Crutchlow - "Nous avons encore beaucoup de travail à faire"

partages
commentaires
Crutchlow -
Par : Willy Zinck
7 févr. 2017 à 09:00

Alors que le Britannique n'a pas à rougir de sa performance lors des essais de Sepang, celui-ci regrette les nombreux problèmes mécaniques qui sont venus compromettre le bon déroulement de ces premiers tests.

Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda

Vainqueur de ses deux premières courses l'an passé, en République Tchèque puis en Australie, Cal Crutchlow a mis fin à 35 ans de disette pour le Royaume-Uni, qui n'avait plus vu l'un des siens décrocher une victoire depuis un succès de Barry Sheene lors du Grand Prix de Suède 1981.

Alors qu'il centralise tous les espoirs du peuple britannique, difficile de savoir si l'Anglais aura les épaules nécessaires pour suivre les pas de ses glorieux aînés. Face aux attentes, le natif de Coventry a mis les bouchées doubles lors des essais de Sepang, couvrant au total 151 tours pour finalement s'adjuger le neuvième meilleur temps global, à 0"360 de Maverick Viñales.

L'Anglais s'est donc livré à un travail méticuleux, en comparant différentes spécifications du moteur Honda, notamment entre celui de 2016 et sa toute dernière version. "Nous avons eu beaucoup de travail à faire, j’ai travaillé jusqu’à la dernière seconde car j’ai un chef d’équipe qui me pousse à la roue", a plaisanté le pilote LCR au terme des essais. "J’ai fait une longue journée sur la nouvelle spécification du moteur, et ce fut très positif."

Honda en retrait

Néanmoins, ces premiers tests officiels ont aussi été accompagnés par leurs lots de pépins mécaniques, avec notamment des soucis récurrents, pour l'équipe satellite LCR comme pour l'équipe d'usine, au niveau de l'électronique. Des problèmes déjà rencontrés par Honda l'an passé, et qui ont bridé la semaine dernière le temps de roulage de ses pilotes, à l'image d'un Marc Márquez pied à terre lors de la journée du mardi.

Pour Crutchlow, le déficit de roulage engendré par ce souci pourrait s'avérer préjudiciable pour la marque à l'aile dorée, même si la performance pure semble être au rendez-vous. "Nous sommes suffisamment contents pour le moment mais nous avons beaucoup de travail à faire", a admis le Britannique. "Il n’y a pas de doute là-dessus, et je pense toujours que nous sommes un peu en retrait mais nous le savons et Honda le sait."

Selon l'Anglais, plusieurs éléments sont venus ternir la performance globale de l'équipe LCR sur ces trois jours d'essais. Signe des tracas actuels de la marque japonaise avec son bloc propulseur, Crutchlow a expérimenté des difficultés au niveau du frein moteur. "J’ai eu pas mal de problèmes avec le frein moteur et la moto n’était pas capable de s’arrêter", reprend-il. "Vous savez nous perdons au moins trois dixièmes seulement dans ce domaine."

Manque de roulage

À cela est venue s'ajouter une allocation de pneumatiques qui, selon l'Anglais, lui a aussi fait perdre beaucoup de temps sur un tour. "Dans l’ensemble, je n’ai pas fait de long run. J’ai fait dix tours et je les aurais faits bien plus rapidement, mais j’avais un très mauvais pneu qui était usé et j’ai décidé de simplement continuer", explique-t-il. "Les temps au tour ont été surprenants dans le bon sens du terme lors de ce run, et ce que nous savons c’est que si nous avions eu un pneu correct, provenant d'une autre allocation de pneus, nous aurions été au moins une demi-seconde plus rapides par tour."

Avec un pneu correct, nous aurions été une demi-seconde plus rapides.

Cal Crutchlow

Au total, ce seraient donc environ huit dixièmes qu'aurait perdus Crutchlow au guidon de sa RC213V en raison de ces différents soucis techniques. Un calcul sans doute un peu optimiste quand on sait que le pilote LCR a terminé à un peu plus de trois dixièmes du meilleur temps.

Malgré ces difficultés, les essais de Sepang ont tout de même permis à l'équipe satellite d'emmagasiner de précieuses données au niveau du moteur, afin de dresser des parallèles et de tirer des conclusions dans un futur proche. "Nous avons fait quelques comparaisons avec nos vieilles motos, ce qui a également été une bonne surprise car cela a confirmé plusieurs choses. Lorsque nous nous assiérons à la maison, nous analyserons tout cela", a ajouté Crutchlow.

Il faudra faire vite, car les prochains tests auront lieu dès la fin de la semaine prochaine, en Australie sur le tracé de Phillip Island.

Porte-clés Cal Crutchlow
Porte-clés Cal Crutchlow, en vente sur Motorstore.com
Article suivant
Petrucci - "Un double pas en avant par rapport à 2016"

Article précédent

Petrucci - "Un double pas en avant par rapport à 2016"

Article suivant

Ce qu'il faut retenir des essais de Sepang

Ce qu'il faut retenir des essais de Sepang
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Essais de janvier à Sepang
Catégorie Mercredi
Lieu Sepang International Circuit
Pilotes Cal Crutchlow Boutique
Équipes Team LCR
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions