Course - Márquez n'a eu aucun adversaire à sa mesure

Si le vainqueur du jour a vécu une course limpide, les chutes de ses principaux adversaires ont été les principaux événements du Grand Prix.

Course - Márquez n'a eu aucun adversaire à sa mesure
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Maverick Viñales, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki Ecstar MotoGP, Aleix Espargaro, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

La vérité du samedi peut radicalement évoluer en une journée. Les espoirs engendrés par la pole position de Valentino Rossi ont rapidement été dissipés.

Au départ, l'Italien est en position idéale pour prolonger le suspense de la lutte pour le titre mondial. Après quelques virages, le pilote Yamaha se fait dépasser par Jorge Lorenzo, puis Marc Márquez. Aleix Espargaró en a même profité, l'espace de quelques instants ! Après quelques tours, le classement est le suivant : Márquez, prenant quelques dixièmes d'avance sur Lorenzo, lui-même sous la menace de son équipier.

Pour tenter de grappiller quelques unités précieuses sur Márquez, Rossi se doit de porter l'estocade sur Lorenzo. Une fois le dépassement produit, le nonuple Champion du monde se met en chasse derrière la Honda officielle. Mais soudainement, ce n'est plus le numéro 46 qui poursuit le leader, mais bien le 99 ! Rossi venait de chuter dans l'épingle. Une chute qui le contraint à l'abandon quelques instants plus tard.

"Lorenzo out", le message-clé

Rossi à terre, Márquez vient de faire indirectement un premier pas vers le titre. Il faut ensuite que Lorenzo ne finisse pas mieux que 4e pour que la couronne tombe dans l'escarcelle du Catalan. Mis sous pression par Andrea Dovizioso, Lorenzo serre les dents pour préserver sa 2e place. Ce dernier effectue un travail remarquable, en dépit des douleurs à la cheville liées à sa chute du samedi matin.

Derrière, les deux Suzuki font le spectacle. Espargaro, qui était parti en trombe, perd progressivement le contact avec le podium. Son équipier Maverick Viñales n'en demandait pas tant. Le voici qui place une attaque imparable, pour le gain de la 4e place.

L'Espagnol se retrouve par la force des choses sur la dernière marche du podium, puisque Jorge Lorenzo termine sa course dans le bac à gravier à cinq tours de la fin ! Un nouveau rebondissement qui permet à Márquez de devenir Champion si tant est qu'il puisse rallier l'arrivée en vainqueur. Le panneautage indiqué au pilote est limpide : " Lorenzo out". Márquez gère son avance et peut laisser éclater sa joie sous le drapeau à damier. Il devient le plus jeune pilote à aligner cinq titres en MotoGP (un en 125cc, un en Moto2, trois en catégorie-reine) !

Cet événement aura éclipsé les autres faits de course. Jack Miller et Eugene Laverty ont rejoint les Yamaha officielles dans le liste des abandons sur chute, tandis que Héctor Barberá termine 18e et dernier après être tombé. Le Français Loris Baz aura été très discret (16e), juste derrière le remplaçant de Dani Pedrosa, Hiroshi Aoyama. Enfin, une mention speciale peut être attribué à Álvaro Bautista, qui signe le meilleur résultat de l'histoire d'Aprilia en MotoGP (7e) !

MotoGP - Motegi - Course

PosPiloteMotoToursÉcart
1  Marc Márquez  Honda 24  
2  Andrea Dovizioso  Ducati 24 2.992
3  Maverick Viñales  Suzuki 24 4.104
4  Aleix Espargaró  Suzuki 24 4.726
5  Cal Crutchlow  Honda 24 15.049
6  Pol Espargaró  Yamaha 24 19.654
7  Álvaro Bautista  Aprilia 24 23.032
8  Danilo Petrucci  Ducati 24 28.555
9  Scott Redding  Ducati 24 28.802
10  Stefan Bradl  Aprilia 24 32.330
11  Katsuyuki Nakasuga Yamaha 24 42.845
12  Yonny Hernández  Ducati 24 52.219
13  Bradley Smith  Yamaha 24 53.783
14  Tito Rabat  Honda 24 54.760
15  Hiroshi Aoyama  Honda 24 1'00.155
16  Loris Baz  Ducati 24 1'04.440
17  Héctor Barberá  Ducati 24 1'42.966
18  Mike Jones  Ducati 23 1 tour
AB   Jorge Lorenzo  Yamaha 19 5 tours
AB   Valentino Rossi  Yamaha 6 18 tours
AB   Jack Miller  Honda 6 18 tours
AB   Eugene Laverty  Ducati 2 22 tours
partages
commentaires
Dani Pedrosa opéré avec succès de la clavicule
Article précédent

Dani Pedrosa opéré avec succès de la clavicule

Article suivant

Márquez - J'ai dû perdre un championnat pour comprendre

Márquez - J'ai dû perdre un championnat pour comprendre
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021