Course - Márquez survole ; Pedrosa et les Ducati se percutent !

Marc Márquez a repris les commandes du championnat 2018 des mains d'un Andrea Dovizioso à terre en remportant le GP d'Espagne, devant Johann Zarco et Andrea Iannone.

Course - Márquez survole ; Pedrosa et les Ducati se percutent !
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le public
Xavier Simeon, Avintia Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Jorge Lorenzo, Ducati Team
Le départ
Jorge Lorenzo, Ducati Team, Andrea Dovizioso, Ducati Team, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Karel Abraham, Angel Nieto Team
Chute de Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Alvaro Bautista, Angel Nieto Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Jorge Lorenzo, Ducati Team
La chute de Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team, après l'accident
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Franco Morbidelli, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Thomas Luthi, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Les grid girls
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Scott Redding, Aprilia Racing Team Gresini
Franco Morbidelli, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS

C’est par 24°C dans l’air et 40°C en piste que le plateau MotoGP, mené par le poleman Cal Crutchlow (LCR Honda) s’est lancé à l’assaut du holeshot au premier virage, celui-ci revenant à un Jorge Lorenzo explosif depuis la quatrième position de la grille, tandis que Crutchlow voyait Dani Pedrosa et Johann Zarco lui passer devant également.

Déterminé à ne pas laisser le trio prendre ses aises devant, Marc Márquez, parti P5 sur la grille, faisait à son tour sauter le Britannique au terme du premier tour, devant les deux Suzuki d'Álex Rins et Andrea Iannone séparées par Andrea Dovizioso, avant de prendre le meilleur sur Zarco à l’abord du troisième passage.  

Un troisième passage voyant Lorenzo – seul homme ayant choisi le pneu avant tendre – aborder une courbe trop large et manquer de laisser le commandement à Pedrosa, tandis que Márquez passait dans un trou de souris et prenait le meilleur sur son équipier Repsol Honda dans le virage 11.

Avec 20 tours à parcourir, un Dovizioso en dur-medium continuait à se placer en position de spectateur de la bataille aux avant-postes, tandis que Zarco, visiblement en délicatesse avec son avant medium, devait céder face à l’Italien avant de se faire passer par Rins en évitant la chute sur un freinage large. Une position que le Français reprendra cependant vite, le pilote espagnol de l’équipe Suzuki finissant à terre pour la troisième fois en quatre courses quelques secondes plus tard.

 

Le poleman à terre, le top 4 en une demi-seconde

Contenant Márquez avec 0"2 d’avance sur les deux Honda d’usine, Lorenzo continuait à avaler la piste en tête lorsque Crutchlow finissait à terre à son tour, suite à une perte de contrôle comme on en a vu énormément ce week-end, dans le délicat premier virage.

C’est dans le huitième passage que Márquez prenait la décision de plonger à l’intérieur de Lorenzo pour prendre les commandes de la course dans le virage… Lorenzo, laissant à Pedrosa et Dovizioso l’obligation de tenter de passer à leur tour le pilote Ducati pour ne pas laisser l’écart se creuser irrémédiablement. Peu auraient misé sur la capacité du leader italien du Championnat du monde à venir se mêler à la lutte pour le podium en début de week-end, mais un block-pass implacable sur Pedrosa lui permettait de prendre la roue de son équipier auteur du holeshot.

Derrière ce groupe, les écarts se creusaient 1"7 par 1"7, avec un Zarco décroché en 5e position, devant Iannone et un Petrucci emmenant Rossi dans sa roue.

Márquez passe à l’attaque à mi-course

Avec 0"3 d’avance sur Lorenzo à la mi-course, Márquez laissait le soin aux Ducati et Pedrosa de tenter de maintenir son rythme, tout en ménageant ses pneumatiques (dur-medium) pour la fin de course.

L’Espagnol passait à côté de la punition en frôlant la chute après une glissade sur des graviers laissés par la Honda Marc VDS de Lüthi. Rattrapant sa machine dans un style "rodéo" spectaculaire en pleine courbe, il parvenait néanmoins à creuser l’écart de manière implacable et abordait le 14e passage avec 1"1 d’avance.

Impatient derrière Lorenzo, pendant que Márquez enfonçait le clou avec le meilleur tour en course et faisait passer son avance au-dessus des deux secondes, Dovizioso choisissait le dernier virage pour porter une attaque sur son équipier, manquant d’embarquer la roue de celui-ci d’un rien au freinage, et laissant finalement Pedrosa prendre le dessus… seulement le temps de la ligne droite des stands.

