha 6.661
4 26  Dani Pedrosa Honda 9.978
5 38  Bradley Smith Yamaha 15.284
6 44  Pol Espargaro Yamaha 15.665
7 25  Maverick Viñales Suzuki 23.805
8 51  Michele Pirro Ducati 29.152
9 Danilo Petrucci Ducati 32.008
10 68  Yonny Hernandez Ducati 34.571
11 45  Scott Redding Honda 38.553
12 76  Loris Baz Yamaha Forward 42.158
13 Hector Barbera Ducati 44.801
14 19  Alvaro Bautista Aprilia 50.435
15 50  Eugene Laverty Honda 53.060
16 63  Mike di Meglio Ducati 1'15.265
17 17  Karel Abraham Honda 1'15.381
18 33  Marco Melandri Aprilia 1'41.840
  35  Cal Crutchlow Honda Abandon
  93  Marc Marquez Honda Abandon
  Andrea Dovizioso Ducati Abandon
  Stefan Bradl Yamaha Forward Abandon
  69  Nicky Hayden Honda Abandon
  41  Aleix Espargaro Suzuki Abandon
  43  Jack Miller Honda Abandon
  15  Alex de Angelis ART/Aprilia Abandon

 

 

partages
Rossi ne fait pas de calculs et prend "chaque course à fond"

Article précédent

Rossi ne fait pas de calculs et prend "chaque course à fond"

Article suivant

Jorge Lorenzo - "Je ne m'y attendais pas"

Jorge Lorenzo - "Je ne m'y attendais pas"
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021