La chute de 2018 a "hanté" Crutchlow toute l'année

Deuxième du Grand Prix d'Australie, Cal Crutchlow a avoué avoir été "hanté" par l'accident dont il a été victime il y a un an sur le circuit de Phillip Island et qui l'a blessé gravement à la cheville droite.

La chute de 2018 a "hanté" Crutchlow toute l'année

Douze mois après une terrible chute qui est allée jusqu'à faire planer le doute sur la suite de sa carrière, Cal Crutchlow a retrouvé le circuit de Phillip Island ce week-end. Avec un final en apothéose, puisque le Britannique est monté sur la deuxième marche du podium, derrière Marc Márquez. Le numéro 35 a également mené plusieurs tours en début de course, avant que le duo composé de Márquez et Maverick Viñales ne prenne la poudre d'escampette. Derrière, Crutchlow a pu s'échapper pour assurer dans des conditions difficiles ce qui s'annonçait comme une troisième place, avant qu'elle ne se transforme en deuxième position suite à la chute du pilote Yamaha.

Lire aussi :

"Nous sommes absolument ravis ! L'équipe a fait du bon travail pour me construire une moto capable d'être sur le podium aujourd'hui. Il me manquait un peu pour partir avec les deux premiers, mais nous pensons que c'était le pneu arrière, car le mien était complètement détruit après quatre ou cinq tours d'attaque derrière eux", a-t-il déclaré au site officiel du MotoGP.

Sa violente chute de 2018, au virage 1, avait laissé Crutchlow avec de graves blessures à la cheville droite, l'ayant fait manquer toute la fin du championnat. Le téméraire Britannique a avoué que pour la première fois de sa carrière, un accident l'avait fortement secoué mentalement. De quoi rendre le voyage de retour vers Phillip Island difficile et stressant...

"Quelle année ! Revenir après la blessure, toute la récupération où je me demandais si je pourrais ne serait-ce que piloter une moto de nouveau.... et maintenant être sur le podium ici. Je n'ai jamais eu une chute à laquelle j'ai repensé, je revenais sans y penser, mais là celle-ci m'a hanté toute l'année. J'ai dit à [ma femme] Lucy avant de venir que j'avais peur, car on ne sait jamais si ça ne peut pas se produire de nouveau, on y pense", avoue-t-il. "Je pense que nous avons prouvé qu'il n'y avait pas de quoi [avoir peur dimanche], et j'ai d'ailleurs revu le chirurgien qui a fait l'opération ici : il a sauvé ma carrière, honnêtement."

Un podium entre potes

"Toute l'équipe le mérite. Nous savons que nous avons eu de la chance de finir deuxième, Maverick méritait d'être sur le podium, mais c'est super d'y être avec mon pote Jack !" se réjouit l'Anglais. Et c'était effectivement la belle histoire de ce Grand Prix d'Australie, la troisième place du régional de l'étape, Jack Miller. Le pilote australien avait d'ailleurs revêtu une livrée différente pour l'occasion, rappelant l'époque des chevaliers. De quoi donner quelques sueurs froides à Crutchlow quand il a aperçu son ami derrière lui en course !

"C'est super d'être sur le podium avec ces deux gars, [dont] Jackie, qui s'est battu comme un cheval de guerre. T'es censé être quoi, un guerrier en armure ?" a-t-il interpellé Miller en souriant. "Je l'ai appelé avant la course et je lui ai dit de me suivre car j'allais remonter, puis quand j'ai vu son cuir je me suis dit que ce n'était pas une bonne idée car on aurait dit 'Bullet Man' !" Et au niveau des festivités d'après-course, quel était l'avis de Crutchlow ce dimanche ? "Je n'y prendrai pas part, ça je peux vous le dire ! Car Jack n'arrivera pas en Malaisie, c'est sûr, c'est sa fin de saison je pense, car s'il sort avec ses potes il vaut mieux lui dire bravo maintenant ! [rires]"

Lire aussi :

En course, Cal Crutchlow s'est également retrouvé légèrement bousculé par Marc Márquez, quand celui-ci souhaitait remonter au plus vite sur Maverick Viñales, pour éviter de voir la Yamaha s'échapper. Une manœuvre virile mais correcte qui n'a pas dérangé plus que cela le numéro 35, malgré un petit souci de logistique en découlant !

"Je pense qu'il voit les choses différemment de nous de temps en temps ! Mais je n'ai aucun souci avec le dépassement, je suis resté sur la moto et voilà. Nous pilotons des motos, parfois il y a des contacts, parfois non. On sait que Marc fait parfois ce genre de choses, mais je ne lui ai jamais laissé beaucoup de place ! Je ne sais pas où il a vu qu'il pouvait passer. Et puis mon gant a commencé à tomber ! J'ai essayé de le remettre pendant un tour, je dépassais Iannone en ligne droite en essayant de remettre mon gant !" décrit l'Anglais.

"Je n'ai aucun souci avec la bataille, Maverick et Marc ont piloté de manière fantastique, et je sens que nous avons bien piloté pour terminer sur le podium. Bravo à mon équipe et à Honda, et on a hâte d'aller en Malaisie maintenant."

partages
commentaires
Rossi "le plus lent de tout le groupe en ligne droite"

Article précédent

Rossi "le plus lent de tout le groupe en ligne droite"

Article suivant

2e du championnat, Dovizioso voit le verre à moitié vide

2e du championnat, Dovizioso voit le verre à moitié vide
Charger les commentaires
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021