 

Désastre pour Ducati et Pedrosa, Márquez seul devant !

À six tours de l'arrivée, le bouchon Lorenzo sautait avec fracas dans une incroyable manœuvre mettant à terre les trois poursuivants d’un coup ! Sur un dépassement propre de Dovizioso sur Lorenzo poussant l’Espagnol à refermer fortement l’angle vers l’intérieur de la courbe, Pedrosa, à la corde, entrait au contact avec le #99 et réalisait un spectaculaire highside. Dovi passait à la trappe par effet collatéral, ne pouvant éviter un Lorenzo désarçonné.

Les trois pilotes à terre, une soudaine lutte pour le podium s’ouvrait, dix secondes derrière Márquez, entre Iannone (3e), Petrucci (4e), Rossi (5e) et Miller (6e), tandis que Zarco évoluait à une confortable seconde place, six secondes derrière le commandement et quatre secondes devant la troisième place !

 

Miller (dur-dur) s’offrait Rossi avant d’aborder les cinq derniers tours, tandis que Petrucci prenait le meilleur sur Iannone dans le virage 6.

Les derniers tours de course seront d’une sérénité absolue pour un Márquez concentré sur le fait de rallier l’arriver aisément devant Zarco, tandis que Rossi reprenait la 5e place à Miller à deux tours de l’arrivée et sauvait quelques points inespérés avec une Yamaha d’usine peu à son aise à Jerez mais disposant étonnement de rythme en toute fin de course.

Le harcèlement de Iannone sur Petrucci pour la dernière marche du podium à deux tours du drapeau à damier portait ses fruits, permettant au #29 de contrôler le rythme jusqu’à l’arrivée pour sabrer le champagne pour la seconde fois consécutive.

Márquez seul en tête du championnat

La performance du jour permet à Márquez de prendre les commandes du championnat avec 70 points, 12 de plus que Johann Zarco, désormais second. Malgré une anonyme septième position, Vinales évolue avec 50 points en troisième place, devant le trio italien Iannone/Dovizioso/Rossi.

"C'est une belle victoire avec ces fans incroyables", s'est réjoui le Champion en titre. "J'étais convaincu avant la course que je pouvais gagner, je l'ai dit hier aussi : je n'avais pas fait le meilleur tour en qualifs. Aujourd'hui, j'ai été intelligent, je savais que mon équipier était peut-être aussi fort, si ce n'est plus fort. La course est longue, et il fallait gérer".

 
Grand Prix d'Espagne - Course
P.PiloteMotoÉcart
1 spain Marc Márquez Honda RC213V 41:39.678
2 france Johann Zarco Yamaha YZR-M1 5.241
3 italy Andrea Iannone Suzuki GSX-RR 8.214
4 italy Danilo Petrucci Ducati GP18 8.617
5 italy Valentino Rossi Yamaha YZR-M1 8.743
6 australia Jack Miller Ducati GP17 9.768
7 spain Maverick Viñales Yamaha YZR-M1 13.543
8 spain Álvaro Bautista Ducati GP17 14.076
9 italy Franco Morbidelli Honda RC213V 16.822
10 finland Mika Kallio KTM RC16 19.405
11 spain Pol Espargaró KTM RC16 21.149
12 japan Takaaki Nakagami Honda RC213V 21.174
13 united_kingdom Bradley Smith KTM RC16 21.765
14 spain Tito Rabat Ducati GP17 22.103
15 united_kingdom Scott Redding Aprilia RS-GP 36.755
16 malaysia Hafizh Syahrin Yamaha YZR-M1 41.861
17 belgium Xavier Siméon Ducati GP16 49.241
18 czech_republic Karel Abraham Ducati GP16 1 tour
  spain Jorge Lorenzo Ducati GP18 Abandon
  italy Andrea Dovizioso Ducati GP18 Abandon
  spain Dani Pedrosa Honda RC213V Abandon
  united_kingdom Cal Crutchlow Honda RC213V Abandon
  switzerland Thomas Lüthi Honda RC213V Abandon
  spain Álex Rins Suzuki GSX-RR Abandon
  spain Aleix Espargaró Aprilia RS-GP Abandon

partages
commentaires
Claudio Domenicali nommé président de la MSMA

Article précédent

Claudio Domenicali nommé président de la MSMA

Article suivant

Championnat - Márquez s'échappe, Zarco deuxième !

Championnat - Márquez s'échappe, Zarco deuxième !
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021