Course - Márquez triomphe, Lorenzo à terre!

Quel Grand Prix! Le genre à vous sceller un championnat avec une pluie que l’on n’attendait pas et qui a une fois de plus tout bouleversé. En faisant sa victime préférée, en la personne de Jorge Lorenzo.

Course - Márquez triomphe, Lorenzo à terre!
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Bradley Smith, Tech 3 Yamaha
Scott Redding, Marc VDS Racing Honda
Un casque spécial pour Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Ce dernier a beau montrer une maîtrise intimidante sur piste sèche, il a un problème relationnel avec la pluie. L’averse qui a humidifié le tracé de Misano dès le départ donné a chamboulé toutes les stratégies. Pneus durs ou tendres, ailerons ou pas, ces questions n’étaient plus d’actualité. Il fallait alors décider quand s’arrêter. Et bien repartir. Un jeu déjà difficile mais qui s’est compliqué avec deux pilotes qui se sont marqués à la culotte, au détriment des circonstances. Plutôt que l’exploit, l’essentiel était de faire comme l’autre. Une guerre d’usure qui a eu la peau de Por Fuera.

L’Espagnol avait pourtant pris son destin en main en rentrant pour prendre sa machine en pneus pluie et rouler à une allure suffisante pour garder les commandes de la course. Le tout, quand même, sous la menace constante de Marc Márquez alors qu’après un moment d’observation, Vale était revenu au contact du duo en duel.

Mais il était dit que cette 13ème course de la saison ne se contenterait pas d’un seul rebondissement. La pluie a cessé et la piste a séché, détruisant les gommes faites pour les averses. Les premiers pilotes du peloton sont entrés pour, à nouveau, changer de moto alors qu’un certain Bradley Smith, qui s’est entêté à rester en piste, donnait le signal d’un renversement de conjoncture en signant des chronos dix secondes plus rapides que les hommes de tête.

Un message reçu par Márquez qui a fait le bon choix tandis que malgré les injonctions du stand Yamaha, les officiels d’Iwata restaient à l’ouvrage, se regardant de près. Jorge Lorenzo a fini par céder pour repartir le mors aux dents. Trop vite, puisque la chute est arrivée quelques virages plus loin. Un abandon qui coûtera cher à l’heure des comptes. Valentino Rossi est rentré ensuite pour repartir cinquième. Une place qu’il gardera jusqu’au drapeau à damiers et qui lui donne à présent 23 longueurs d’avance sur son équipier, parti à la clinique mobile se faire examiner une main.

Le podium de cette course échevelée est complété par des braves. Bradley Smith est l’un d’eux, lui qui a défié les conditions avec la même machine tandis que Scott Redding peut avoir le sentiment du travail bien fait alors qu’il était à terre dans le bac à graviers après six tours. Le quatrième homme est grand, de taille comme de talent, puisqu’il s’agit d’un Loris Baz qui finit quand même devant le Doctor ; et prend les commandes de la catégorie Open. Mike Di Meglio est 13ème et donc dans les points. Non, ce Grand Prix de Saint Marin n’aura pas été anodin pour bon nombre de destins.

Grand Prix de Saint-Marin - Course

  Nº Pilote Moto Temps 
1 93  Marc Márquez Honda 48'23.819 
2 38  Bradley Smith Yamaha 7.288
3 45  Scott Redding Honda 18.793
4 76  Loris Baz Yamaha Forward 26.427
5 46  Valentino Rossi Yamaha 33.196
6 Danilo Petrucci Ducati 35.087
7 29  Andrea Iannone Ducati 36.527
8 Andrea Dovizioso Ducati 37.434
9 26  Daniel Pedrosa Honda 39.516
10 41  Aleix Espargaró Suzuki 39.692
11 35  Cal Crutchlow Honda 41.995
12 43  Jack Miller Honda 46.075
13 63  Mike Di Meglio Ducati 48.381
14 25  Maverick Viñales Suzuki 52.325
15 19  Álvaro Bautista Aprilia 53.348
16 Stefan Bradl Aprilia 58.828
17 69  Nicky Hayden Honda 1'02.649
18 Héctor Barberá Ducati 1'04.768
19 50  Eugene Laverty Honda 1'05.677
20 71  Claudio Corti Yamaha Forward 1 Tour
21 17  Karel Abraham Honda 1 Tour
 
(19) 44  Pol Espargaró Yamaha Abandon
(4) 99  Jorge Lorenzo Yamaha Abandon
(15) 68  Yonny Hernández Ducati Abandon
(16) 15  Alex de Angelis ART/Aprilia Abandon
(26) 51  Michele Pirro Ducati Abandon
partages
commentaires
Kevin Schwantz - "Oui, Valentino est mon favori"

Article précédent

Kevin Schwantz - "Oui, Valentino est mon favori"

Article suivant

Championnat - Valentino Rossi fait le break

Championnat - Valentino Rossi fait le break
Charger les commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021