Course - Des tribunes jaunes, un podium 100% rouge

Après avoir verrouillé la première ligne de la grille de départ, Ducati a signé son premier triplé à l'arrivée du Grand Prix de Valence, avec la victoire de Pecco Bagnaia devant Jorge Martín et Jack Miller.

Course - Des tribunes jaunes, un podium 100% rouge

Pour la 432e fois de sa carrière, Valentino Rossi a offert à voir le cérémonial si méticuleux de sa préparation à une course, une série de gestes superstitieux que les 76'226 spectateurs réunis dans les tribunes du circuit Ricardo Tormo de Valence et les dizaines de photographes et de cameramen attroupés autour de lui ont suivi avec plus d'attention que jamais. Le Docteur prenait son dernier départ en Grand Prix et personne n'aura voulu en manquer une miette, ni les fans, ni les collègues, ni les anciens adversaires Casey Stoner, Jorge Lorenzo et Max Biaggi, tous présents.

Qualifié dixième sur la grille de départ, le nonuple Champion du monde s'est efforcé de prouver durant les 27 derniers tours de sa carrière dans la discipline la résistance dont il pouvait encore être capable à 42 ans. Mais à l'avant, ce sont certains des grands espoirs du MotoGP, son propre élève Pecco Bagnaia, 24 ans, ou le poleman Jorge Martín, 23 ans, qui se sont chargés d'incarner la nouvelle génération.

Suzuki se montre, Ducati assomme

À l'extinction des feux, Jorge Martín a conservé le bénéfice de sa pole position devant les Ducati officielles de Jack Miller et Pecco Bagnaia, entre lesquelles s'est intercalée la Suzuki de Joan Mir. Miller a dépossédé Martín des commandes à l'entrée dans le deuxième tour, mais n'a toutefois pas pu tenir ce rang plus de quelques secondes. Le pilote Pramac repassé en tête, c'est Mir qui a dépassé Miller, et à la fin du deuxième tour ce fut Bagnaia, puis Rins dans la foulée.

Au quatrième tour, Mir a glissé à la quatrième place, passé par Bagnaia mais aussi par Álex Rins. Dans la boucle suivante, Miller, toujours en difficulté, s'est fait passer par Fabio Quartararo. La hiérarchie allait alors quelque peu se stabiliser, avant un coup de théâtre au 11e tour : Rins, jusqu'alors solide troisième dans le sillage de Martín et Bagnaia, est parti à la faute dans le virage 6.

Comme bien souvent à Valence, les écarts avaient déjà commencé à se creuser à ce stade de la course et les opportunités de bagarre en furent limitées. Le duel le plus intense serait finalement celui qui allait opposer les hommes de tête. Pressant jusqu'alors, Bagnaia a fini par trouver l'ouverture pour passer Martín à la mi-course. Sitôt installé en tête, le pilote italien a signé le nouveau record en course à Valence (1'31"042) et s'est constitué plus de quatre dixièmes d'avance.

Son coéquipier, Jack Miller, avait repris du poil de la bête, si bien que dans le 19e tour il a réussi à porter une attaque sur Joan Mir pour remonter sur le podium provisoire. Dès lors, la hiérarchie finale était connue : Bagnaia s'est révélé imbattable et il a décroché une quatrième victoire irréprochable, devant Martín et Miller. Un premier podium 100% Ducati pour conclure cette saison !

Joan Mir et Fabio Quartararo, titrés l'an dernier et cette année, ont complété le top 5 sous le drapeau à damier, devant Johann Zarco, Brad Binder et Enea Bastianini, tous trois isolés à l'arrivée. Cette huitième place est insuffisante pour Bastianini qui s'opposait à Martín au classement des rookies et perd donc ce titre face au pilote Pramac. Aleix Espargaró, qui a gagné cinq places au départ après des qualifications frustrantes, a quant à lui finalement obtenu la neuvième place.

Un dernier top 10 pour Rossi

Valentino Rossi s'est frotté à Fabio Quartararo puis à Johann Zarco dans les premiers instants de la course. Repoussé à la dixième place par le pilote Pramac dans le cinquième tour, il se trouvait sous la menace de Takaaki Nakagami lorsque le Japonais a perdu le contrôle, enregistrant ce qui était alors le premier abandon de la course.

Le nouveau poursuivant du #46 n'était pas moins menaçant et Rossi en a vite fait les frais : dans le neuvième tour, en effet, Enea Bastianini a réussi à le passer à son tour. Plus personne n'allait ensuite attaquer le Docteur, qui a pu passer la ligne d'arrivée dans le top 10, devançant son ami Franco Morbidelli et son coéquipier sur cette fin de saison, Andrea Dovizioso.

On ne sait pas ce qui aura été le plus beau, entre la course en elle-même et les festivités qui ont suivi le passage de la ligne d'arrivée. Valentino Rossi a reçu les honneurs dus à son statut d'immense champion, des acclamations venues de tribunes peintes en jaune tout autant que des pilotes qui ont partagé la piste avec lui pour cette dernière et qui se sont regroupés autour de lui pour un ultime salut, puis c'est dans la liesse que la Yamaha #46 a fait son retour dans la pitlane.

Danilo Petrucci et Iker Lecuona disputaient eux aussi leur dernier Grand Prix MotoGP avant de quitter le MotoGP. L'Espagnol a pu marquer le point de la 15e place, alors que son coéquipier, en partance pour le Dakar, s'est classé 18e.

Lire aussi :

Spain GP de Valence MotoGP

P. # Pilote Moto Temps Écart
1 63 Italy Pecco Bagnaia Ducati -  
2 89 Spain Jorge Martín Ducati 0.489 0.489
3 43 Australia Jack Miller Ducati 0.823 0.823
4 36 Spain Joan Mir Suzuki 5.214 5.214
5 20 France Fabio Quartararo Yamaha 5.439 5.439
6 5 France Johann Zarco Ducati 6.993 6.993
7 33 South Africa Brad Binder KTM 8.437 8.437
8 23 Italy Enea Bastianini Ducati 10.933 10.933
9 41 Spain Aleix Espargaró Aprilia 12.651 12.651
10 46 Italy Valentino Rossi Yamaha 13.468 13.468
11 21 Italy Franco Morbidelli Yamaha 14.085 14.085
12 4 Italy Andrea Dovizioso Yamaha 16.534 16.534
13 73 Spain Álex Márquez Honda 17.059 17.059
14 88 Portugal Miguel Oliveira KTM 18.221 18.221
15 27 Spain Iker Lecuona KTM 19.233 19.233
16 12 Spain Maverick Viñales Aprilia 19.815 19.815
17 10 Italy Luca Marini Ducati 28.860 28.860
18 9 Italy Danilo Petrucci KTM 32.169 32.169
  42 Spain Álex Rins Suzuki    
  30 Japan Takaaki Nakagami Honda    

partages
commentaires
Quiz - Êtes-vous incollable sur Valentino Rossi ?
Article précédent

Quiz - Êtes-vous incollable sur Valentino Rossi ?

Article suivant

Valentino Rossi : ses records, sa place dans l'Histoire

Valentino Rossi : ses records, sa place dans l'Histoire
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021