Crutchlow explique sa colère contre Pedrosa après leur accrochage

La seule chute observée pendant la course MotoGP du Mugello a été celle de Crutchlow et Pedrosa. Un accrochage dans le dernier tour, qui a provoqué la colère de l'Anglais.

La double chute de Cal Crutchlow et Dani Pedrosa dans le dernier tour du Grand Prix d'Italie a obscurci la fin de journée, malgré l'allégresse d'un public ayant pu fêter trois victoires italiennes aujourd'hui. Il faut dire que le pilote LCR n'a pas mâché ses mots après avoir été envoyé au tapis par l'Espagnol…

Tous deux se trouvaient juste derrière Lorenzo, Pirro et Iannone, et se battaient pour la 11e place, lorsque le pilote Repsol Honda a attaqué son collègue dans Scarperia, à cinq virages de l'arrivée. Seulement, en prenant l'intérieur de cet insidieux virage, Pedrosa a glissé et emmené dans sa chute le pilote anglais, qu'il était en train de dépasser.

Tout juste relevé de sa chute, Cal Crutchlow est apparu furieux, apostrophant vertement Dani Pedrosa dans le bac à gravier tandis que celui-ci tentait visiblement de s'expliquer. "Il a d'abord dit que quelque chose s'était passé", explique l'Anglais. "C'est là que j'ai enragé, parce qu'il a dit que quelque chose s'était passé, comme si ça n'était pas de sa faute. Une chose mystérieuse a décidé de sauter sur moi… C'est la raison pour laquelle j'étais en colère, parce qu'il me mentait. Si tu fais une faute, tu fais une faute."

"Il s'est excusé et c'est tout. Il n'y a rien que je puisse faire. Je ne vais pas changer le résultat si je lui mets un coup de poing ou quelque chose comme ça", poursuit-il. "Parfois, quand on essaye de passer quelqu'un, ça ne fonctionne pas et c'est tout. Je comprends. Bien sûr, j'étais énervé sur le moment, mais je comprends, c'est comme ça. Je ne suis pas blessé, il n'est pas blessé. Au moins, on pourra courir tous les deux le week-end prochain."

Le pilote anglais a en effet échappé à toute blessure importante, même si un contrôle était nécessaire sur le moment. "Je vais bien", assure-t-il. "Mon épaule s'est déboîtée et je n'arrivais pas à respirer, c'était mon problème. J'étais juste essoufflé. Et puis j'ai pris un coup aux côtes, alors ils m'ont emmené en ambulance."

Si la baisse de l'adrénaline semble avoir apaisé quelque peu sa colère, Cal Crutchlow s'était toutefois emporté au micro de la chaîne BT, peu après la course, allant jusqu'à dire au sujet de son rival : "Je suis ravi qu'il ait perdu la deuxième place du championnat". Un propos sur lequel il est revenu un peu plus tard sur Twitter, pour s'expliquer avec son franc-parler habituel : "Qu'est-ce que vous voulez ? Que je l'embrasse ?" Il a toutefois ajouté, pour clore l'affaire : "Je pardonne à Dani Pedrosa et il s'est excusé, c'est bon. Je l'ai déjà fait et je le referai probablement dans ma carrière… Place à la suite."

Pedrosa admet sa faute

De son côté, Dani Pedrosa a reconnu son erreur, tout en expliquant avoir connu une course complexe, avec une Honda et des pneus ne lui ayant pas transmis de bonnes sensations. "Une course très difficile", explique-t-il. "Dès les premiers tours, je n'ai pas arrêté de perdre des places. J'ai juste essayé d'arriver au bout. Mon feeling n'était pas bon et, dans le dernier tour, j'étais avec Cal et on avait tous les deux du mal. Pendant toute la course, j'ai eu beaucoup de soucis pour contrôler ma moto."

"J'ai essayé de le passer, mais j'ai fait une faute. J'étais trop tard sur les freins et trop à l'intérieur, sans grip, et j'ai perdu l'avant", ajoute le pilote Repsol Honda. "Je n'ai pas attaqué très fort, mais j'ai perdu l'avant et j'ai emporté Cal. C'est dommage de ne pas finir la course, de ne pas avoir fait une bonne course, et aussi de l'avoir fait tomber. Ça n'est pas une bonne sensation quand on fait une erreur et que quelqu'un d'autre paye pour cela."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Italie
Sous-évènement Course
Circuit Mugello
Pilotes Cal Crutchlow , Dani Pedrosa
Équipes Team LCR , Repsol Honda Team
Type d'article Réactions